Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

balance-justice-copie-1.jpg

 

Ma première réaction a été de n'en pas parler. Mais, c'est un fait, il y a vraiment deux poids et deux mesures, selon que l'on est, en France, de droite ou de gauche. Et dire que Sarkozy contrôle en France tous les médias, si l'on en croit.... les médias, qui le répètent à l'envi.

EB.

 

A diffuser largement.

 

 

 

Le fils de Valérie Trierweiler arrêté pour usage de drogue]

 

> > Rédigé par lesoufflet le 02 avril 2012.
> 02.04.2012

Exclusif : le fils de Valérie Trierweiler a été arrêté par les forces de police pour avoir consommé de la drogue sur la voie publique. L’info, révélée par Staragora, n’a été reprise par aucun journaliste français. Deux poids deux mesures ? Cette affaire soulève aussi l’ambiguïté des liens entre la gauche française et la consommation de drogue.
> > > C’est à la sortie de son luxueux lycée (Claude Bernard, l’un des plus réputés de la capitale) du 16e arrondissement de Paris (François Hollande n’aime pas les riches, mais il se met en couple avec une sacrée bourgeoise !) que le fils de Valérie Trierweiler, s’est fait attraper par des policiers, en train de fumer de la drogue.
> > > Quand on voit les déclarations et propositions irresponsables de la gauche française quant à la consommation de drogues censées être « douces », on imagine que le beau papa du jeune homme, François Hollande, aura surement trouvé le comportement de l’ado cool et branché. Démagogie à tous les niveaux ?
> > > Si Hollande est encore flou sur ce sujet (comme sur tant d’autres…), le progressisme socialiste considère la dépénalisation des drogues dites douces comme une belle évolution. Les Verts en veulent Mélenchon aussi, le PS cédera.
> > > Valérie Trierweiler, une caricature de grosse bourgeoise post soixante-huitarde qui sacrifie l’éducation de son enfant à l’ascension de sa carrière ? Au point de se mettre en couple avec un présidentiable ? Du coup, le jeune, paumé, fume des pétards devant son lycée, comme un appel au secours. On voit bien que la question des valeurs se pose plus que jamais. Dans leur vie privée comme dans leurs propositions politiques, les socialistes prouvent quotidiennement (DSK…) leur nihilisme et leur rejet de toute « valeur », notion fasciste et liberticide.
> > > Interdisez d’interdire, jouissez sans entrave, mais ne vous étonnez pas de retrouver vos enfants drogués au poste de police.
> > > Au delà de la question des valeurs, c’est surtout celle du traitement médiatique qui interpelle ici. L’affaire aurait pu causer du tort à Hollande, aucun journaliste ne l’a même évoquée.
> > > Le fils de Nicolas Sarkozy envoie une tomate sur un policière et l’ensemble des médias français relayent l’information. Une question sur le sujet est même posée au président de la république dans l’émission de Michel Denisot, le Grand Journal.
> > > Le beau fils du candidat socialise passe des heures au commissariat pour détention et consommation de drogue devant un établissement scolaire et rien (même sur le web, personne n’aborde le sujet). Pas un article, une dépêche ou un minimum d’information ne sort. Des médias muselés ?
> > > Qu’on ne vienne pas dire que Valérie Trierweiler n’est pas en campagne et que sa vie ne concerne pas la presse : elle s’est bien rendue aux funérailles officielles des soldats français assassinés par Mohamed Merah comme compagne de Hollande. Elle devrait assumer les responsabilité de son nouveau statut. Et les journalistes devraient faire leur travail consciencieusement et pas en fonction de leur admiration pour François Hollande.

 

Deux poids deux mesures à ce point là, ce n’est pas du journalisme mais de la propagande !!!



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Candide 10/04/2012 18:18


http://fr.news.yahoo.com/eva-joly-estime-ferait-bon-ministre-justice-103001842.html


Elle ne manque pas d'air celle-la, elle est éolienne. Dieu merci elle n'est pas renouvelable. Les commentaires sont très amusants, le meilleur: ' pour arbitrer les affaires du parti
socialiste dans le nord??? '

Claude HOUËL 09/04/2012 14:55


De l'information à géométrie variable et de l'amnésie partisane:


Ci-joint le texte reçu d'une amie:


François MITTERRAND,  au début de sa présidence allait voir sa fille adultérine qui n’était pas encore cachée à l’Elysée avec un « super frelon » blanc qui décollait toutes les semaines du stade de l’Ecole Militaire
pour aller la voir dans les Yvelines 1000€ la minute de vol !!!!!!!! (j'aime bien "la minute de vol" CH)


 Et en
plus quand il voulait la voir à Paris , il lui donnait rendez-vous au Fouquet's.
>
 La presse était bien discrète
!!!!!!!!!!


