Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

En France : Drapeau français brûlé, drapeau algérien exalté. 

 

Mélancolie française  ( Page de couverture du très remarquable livre d'Eric Zemmour, qui analyse avec une grande lucidité les dangers qui nous menacent. Voir sur Le Scrutateur l'article que je lui ai consacré. E.Boulogne)

 

 

( Faits divers? Que ceux qui le pensent se départissent au plus vite de cet optimisme. Il y a quelques semaines Sous les auspices de la FNAC un concours "artistique" primait la photographie d'un quidam se torchant avec l'emblème national. 

Maintenant ce sont des "jeunes" qui sur une mairie française hissent le drapeau algérien après avoir brûlé le drapeau tricolore.

Déplorer cette profanation vaudra-t-il à ses auteurs le qualificatif infamant de racisme?

Il n'est peut-être pas trop tard pour prendre conscience. Mais déjà il se fait fait tard. Le Scrutateur).

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/06/14/le-drapeau-francais-de-la-mairie-de-villeneuve-saint-georges-brule-et-remplace-par-un-drapeau-algerien_1372288_3224.html

 

 

Le drapeau français de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges brûlé et remplacé par un drapeau algérien


Réagissez à cet article Réagissez (105) Classez cet article Classez Imprimez cet article Imprimez Envoyez cet article par e-mail Envoyez
Partagez :

Le drapeau français accroché sur la façade de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) a été brûlé dans la nuit de dimanche à lundi, et remplacé par un drapeau algérien, indique la police. Les faits ont été découverts lundi matin à l'ouverture de la mairie. La mairie a annoncé avoir immédiatement déposé plainte. Dimanche, la Slovénie a gâché les retrouvailles de l'Algérie avec la Coupe du monde de football en remportant contre le cours du jeu (1-0) son premier match du groupe C.

Début juin, la ministre de la justice, Michèle Alliot-Marie, a saisi le Conseil d'Etat d'un projet de décret punissant d'une amende de 1 500 euros l'outrage au drapeau français. Ce projet de décret prévoit "une contravention de cinquième classe, punie de 1 500 euros d'amende, qui permettra de sanctionner, d'une part le fait de dégrader ou d'utiliser de façon indécente le drapeau tricolore dans un lieu public ou ouvert au public, et, d'autre part, de diffuser par tous moyens la représentation de ces faits", indiquait Arthur Dreyfuss, porte-parole adjoint du ministère de la justice. "L'élément intentionnel sera inscrit dans le décret en question", pour être pris en compte dans la sanction, a-t-il ajouté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article