Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

( Echos : Une nouvelle rubrique qui ne se développera qu'avec votre concours, amis lecteurs. Elle pourra s'étendre à la Martinique, à la guyanne, et à la Réunion. Bien entendu, ces informations ne pourront être publiées que si elles sont sérieuses, et que je peux prendre contact directement avec les informateurs. Je devrai donc recevoir leur email perso, et leur n° de téléphone. La discrétion sur leur identité étant par ailleurs garantie. Utilisez pour une première prise de contact, la rubrique "J'aime ce blog, puis Contactez le blogueur",  en haut de l'écran . E.Boulogne).

 

Station-service-copie-1.jpg

 

 

(I) Guadeloupe : Vers l'automatisation des stations services?

 

pétition
Franck De La SALETTE
Monsieur,
Je viens de mettre en place une pétition pour demander aux pouvoirs publics l'installation de stations service automatiques.
Voulez vous m'aider à la diffuser svp?
En effet, nous devons hélas nous battre encore, en 2010, pour notre liberté dans un département Français...je suis du combat!
Je vous en remercie par avance.
Cordialement
FDLS

 

http://www.mesopinions.com/Installation-de-stations-service-automatiques-a-la-Guadeloupe-et-a-la-Martinique-petition-petitions-3dd6b69f13b355ce4e424044ddb9ce24.html 

 

 

 

(II) Mais étaient-ils des esclaves?

  

Ce passage est emprunté à André-Jean Vidal, dans sa rubriques Indiscrétions de france-Antilles. 13/05/2010)

 

Marie-Lucie Breslau, vendredi dernier, s'est étonnée qu'il y ait eu une découverte de cimetière de l'époque coloniale à Baillif, sur un chantier routier, sans qu'elle en soit informée. Elle s'est agacée qu'on puisse construire une route « sur un cimetière d'esclaves ». Elle a même laissé entendre qu'elle s'opposerait à ce que les vestiges soient emportés dans des musées de l'Hexagone. Sauf qu'on semble ne pas encore savoir si c'est un cimetière d'esclaves. Et si c'était pour un cimetière d'engagés (blancs) que Mme Breslau était montée sur ses grands chevaux ! ( Souligné par Le Scrutateur). Quant à emporter les bouts de planches pourries et d'os blanchis sous la terre !..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Moïse Tchimbé 12/05/2010 19:16



Comme nous l'a appris le très érudit Serge Bilé dans son excellent ouvrage "Quand les noirs avaient des esclaves blancs", il y a esclaves et esclaves. La preuve : pour tous nos grands humanistes
et professeurs de morale, l'idée qu'un seul noir ait pu être esclave est un crime contre l'humanité, cela va de soi. Le reproche en est fait aux seuls occidentaux, car il est évident que jamais
un noir n'aurait pu réduire en esclavage un seul de ses congénères (le vendre, oui, bon nombre d'Africains ne se sont pas privés de le faire, mais les défenseurs de la cause n'aiment pas beaucoup
que l'on évoque cet aspect-là de la cause, à moins de démontrer l'extrême perversité des occidentaux qui, en proposant à leurs compères africains de la verroterie contre des êtres humains les ont
impliqué dans un marché qui déshonore... les occidentaux).


Et comme il y a esclaves et esclaves, personne n'a dénoncé le crime que le très érudit Serge Bilé a porté à notre connaissance, et à propos duquel on perdrait son temps à attendre les concerts de
protestation, demandes de réparations, etc. auxquels on assiste pourtant plus souvent que rarement. On pourrait même penser que, dans l'esprit de certains zintélektyels, la réduction de blancs en
esclavage ne saurait être comprise dans le concept de crime contre l'humanité, les occidentaux (à cette époque-là, au moins) étant totalement dépourvus d'humanité. Parole de divinités !


Bref ! il n'est pas mauvais que le Scrutateur rappelle que dans la longue marche du temps, aucune espèce d'être humain ne peut penser que ses congénères auraient été épargnés par la pénibilité du
sort à un moment où à un autre de l'histoire. À entendre les grandes orientations de "l'accusation", on ne pourrait évidemment pas s'en douter.


C'est peut-être fait exprès, qui sait ?