 Sarko ne lui arrive pas à la
cheville !!


 


Souvenez vous... MITTERRAND !


 






Nous voyons aujourd'hui tous les candidats PS utiliser François Mitterrand, le grand homme, comme une référence, un étendard de
vertu.


 Imaginez simplement ce que les journaleux écriraient aujourd'hui...


 -si notre Président actuel organisait un faux attentat (l'observatoire) pour tenter de se faire
élire...


 Imaginez...


 -si notre Président entretenait sa maîtresse et sa fille adultérine cachées dans les palais de la
République..


 Imaginez...


 -si notre Président se rendait chaque Noël sur les bords du Nil aux frais de l'état...


 Imaginez...


 -si notre Président faisait racheter la société d'un ami (vibrachoc) par une société d'état pour 5 fois sa
valeur...


 Imaginez...


 -si notre Président faisait lire durant 8 ans et plus, des rapports de santé totalement faux et mensongers...


 Imaginez...
> >  -si notre Président ordonnait à ses sbires policiers d'inventer une histoire de
terroristes à Vincennes...


 Imaginez...


 -si notre Président obligeait la France à dévaluer 3 fois de suite en quelques mois... Imaginez..


 -si notre Président laissait un de ses proches se suicider avec un 357 Magnum au sein même de
l'Elysée...


 Imaginez...


 -si notre Président affirmait qu'il ne sait rien sur la destruction à l'explosif par les services français, d'un
bateau en Nouvelle Zélande...


 Imaginez...


 -si notre Président mettait sur écoute sans justification plus de 150 français...


 Imaginez.. 


 -si notre Président affirmait à la télévision, face à des journalistes belges (des vrais), qu'il n'a jamais commis ce
forfait...


 Imaginez...
> >  -si notre Président laissait son ex-premier ministre se suicider un dimanche après-midi
de 2 balles ??...


 Imaginez...
> >  -si notre Président laissait augmenter la dette de la France de plus de 250 % durant son
"règne"...


 Imaginez...


 ... Imaginez le déchaînement de la presse et les hurlements de la vox populi si notre Président faisait aujourd’hui
le dixième de ce




André Derviche 09/04/2012 08:50


Cet exemple que nous livre notre Scrutateur est parfaitement caractéristique de la pourriture médiatique (du climat délétère, diraient les esprits précieux) qui met en coupe réglée la France au
profit de réseaux mafieux embusqués derrière une soi-disant idéologie "citoyenne" et une démagogie certifiée. La connivence mafieuse entre la gauche et la médiasphère n'est pas une vue de
l'esprit, mais une réalité quotidienne. C'est ainsi que l'ancienne concubine de l'ignoble Groland est venue prêter main forte au sauveur de la Guadeloupe (prescrit pas le révérend Hamot Jean au
titre des pères de l'église souffrante et militante gwadlouéyenne) autrement dit de ce cher (hé oui, il a coûté très cher à chaque Guadeloupéen n'appartenant pas à la fonction publique) Domota.
Et c'est ainsi que la médiasphère - de conserve avec le parti dont l'ignoble Groland porte les couleurs - a couvert les conquêtes et exploits divers du Don Juan du Parti socialiste, autrement dit
des turpitudes du partouzeur  DSK aujourd'hui inculpé de complicité de proxénétisme, noble distinction comme chacun sait, et "le meilleur d'entre eux" comme chacun devrait s'en souvenir.
S'il n'y avait qu'une seule raison de voter Sarkozy, ce serait de se sosutraire à ce rideau de fumée et à cette meance que fait planer sur la liberté - et surtout sur la vérité sans laquelle il
ne saurait y avoir de liberté - les manipulateurs d'opinon que sont les aimables (et si joyeux) trafiquants d'information et d'opinon que sont ces messieurs du "ministère de la vérité" pour qui
il ne saurait y avoir que vérité è gauche et erreur en dehors. Attention : Grolande est un parent éloigné de Staline, et la censure qu'exercent ses souteneurs est impitoyable ! Entendez-vous,
dans cette campagne, mugir ces féroces soldats ? Ils viennent, à coups de mensonges et de dissimulations diverses menacer l'intégrité des institutions, et mettre le feu à la France pour se faire
un barbecue. Ils ont tellement envie de "changer de destin". Ce sont d'affreux jojos, des charognes qui vous sourient...