Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

St-Sepulchre-a-Jerusalem.jpg

 

 

http://www.360tr.com/kudus/kiyamet_eng/index.html

 

Et en musique : Haendel : Hallelujah : http://www.youtube.com/watch?v=C3TUWU_yg4s

 

dimanche 31 mars 2013
Dimanche de Pâques : Saint Jour de Pâques, la Résurrection du Seigneur, solennité des solennités

Bse Natalia Tułasiewicz, laïque et martyre (1906-1945)



Commentaire du jour
Bienheureux John Henry Newman : Voici le jour

Les lectures du jour

Jn 20,1-9.


Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu'il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau.
Le matin de Pâques, Marie-Madeleine courut trouver Simon-Pierre et l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis. »
Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau.
Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau.
En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n'entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là,
et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place.
C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.
Jusque-là, en effet, les disciples n'avaient pas vu que, d'après l'Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Bienheureux John Henry Newman (1801-1890), théologien, fondateur de l'Oratoire en Angleterre
Sermon « The Difficulty of Realizing Sacred Privileges », PPS, t. 6, n°8

Voici le jour

      « Voici le jour que le Seigneur a fait : soyons dans la joie et dans
l'allégresse » (Ps 117,24)... En tant que chrétiens nous sommes nés pour le
Royaume de Dieu depuis notre plus tendre enfance..., mais, tout en ayant
conscience de cette vérité et y croyant totalement, nous avons beaucoup de
difficulté à saisir ce privilège et passons de longues années à le
comprendre. Personne, bien sûr, ne le comprend pleinement... Et même en ce
grand jour, ce jour parmi les jours, où le Christ est ressuscité des
morts..., nous voici comme des petits enfants...à qui il manque des yeux
pour voir et un cœur pour comprendre qui nous sommes vraiment...

      Voici le jour de Pâques — répétons-le-nous encore et encore, avec un
profond respect et une grande joie. Comme les enfants disent : « Voici le
printemps » ou « Voici la mer », pour essayer d'en saisir l'idée..., disons
: « Voici le jour parmi les jours, le jour royal (Ap 1,10 grec), le jour du
Seigneur. Voici le jour où le Christ est ressuscité des morts, le jour qui
nous apporte le salut ». C'est le jour qui nous rend plus grands que nous
ne pouvons le comprendre. C'est le jour de notre repos, notre vrai sabbat ;
le Christ est entré en son repos (He 4), et nous avec lui. Ce jour nous
conduit, en préfiguration, à travers la tombe et les portes de la mort
jusqu'au temps du répit dans le sein d'Abraham (Ac 3,20; Lc 16,22).

      Nous en avons assez de la fatigue, de la morosité, de la lassitude,
de la tristesse et du remords. Nous en avons assez de ce monde éprouvant.
Nous en avons assez de ses bruits et de son vacarme ; sa meilleure musique,
ce n'est que du bruit. Mais maintenant le silence règne, et c'est un
silence qui parle... : telle est notre béatitude désormais. C'est le
commencement de jours calmes et sereins, et le Christ s'y fait entendre, de
sa « voix douce et tranquille » (1R 19,12), parce que le monde ne parle
plus. Dépouillons-nous seulement du monde, et nous revêtirons le Christ (Ep
4,22; Rm 13,14)... Puissions-nous, en nous dévêtant ainsi, nous revêtir de
choses invisibles et impérissables ! Puissions-nous grandir en grâce et
dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur, saison après saison,
année après année, jusqu'à ce qu'il nous prenne avec lui...dans le Royaume
de son Père et notre Père, de son Dieu et notre Dieu (Jn 20,17).      




Gérez votre abonnement directement à cette adresse : www.levangileauquotidien.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article