Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Quelle inexplicable différence de traitement entre l'indifférence du  ministre de l'Intérieur (et des Cultes) face à la profanation sans  équivoque et parfaitement "lisible" à laquelle s'est livrée une  "femen" dans l'église de la Madeleine et l'agitation du même ministre  franco-espagnol - très Franco, sur ce sujet-là - à propos des  spectacles d'un certain Dieudonné !

Dieudonne-M--m-bala.jpg
Le président de la République en personne a du reste considéré le  péril si grand qu'il a pris la peine de prodiguer ses encouragements à  ce ministre que les gogos prennent pour un homme de droite, c'est-à- dire pour un homme d'honneur. Peut-être était-ce une de ses petites   blagues, dans la mesure où il a peut-être trouvé drôle de prêcher  contre l'antisémitisme à l'intérieur même du temple de  l'antisémitisme, auquel cas ce serait - une fois de plus - d'un goût  douteux.

Entre-temps, la "quenelle" (geste ésotérique qui relève du "private  joke" au sein du Dieudonné circus, c'est-à-dire très très peu de  monde) du footballeur Anelka a pris, elle aussi, des proportions  d'affaire d'Etat voire de crise internationale.

Ainsi chacun peut vérifier que dans le domaine des scandales et des  indignations "républicaines", le produit des extrêmes est parfaitement  égal au produit des moyens.

Tout cela certes est d'une grande rigueur socialiste, mais la  
république aurait-elle oublié que le petit Jésus, aussi, était juif ?

Quoi qu'il en soit, pour ceux qui n'auraient pas encore compris -  
clergé gauchisant en tête - il n'est pas impossible que le prénom de  monsieur M'bala M'bala soit, aux yeux de certains défenseurs de la  morale républicaine, un motif de poursuite.

Par ailleurs, si de son côté Dieudonné a oublié que Dieu existe, les  autorités, à défaut de se charger de le lui rappeler, se démènent  comme de beaux diables, lui rappelant peut-être que le diable existe,  lui aussi. Certains pensent - et pas les plus sots - que c'est même  probablement ce qui vaut aux femen leur incroyable complaisance de la  part du Groland jazz band et de son fan club.

ICI :http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/29/01016-20131229ARTFIG00092-interrogations-sur-le-financement-des-femen.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tartempion 04/01/2014 15:46


Fourest, "journaliste"? Et "neutre"?


http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/01/caroline-fourest-h%C3%A9berge-la-leader-des-femen.html

Claude HOUËL 31/12/2013 13:54


De la couleur de la censure :


Histoire d'animer un peu le débat : Il n'y a pas que le ministre de l'intérieur et des cultes qui pratique la discrimination dans ses analyses (dieudonné/femen).En 2011 "l'oeuvre"
"pisscrhist" montrant le christ en croix immergé dans de l'urine, en Avignon, n'avait pas plus ému les ministres de l'époque,interieur et culture,ni le sponsor B. Arnault de LVMH,pourtant pas
catalogué à gauche.


Si j'étais dieudonné je me demanderais si, dans mon cas,n'étant ni blonde ni blanc, la couleur ne jourait pas un peu dans l'émotion soulevée,surtout qu'anelka ne correspond pas non plus à ces
critéres permissifs ...


 

renaudgwada 31/12/2013 00:14


je suis en accord avec votre article à une nuance près : être de droite est-il un gage d'honneur ? Un Jacques Médecin hier et un Balkany ou un Tibéri aujourd'hui ne font pas honneur à la droite,
en tout cas pas à celle que je revendique