Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Cahuzac-ne-savait-pas.jpg  ( Cahuzac, l'homme qui ne savait pas ! ). 

12h40. J'écoute LCI. La nouvelle éclate. Cahuzac ne retournera pas ( pour l'instant ) à l'Assemblée Nationale. C'est lui qui le dit, dans une interview dont les téléspectateurs ont le privilège.

Mais il y a bien mieux. Cahuzac nous dit que concernant l'argent indûment placé en Suisse et à Singapour, depuis déjà longtemps, tantôt il s'en souvenait, tantôt.....il ne s'en souvenait pas. Qu'à certaines heures il s'étouffait de remord, et tantôt pas puisqu'il avait oublié.

Survient un journaliste, quelque peu psychologue ( quelques UV à l'université de...Nanterre, sans doute ! ) qui nous dit, sans rire, qu'il a connu de ces personnalités « complexes » dont la mémoire est à éclipses.

Ces choses là sont rudes, il faut pour les comprendre avoir fait des études!

Il faut voir le visage de l'interviewer, le jeune Romain Hussenot, rayonnant d'espoir. Depuis des semaines je m'inquiétais pour la santé de ce jeune et charmant, et sympathique ( bref socialiste ! ) collaborateur de Michel Field, qui semblait sombrer dans la mélancolie ( ce flux de bile amère, pour parler comme Diderot, en un temps où l'on parlait encore la langue française ).

Romain, donc, rayonne. Son vote de mai 2012 en faveur de Hollande ( à moins que sa part d'ombre dont parlait aussi Cahuzac, n'ait voté, pour Sarko, et que tantôt il s'en souvient, tantôt il l'oublie. Ah cette complexité de l'âme humaine ! ), n'aurait donc pas été un péché?

Toujours est-il, que grâce aux dieux, tous les Français n'ont pas fait psycho à Nanterre, et qu'il n'est pas certain que le bon gros bon sens des servantes de Molière soit tout à fait mort en France, ou celui du bon bourgeois Gorgibus grand pourfendeur de précieux et précieuses ridicules du même Jean-Baptiste.

Du moins il faut l'espérer, et j'ai lieu de croire que les Français moyens, tant méprisés ( en apparence, car en fait ils les redoutent ) par nos zinzintellos, se diront «  ils nous prennent vraiment pour des C....!

La suite au prochain numéro!

 

Marc Decap.

 

PS ( post scriptum, n'est-ce pas ! ) : Interrogé sur cette interview inouïe, Jean-Pierre Collard, entre autres propos sarcastiques, s'intéresse surtout à ce lapsus de Cahuzac qui, ( le sachant, ne le sachant pas !!! ), à parlé de la « zone d'ombre » de ceux, de ses anciens amis, qui aujourd'hui l'accablent. Ne s'agirait-il pas se demande Collard ( et nous aussi ! ) d'une menace déguisée, à l'encontre des procureurs déchainés, dont lui Cahuzac n'ignorerait rien de leurs turpitudes. Cette affaire n'est pas terminée, je crois. Personne n'est à l'abri, y compris Groland dont Jérome nous dit qu'il ne sait pas ( ou qu'il sait, allez savoir avec une telle conscience clignotante ) s'il était au courant, ou non, de ce que lui, savait ou ne savait pas de lui-même.

Vous avez le tourni? Moi aussi. Mais, chers lecteurs, vous savez, ce sont les socialistes qui sont au pouvoir. Alors pourquoi s'étonner? Ce n'est qu'un début. 

A moins que.....!

 

MD.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dissident 17/04/2013 12:53


 


Hier, le 16/04/13, à Versailles : « A cet instant, des policiers en civil portant drapeaux de la
manif et sans brassards ont volontairement donné des coups a 2 jeunes créant un mouvement de foule. N'ayant aucun signe distinctif, les
manifestants ont pris a parti les policiers pour défendre ces 2 jeunes. La manifestation est partie en confrontation et les policiers ont continué leur provocation par des
arrestations sans signe distinctif et sans raison. Les policiers ont chauffé la foule par des
slogans et des attitudes hostiles aux forces de l'ordre, voulant faire dégénérer la manif pour faire des interpellations, objectifs de leur soirée. »


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/04/provocations-polici%C3%A8res-dans-la-manifestation-de-versailles.html


 

Dissident 17/04/2013 12:41



Médée d'Amédée 16/04/2013 21:32


Une Assemblée nationale qui institue le "mariage" entre personnes de même sexe mérite de compter parmi les siens un Jérôme Cahuzac, qui ne diffère en rien de la "représentation nationale", à tout
le moins de ce qui se prend pour elle. Le palais Bourbon mérite Cahuzac, et Cahuzac mérite l'Assemblée nationale. Un sentiment de frustration m'étreint et me plonge dans une véritable détresse :
moi qui trouais que Cahuzac était justement la clé de voûte de ce Parlement - des deux assemblées réunies, donc ! - me voici au bord de la dépression, voire du suicide. Très francchement :
Cahuzac manque à la panoplie de socialos que d'aucuns qualifient plus souvent de guignols que d'autre chose. Pour mon compte, il me manque déjà : je le trouvais si... représentatif ! Allez, la
République a déjà tiré la chasse sur elle-même ! Alors, que font-ils donc là, sans Cahuzac ? Tout fout le camp ! Tout est dépeuplé ! Et les sanglots longs des faux-jetons bercent mon coeur d'une
langueur (terriblement) monotone !!!