Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

En quoi la photo d'un couple richissime devant une banale Porsche Panamera peut-elle détruire la réputation d'un homme ?

 

Voilà un excellent sujet de dissertation pour le prochain bac, non ?

 

Auquel cas, les bacheliers ne devront pas perdre de vue que :  lorsqu'il s'agit de Superprolo, toutes les références deviennent floues.

 

On notera au passage de la finesse de M. Moscovici, qui, il n'y a pas si longtemps, se prenait à rêver d'incarner la France après son avènement à l'Élysée 2012.

 

9 mai 2011 12h24 | Par Sudouest.fr, avec AFP

 

 

DSK et la Porsche : "On essaie de détruire la réputation d'un homme"

Pour Pierre Moscovici, "on reproche à Dominique Strauss-Kahn quelque chose dont il n'est pas responsable"


Mosco.jpg

Alors "arrêtons, arrêtons, arrêtons!", s'est exclamé le député strauss-kahnien (photo d'archives AFP)








La photo de DSK montant dans une Porsche en compagnie d'Anne Sinclair continue de faire jaser. Le député du Doubs, Pierre Moscovici, est une nouvelle fois monté au créneau sur Europe 1 pour défendre le patron du FMI : "J'ai l'impression qu'on essaie de détruire la réputation d'un homme à partir d'une image pour laquelle il n'est pas responsable", a déclaré M. Moscovici sur Europe 1 notant que la Porsche en question, n'était "pas [sa] voiture". SelonL'Express.frla Porsche appartient à Ramzi Khiroun, ex d'Euro-RSCG et ancien collaborateur de DSK.

"C'était, je pense, un cas tout à fait de force majeure", alors "arrêtons, arrêtons, arrêtons!", s'est exclamé le député strauss-kahnien, déplorant qu'"on cherche à ramener le débat vers le bas". "Est-ce que ce n'est pas parce que Dominique Strauss-Kahn fait tellement peur qu'on ne cesse de parler de sujets parfaitement subalternes?", s'interroge Moscovici.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Achille Zéclair 30/05/2013 20:14


Eh oui ! C'était quelques jours avant que DSK ne se Nafissatoudialise... Il n'était alors question que de son fric, et de cette façon détestatble qu'il avait de la ramener avec cet air conquéant
(qu'il affichait encore sur les marches du festival de Cannes, il y a quelques jours, avec sa nouvelle partenaire sexuelle N° 1 - pour parler en adulte consentant). Moscotrovici était alors un de
ses fidèles qui, comme tant d'autres commensaux vassalisés, se protternait devant son gourou, et faisait même sans doute le taxi pour lui, dans l'attente de la retombée des miettes de ce pouvoir
tant convoité. Tous n'était alors que luxe, courbettes et... partouzes (puisque c'était là, pour le maître, que se trouvait l'expression de la volupté). Les temps ont changé depuis... Mais les
personnalités ?