Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

DSK-a-verse-1-5-million-de-dollars-a-Nafissatou-Dialo_refer.jpg

 

C'est typiquement de gauche, ça !


En vouloir au miroir de ce qu'il reflète.

Évidemment, DSKK préférait de beaucoup les contes de fées que brodait  pour lui l'agence RSCG...

 

blog--Liberation-DSK-Kucheida-Guerini-Hollande-savait_15ma.jpg  ( Il savait, et c'est Libé..!!!, qui le dit. C'est le même beau monde.  ). 



http://www.lepoint.fr/reactions/politique/commentaires-sur-exclusif-dsk-une-publication-commerciale-et-crapoteuse-21-02-2013-1630458_20 

 

Français, n'ayons pas la mémoire courte! 

dsk-reaction-hollande-royal-aubry.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dissident 23/02/2013 15:28


Anne Sinclair : « Il n’y a aucun mal à se faire sucer par une femme de ménage »







Gontrand de Sohrty 23/02/2013 15:13





Et si Belle et bête était une œuvre majeure ? Qu'elle est belle, cette Marcela Iacub ! Elle est belle
comme ses valeurs. Le hic, c'est qu'il faut être de gauche pour s'en apercevoir. Sans compter que à gauche, bête, on ne sait même pas ce que cela veut dire. Toute ma gratitude à cette Marcela qui
nous livre la gauche telle qu'elle est, et qui permet au grand, au noble à l'immense magazine "de référence" – il s’agit du Nouvel Observateur que
l’on pourrait tout aussi bien appeler Vieilles Rengaines –de se montrer tel qu'il est et notamment son goût pour le liser dans lequel il se roule
avec une telle frénésie. Il est vrai, d'une part que l'argent n'a pas d'odeur et que d'autre part George Orwel, en nous racontant ce qui se passait dans la Ferme des
animaux, nous a bien appris quel rôle y jouaient les cochons et comment ces derniers écrivaient l'histoire, les lois et les plus grandes déclarations.
Non ! non ! Tout cela est de la belle et bonne ouvrage. Je suis très reconnaissant à cette Marcela de nous avoir servi son bouillon Iacub. Y'a bon bouillon, y'a très très bon bouillon. C'est du
reste celui qu'adorent les Français depuis qu'ils ont franchi la ligne imagino qui sépare les ténèbres de la lumière. Avec quel lyrisme l'ineffable Jack Lang nous a-t-il alors servi la
soupe ! Il fallait entendre cette malheureuse (et pourtant sublime) Barabara galvauder son talent dans une grotesque chanson de circonstance à la pâte à la fois idiote et complètement gâgâ.
Personnellement, sans avoir lu ce torchon, je l'aime déjà. C'est un torchon utile, un torchon nécessaire qui devrait servir à bien nettoyer les coins. Qui se souvient encore de l'encensement de
DSKK par les médias sous l'impulsion de l'agence RSCG il y a seulement deux ans ? Alors, à titre personnel, je ronronne. Et si après ça les Français ne comprennent pas la nature hypnotique de la
sérénade qui leur est jouée depuis le siècle des Lumières, c'est que l'éclairage n'existe pas.