Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

"Dictée"! ... comme "au bon vieux temps", qu'ils disent mesdames et messieurs, quand ils sont d'venus "vieux"!!! 

 

Puisque depuis UN jour, je prends un peu de bon temps ( hélas! détrompez-vous, mes amis, ça ne durera pas!) donnons la parole aux jeunes. Une jeune lectrice, ce n'est pas elle sur la photo ci-dessous, m'envoie, pour rire, ce texte, qu'elle trouve compliqué, et aussi amusant, et qui correspond au quotidien des jeunes d'il y a 60 ans, quand la langue française était un jeu, un art, et un objet d'amusement et de compétition. Aaahh! qu'enseigner était une belle chose, in illo tempore, des deux côtés de la salle de classe, pour "l'appreneur", et l'apprenant" ( qu'ils disent, m'sieur l'Inspecteur!).

Mais lisons! relisons! et vogue la galère!

Le Scrutateur.

 

 

 

Download.html.jpg (Institutrice, d'aujourd'hui, pardon! professeur des écoles,  elle vient de faire la dictée!).

 

 

 

(Le petit texte, que je vous laisse savourer, donné en dictée, a été trouvé dans un vieil almanach).
    
  Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère.
  De ce mariage, est né un fils aux yeux pers*. (* pers = de couleur indéfinissable entre bleu et vert)
  Monsieur est le père, Madame est la mère. Les deux font la paire.
  Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d'être Lamère était Lepère.
  Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu'il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère.
  Aucun des deux n'est maire.
  N'étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d'impair en signant Lamère.
  Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.
  Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.
  La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd.
  Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient du bord de mer, et marche de pair avec le maire    Lamère, son petit-fils.
  Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du   maire, venu de la mer, et chacun s'y perd.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article