Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Politique en armure.


amedee-adelaide--45519-1-normal


Cohésion Sociale et Libertés Républicaines
cliquez-ici pour acceder au site Internet

Politique en armure

Quelque militants du CSLR ont cru bon d’envoyer la chronique d’Yves Bonnet  intitulée « L’indignité nationale », (que nous avions nous même publiée par mail et sur notre site internet www.cslr.fr ), à Monsieur JEGO, par mail, aux adresses suivantes :

mairie.de.montereau@wanadoo.fr ; yjego@club-internet.fr ; yjego77@gmail.com (*).

Notons au passage qu’il s’agit d’adresses publiques, puisque la première est celle de Monsieur le maire de Montereau, la seconde celle de Monsieur le député et la troisième son identifiant facebook.

Il n’empêche, Monsieur le Député-Maire-Facebooker, n’aime pas qu’on lui rappelle ses sombres et néanmoins nocturnes activités du temps où il était Secrétaire d’Etat aux « ex-colonies ».

Alors il a écrit, ou plutôt, … il a fait écrire par son Avocat (c’est plus intimidant.. pense-t-il !) à ces quelques militants de la Cohésion Sociale et Libertés Républicaines qui souhaitaient le tenir informé des conséquences de son funeste passage dans nos contrées:

« Monsieur,
 Monsieur Yves JEGO, dont je suis l’avocat, me transmet le message électronique que vous lui avez adressé le 10 février 2010.
Ce message comporte des termes injurieux susceptibles d’engager la responsabilité civile et pénale de leur auteur.
Par ailleurs, toute réitération de cet envoi à Monsieur JEGO emporterait les mêmes conséquences à l’égard de son expéditeur.
C’est la raison pour laquelle je me vois contraint de vous mettre en demeure de cesser tout envoi de messages de nature à porter atteinte à l’honneur ou à la considération de Monsieur JEGO, ou de nature à inciter à des actes de nuisances à son endroit comme en l’espèce.
A défaut, j’ai reçu instruction de porter cette affaire sur le plan judiciaire.
Je me tiens à la disposition de votre avocat pour tout entretien qu’il pourrait souhaiter.
Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées. »

Nos braves militants en tremblent encore … de fou-rire.

Mais en dehors de la puérilité de la démarche, se pose un certain nombre de questions sur la qualité des hommes que l’on nous bombarde comme Ministre.

D’abord, parce que, quand on n’est pas prêt à accepter la critique, il vaut bien mieux ne pas faire de politique. Peut-on être Ministre de la République et se croire au dessus de toutes analyses, critiques, contestations mêmes, de la part de ses administrés ? Dans ce cas, cela ne s’appelle plus République.

Deuxièmement, lorsque, sans prendre la peine de vérifier les faits, on énonce des contre vérités qui s’avèrent être d’énormes bêtises, (notamment à propos des 87 morts de 1967), ne vaut-il pas mieux s’excuser et la jouer profile bas ?

Troisièmement était-il nécessaire de baisser pavillon devant les indépendantistes en vilipendant les Chefs d’entreprises et en flattant les leaders du LKP au point d’aller nuitamment prendre le ti-punch avec eux ? Je sais ! La grande justification du gouvernement et de ses Préfets est qu’ils sont fiers d’avoir évité des morts. Mais vraiment de qui se moque-t-on ? Et depuis quand les forces de l’ordre ne s’avent-elles pas maitriser des mouvements de foule sans tuer personne ? Chaque fois qu’un G8 se réunit quelque part dans le monde, des centaines de milliers de militants tiers-mondistes accourent pour protester et manifester aux portes des palais. Entend-t-on qu’il y ait eu des morts ?

De même fallait-il, trois mois après ces pénibles épreuves, remercier le Préfet de la Martinique de ses pantalonnades en lui offrant la croix d’officier de la légion d’honneur ?

 

Enfin, il faut vraiment ne pas savoir lire le français pour détecter dans les propos d’Yves Bonnet une once de « termes injurieux ». En revanche, - que se soit l’attitude de Monsieur Ange MANCINI, le Préfet de la Martinique, revêtant le tee-shirt des insurgés martiniquais, ou encore celle de Monsieur Yves JEGO lui-même, allant prendre nuitamment le ti-punch avec les émeutiers guadeloupéens ou encore décrétant qu’il y avait eu 87 morts du côté des manifestants durant les émeutes de 1967 en Guadeloupe – les propos d’Yves BONNET dénoncent à juste titre, des comportements de représentants de l’Etat qui sont une insulte aux valeurs de la République et que nous ressentons, nous citoyens français vivant en Outre-mer, comme un affront et du mépris à notre égard.
 
Et nous sommes reconnaissants à Yves BONNET de le dire haut et fort. Pour l’heure, il est le seul.

Pour nous c’est dit. Et c’est sans appel. Nous ignorons si les Monterelais considèrent dans leur majorité qu’ils ont un bon Maire et un bon député, mais notre conviction profonde est que Monsieur JEGO a été un mauvais Secrétaire d’Etat, dont le sort ministériel ne pouvait qu’être ce qu’il fut. Du moins son éviction sans ménagements du gouvernement, a-t-elle été un signe fort d’une reprise en main de l’Etat au plan de l’ordre public. Et il est clair que cela se voit sur le terrain ; en Guadeloupe, avec l’arrivée d’un nouveau Préfet (qui ne s’en laisse pas compter avec des menaces du LKP du style : « vous faites rentrer en Guadeloupe des gendarmes pour tuer des Guadeloupéens) comme en Martinique où, (même si Monsieur MANCINI est encore en poste, arborant sa belle croix d’officier de la légi on d’honneur), l’on n’aperçoit plus le Préfet en « casaque » rouge.

 

(*) Liens prouvant le caractère public des adresses mails utilisées pour envoyer la Chronique d’Yves Bonnet  à Monsieur JEGO :
http://www.annuaire-mairie.fr/ville-montereau-fault-yonne.html
http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/fiches_id/267801.asp
http://www.facebook.com/pages/Yves-Jego/66425649839#!/pages/Yves-Jego/66425649839?v=info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article