Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Pourquoi cet effervescent anticatholicisme?

6_affiche_Particules.jpg

L'actualité, pour ceux qui tentent de la décrypter, est révélatrice d'un important et constant effort, de la part de ceux qui sont les maîtres des grands médias de deshumanisation, de rabaissement de l'homme au statut d'animal, de simple consommateur de produits avilissants, même ( et souvent surtout ) quand ils sont présentés comme oeuvres "culturelles".
Le discours deshumanisant se présente comme humaniste, promoteur d'une civilisation des "droits de l'homme" en oubliant de proposer une définition cohérente et consistante de "l'homme" dont s'agit.
Les bateleurs à prétention culturelle, ceux-là même qu'un témoin paradoxal comme Nietzsche qualifiait de "philistins", s'adonnent à un travail constant de destructuration de ce qui donne un sens à l'existence, et, chez nous en occident, du christianisme, et en particulier du catholicisme, sa fraction la plus importante, numériquement, et probablement aussi spirituellement.
Des écrivains paradoxaux, comme Nietzsche, tout aussi blessés que le grand Allemand, ont tenté de dessiner le profil de l'homme deshumanisé.
Ce profil est pour le moins inquiétant pour ceux qu'habite encore une vision spirituelle et noble de l'humanité.
Je pense à un Aldous Huxley et à son Meilleur des mondes. Je pense aussi à un Michel Houellebeck et à son impressionnant roman Les particules élémentaires.

meilleurdesmondes.jpg

Face à ce nihilisme sournois qui nous ronge, des hommes et des femmes qui ne se résignent pas au pire, tentent de conjurer la maladie. Ils s'expriment comme ils peuvent dans les décombres d'une civilisation qui se délite, dans ce qui reste libre dans la presse, dans le monde de l'édition, sur internet, à analyser, à conjurer, à fournir des armes de résistance.
Le site du Scrutateur est de ceux-là, comme il peut, avec ses moyens modestes.
Il ne se veut pas seulement un commentateur de la petite actualité politique, sur le plan local, ou même national. Il cherche à susciter chez ceux de ses lecteurs qui partagent ses inquiétudes, ( mais aussi ses espoirs ), le goût de la lutte contre l'avilissement, pour la liberté, laquelle est inséparable d'une recherche de la vérité de l'homme, pour l'homme.
On peut se référer à nos articles "de fond" répertoriés dans les archives du blog sous les étiquettes "philosophie", "culture", etc.
Ce 26 mars 2010, je tombe sur un petit florilège de déclarations qui remettent les pendules à l'heure sur, par exemple le pape Pie XII, que d'importantes officines de désinformation s'acharnent à faire passer pour un pape nazi. ( voir le lien ci-dessous ).
Dans le temps même où une rafale de campagnes de presse tentent d'accréditer que le personnel de l'Eglise n'est qu'un ramassis de pédophiles, et d'hypocrites à éliminer pour que s'accomplisse l'homme que Nietzsche méprisait par dessus tout, celui qu'il appelait le "dernier homme", ridicule "particule élémentaire" dans le troupeau malléable à l'infini, parce qu'écervelé par les maîtres en deshumanisation. ( Voir de Nietzsche, notamment,  le préambule à Ainsi parlait Zarathoustra ).
Je suggère à ceux d'entre vous qui veulent réellement comprendre la triste actualité d'un monde en décadence de réfléchir à ces questions, de lire les livres que j'évoquais plus haut d'Huxley, et de Houellebeck.
J'aurai l'occasion d'y consacrer quelques études dans les semaines qui viennent, sans oublier de maintenir le Scrutateur divers et accueillant que vous appréciez, si j'en crois la fréquentation du blog, qui va croissant.

Edouard Boulogne.



http://www.andas.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=1000067&Itemid=186 



img189.jpg ( Ce livre, qui tente de réfléchir sur les problèmes évoqués dans ce bref article, s'adresse à un vaste public, et a été rédigé en conséquence dans un style accessible à tous.
On peut, en Guadeloupe, se le procurer aux Boutiques de la presse, ou le commander directement à l'auteur, contre un chèque de 30 euros, à l'adresse suivante : Edouard Boulogne Tour Massabielle n° 28, 97110. pointe-à-Pitre ).






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chantal Etzol 30/03/2010 04:45


        "Désormais tu t'appelleras Pierre.Sur cette pierre je bâtirai mon Eglise;
         Et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle."

  Comment ceux qui veulent asservir l'Homme dans le seul but d'assouvir leurs appétits de puissance terrestre, n'attaqueraient-ils pas la seule institution humaine qui fonde
ses prin
cipes  sur la Parole de VERITE d'un DIEU UNIQUE, au-dessus de tous les Hommes.?
  Comment ceux qui ne connaissent que l'instantané,le relatif et l'arbitraire ne cracheraient-ils pas sur Celle qui s'efforce de rayonner dans le monde et de transmettre dans
l'avenir
une FOI libératrice et rédemptrice en un DIEU ETERNEL? 
Oui, notre Eglise catholique est imparfaite parce qu'humaine. Mais le sachant, elle accepte
d'être jugée à l'aune de ses propres valeurs.
  Car, au nom de quoi pourraient être jugés tous les génocides et toutes les tragédies de l'histoire (seulement humaine), sinon le "tu ne tueras point" du décalogue
et "aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés" du Christ? 
Quel,sinon l'Esprit Saint (et pas celui de la révolution) inspire l'apôtre Pierre à Césarée,
 quand il exprime cette évidence 
"En vérité,je le comprends: Dieu ne fait pas de différence entre les hommes;mais, quel
le que soit leur race, il accueille les hommes qui l'adorent et font ce qui est juste."
Mais que deviennent le juste et le droit s'il n'y a pas de VERITE, sinon  la loi du plus fort?
Que les donneurs de leçons de morale commencent par se les appliquer!Ceux qui, selon
Lénine doivent "user de tous les stratagèmes de ruse, de méthodes illégales;être décidés à se taire, à céler la vérité, à seule fin de pénétrer dans les syndicats".
Toute relation est pervertie: à Dieu d'abord;puis en conséquence, à l' autre, à l'Homme.
 Sans perdre ni la Foi ni la Charité, demandons à notre Dieu de nous conserver l'Espérance
dans la force et les dons de Son Esprit, pour résister et maintenir.