Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

De ceci, de cela! ( 09,12,2010 ):Ces lecteurs qui écrivent.

 

( Le LKP -pseudo de l'UGTG finira par nous rendre tous paranos, car les maladies mentales finissent par être contagieuses. Jugez-en par la lecture de ce courrier matinal ).

95ET6CA0VZ7I2CA7N5FGNCAGSACYCC-ADS53UUCA8JEM9VCAC0K3PH-f9d6.jpg

 

( I ) : Des syndicalistes martiniquais ont fait le déplacement pour filer un coup de main au lkp qui en a vraiment besoin en ce moment. Bon d'accord !
Mais ils ont dit à la télé, comme dans les porte-voix, qu'ils ne feront pas la grève en mawdinik parce que la mobilisation n'est pas au top, mais qu'ils sont solidaires de la grève en Guadeloupe et qu'il faut qu'on suive le lkp.
Bizarre tout çà. Et si c'était un complot ?
De qui ?
Des syndikés mawdinikés ? des békés mawdinikés ?
Pour plomber la Guadeloupe une fois de plus et finir de la ( censuré par le Scrutateur) ?
On ne sait pas, on ne sait plus.
Et puis observons bien : La consommation est boostée en ce moment par la menace de grève générale du 14 décembre. Presque tout le monde a déjà ses cadeaux, son carton de champagne et de la bouffe à gogo.
C'est-y pas par hasard les grandes surfaces ( sic du Scrutateur ) qui sponsorisent les messages énervés de Domota qui passent sur Canal 10 et Guadeloupe 1ère - RFO ?
Quel support marketing ? Aussi fort que Papa Noël !
Et enfin comme l'essence est trop chère, tout le monde a le pied droit au plancher, à fond la caisse bien au dessus de la vitesse autorisée dans les intervalles entre les radars. Sûrement pour aller plus vite que l'augmentation et vaincre le sort en faisant rugir le moteur.
Impressionnant, de voir les bougres et les bougresses foncer en zigzaguant d'une file à l'autre pour rejoindre l'embouteillage qu'on a déjà repéré 150 mètres à vue d'œil.

Il y a quelque chose de pourri dans notre royaume bananier !

 

 

(II) : Bonjour Monsieur Boulogne,

 

 

Je me suis sûrement agacée hier pour une « peccadille » vous en jugerez vous-même ..

 

Dans l’état actuel de « notre situation économique et sociale en Guadeloupe »

pour une maman dont son métier est « femme de ménage », vivant seule avec ses deux enfants des jumeaux à charge

de 9 ans, n’ayant pas de voiture, se trouvait dans l’incapacité de « trouver en Guadeloupe » un pinceau à réservoir n°3.

 

Les enfants se faisant réprimander  par l’enseignant, et enregistrer de mauvaises notes depuis trois mois, faute de ne pouvoir rendre le devoir

à faire à la maison avec ce « fameux pinceau à réservoir n°3 ».

Je l’ai trouvé…. Le prix ? 6 € 40 un pinceau dit moyen qui ne correspond pas « au n°3 » et que l’enseignant va sûrement

Aujourd’hui rejeter. (deux pinceaux 12,80 € pour un enseignant en grève dans une semaine).

La Guadeloupe va mal ou nos enseignants ne savent plus ce que veut dire « gagner son salaire à la sueur de son front »….

Excusez, du moins eux ils le gagnent .. à l’usure de leurs semelles…. dans les défilés….

 

Bonne journée,

Bien à vous,

 

Patricia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oupédisa 10/12/2010 13:43



Eh ben ! Vos correspondants ne manquent pas du sens de l'observation.


Cette évocation d'un complot est-elle si exagérée ou paranoïaque que çà ?


Rappellons-nous, il y a 30 années de çà, les relations douteuses de certains grands patrons avec les fondateurs du lk... heu pardon de l'ugtg.


Poh, an dwèt ka vin' paranoyak osi !



Edouard Boulogne 10/12/2010 14:48



Oui!Certains  le firent, par manque de vision de l'avenir, et par manque de courage.


LS