Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Foot-Ball? Attention! Terrain miné!

 

Terrain-mine-jpg

 

 

 

Dans son édition d'hier ( 29 juin 2010 ) le journal Le Monde a publié cette dépêche de l'AFP :


AFP/BERTRAND GUAY

Le siège de la FFF, à Paris.

Le siège parisien de la Fédération française de football a été envahi, vendredi soir, par une trentaine d'individus criant des slogans racistes, indique Lefigaro.fr, qui cite la déposition de la fédération au commissariat du 15e "Dites à M. Escalettes que l'on veut une équipe de France blanche et chrétienne, virez les bougnoules, les muslims et les Noirs. Dites-lui que l'on reviendra et qu'on cassera tout ", ont clamé les individus, selon le site. Le groupe a également tagué la façade et collé des autocollants proclamant : "Ici c'est Paris, pas l'Algérie.". arrondissement. La FFF a confirmé avoir déposé plainte pour dégradation.

Si ces faits sont exacts ils appellent de la part des citoyens qui veulent raison garder (comme la majorité des lecteurs de ce blog et  le Scrutateur lui-même ) deux réflexions principales.

D'abord, ne s'agit-il pas d'une provocation d'extrémistes de gauche désireux d'exploiter l'incontestable malaise qui pourrit actuellement la société française, d'en développer le pourrisement de plus en plus sensible, afin de créer les conditions (pensent-ils ) d'une action révolutionnaire en vue du "grand soir" qu'ils appellent de leurs voeux.

En effet, le prolétariat français traditionnel n'est plus révolutionnaire, et l"implosion du parti communiste français en est le symptôme manifeste.

Or le révolutionnarisme  marxiste se nourrit de la division, il en vit. Et pour survivre il est à l'affût de tout ce qui ne va pas dans la société, le couve, et l'exploite. 

A cet égard l'arrivée massive en France, et d'ailleurs dans toute l'Europe, d'immigrants venus du quart monde, est pour notre extrême gauche une chance inespérée. Le voici ce sous prolétariat ( new look ) dont parlait Karl Marx avec lubricité, et qui portait tous ses espoirs.

Si en revanche, "la trentaine d'individus" dont parle l'AFP est composée de Français simplement exaspérés par une vie quotidienne lugubre et inquiétante, il faut leur dire, "attention, casse-cou, prenez garde! Vos méthodes, vos propos sont non seulement d'une maladresse extrême, mais encore ils sont injustes, ( pris à la lettre ) et se retourneront contre vous, et contre ce qu'il peut y avoir de légitime dans votre protestation.

La France en effet, est une vieille nation, fondée sur l'histoire, et une culture à la fois UNE et Composite.

Elle n'est pas fondée sur la race. Chrétienne, elle n'a cessé de tenter de surmonter ses divisions religieuses ( parfois, entre chrétiens. Le souvenir des guerres de religions est cuisant, et il ne faudrait pas oublier le prix terrible qu'il nous fallut payer pour parvenir à la paix civile).

Il est donc absurde, après les ridicules, mais significatifs, échos qui nous sont parvenus de la "vie commune" de l'équipe de France de football la semaine dernière de réclamer une équipe de France "blanche et chrétienne".

Blanche d'abord. Mais la France n'est pas, n'est plus depuis longtemps une nation exclusivement blanche.

C'est nous qui sommes allés en Afrique, en Asie, pour fonder un empire, avec l'intention avérée de franciser ces personnes de couleurs différentes. A tort ou à raison. Mais c'est un fait.

Nos propres inconséquences ( les deux guerres mondiales suicidaires, le développement chez nous d'idéologies "européennes" : le nazisme, le communisme) ont détruits nos projets, nos ambitions civilisatrices, nos idéaux transraciaux.

D'anciens pays coloniaux, souvent inspirés d'ailleurs par certaines de nos idéologies ( le marxisme) nous haïssent aujourd'hui. Nous devons en prendre acte, et apprendre à nous défendre.

Mais ce ne sont pas les "races" noires, jaunes, ou les arabes en général qui sont nos ennemis. Nos vrais ennemis sont souvent des voisins de palier, des "intellectuels" de chez nous, blonds ou bruns, et blancs, mais à l'esprit perverti.

Pour ne pas commettre d'erreurs, (et d'injustices) il faut en prendre conscience.

Les noirs? Mais aux Antilles et en Afrique, ils furent nombreux à mourir pour la France, et à s'engager pour elle librement, à une époque où ils n'étaient même pas soumis au service militaire obligatoire.

Hier encore un jeune Guadeloupéen Steeve Cocol, est mort en Afghanistan, soldat français. Il a été enterré ce 28 juin dans sa commune natale de Sainte-Rose, dans l'émotion des siens, très nombreux sur sa tombe.

Alors messieurs, basta!

Et puis, garçons! quelle que soit votre possible pureté d'intention avant de réclamer une équipe de France constituée uniquement de chrétiens ( et blancs! mais votre slogan est assez ridicule) demandez-vous, dans la déchristianisation accélérée du peuple français, s'il y aurait encore assez de jeunes gens pour la constituer.

Et si votre " profession de foi chrétienne" dépassait le stade du braillement juvénile ( j'imagine ) et se faisait actif, sur le terrain (puisque vous aimez le football) pour réévangéliser vos frère français ( de toutes races)!

C'est plus difficile que de braire, mais tellement plus grand, et plus beau.

Mon ironie n'est pas méchante. Elle appelle à la réflexion pour un combat plus efficace au service de la France que nous aimons.

Oui, l'immigration massive et incontrôlée de gens qui se moquent pour la plupart d'elle, qu'ils ne connaissent d'ailleurs pas, parce que .... nous-mêmes sommes en train de l'oublier, parce que nous ne hurlons pas (une bonne occasion pourtant!) quand à Bruxelles des technocrates apatrides refusent de placer le christianisme parmi les racines de l'Europe.

Il y a quarante ans un professeur de philosophie, blond aux yeux bleus,  à une classe terminale d'antillais médusés qui lui demandait ce, pour lui ,qu'était la France , répondit : " la France, c'est un contour"! Façon de vider la nation de son histoire, de sa culture, de ses appartenances.

Voilà le véritable ennemi que vous avez à combattre.

Si donc, messieurs, vous n'êtes pas des provocateurs gauchistes, si vous êtes sincères dans votre maladroite profession de foi française, je vous pardonne bien volontiers.

Mais de grâce, mettez vous au travail pour penser votre action un peu mieux, de façon plus juste et plus efficace.


Stanny Matthiews.






 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

toto de buzz 30/06/2010 23:40



je retiens l'ironie de l"auteur "...Ne s'agit-'il pas d'une provocation d'extrêmistes de   gauche"