Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

WAR REQUIEM.



La guerre de 1914-1918, fut, de l'avis général, et surtout de ceux qui y ont participé, et survécu, l'une des plus atroces de l'histoire. Benjamen Britten, l'un des plus grands musiciens brittaniques du 20ème siècle, en hommage aux victimes de tous les camps, écrivit le War Requiem, dont je propose ici l'ouverture.
C'est une grande oeuvre. Il ne manque pas de grands Requiem, de tonalités différentes. Certains grandioses et tragiques comme ceux de Berlioz et Verdi; celui baroque de Mozart; celui tout en intériorité grâve de Fauré, celui plus conventionnel, à mon avis, de Cherubini, sans oublier le Requiem en grégorien de l'Eglise catholique, et d'autres.
Mais, quand il y a dix ans, au soir d'un deuil qui me toucha cruellement, je voulus choisir une oeuvre à écouter, qui convenait à mon état intérieur, c'est l'oeuvre de Britten qui s'imposa à mon besoin, et dont je ne pus, alors, écouter que "l'ouverture", précisément le morceau que vous allez entendre.
Devant la champ du malheur, l'auteur ne se livre à aucune fioriture, à aucun effet, à aucun brillant exercice d'école.
Cette harmonie "dissonante" exprime avant tout, avec sobriété,  l'étonnement grave, la stupéfaction, la désolation sans limite.
D'autres palettes du talent de Britten paraîtront dans la suite de cette grande oeuvre. Mais le "ton" est donné.
Ecoutez.
Le téléchargement est plutôt long. Tant pis. Et puis mon but est de donner envie d'acheter l'oeuvre pour l'écouter, s'en imprégner, chacun à son rythme. Exercice indispensable en ce temps de disette spirituelle. Le Scrutateur.



http://video.google.com/videosearch?q=Britten+War+Requiem&hl=fr&emb=0&aq=f#

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article