Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Consternantes déclarations de Serena-Williams.



Je ne nourris aucun sentiment d'hostilité envers Serena-Williams, que j'admire même, en tant que grande championne de tennis. Mais comment ne serais-je pas consterné par tel passage de ses Mémoires, présenté par le journal sportif l'Equipe. Imaginons un Richard Gasquet, s'exprimant en sens inverse. Le monde médiatique, les associations "morales" SOS-racisme, la Halde, le MRAP, etc seraient en ébulition. La carrière de Richard serait gravement compromise.
Serena est-elle coupable de racisme? 
Si Gasquet eut été considéré comme tel, ( et ce serait le cas, certes!) alors melle williams aussi;
Faut-il lui jeter la pierre? Je n'en ferai rien. Dabord parce que je ne suis pas doué pour les lynchages.
Ensuite parce que les vrais coupables sont ailleurs. Ce sont les  "intellectuels" révolutionnaires qui s'efforcent avec constance et acharnement à soulever la lie des sentiments humains qu'il faut poursuivre et incriminer sans relâche.
Au premier rang desquels les marxistes, qui, malgré l'effondrement de l'URSS continuent à occuper les places les plus influentes dans les grands medias occidentaux, et qui n'ont jamais abdiqué leurs principes destructeurs, ni fait acte de repentance pour leur soutien aux dictatures les plus sanglantes de l'histoire, celle du communisme, de l'URSS, de la Chine populaire, du Cambodge de Pol-Pot, etc.
On sait que la division des hommes leur opposition constante dans la vie sociale et politique de tous les jours est leur arme majeure.
Longtemps nos sociétés ont été selon ces messieurs le théâtre manichéen de la lutte des classes sociales, des prolétaires contre les bourgeois. Et malheur à ceux desdits prolétaires qui ne tombaient pas dans ce piège grossier ("Plus c'est gros, plus ça passe" disait un autre manipulateur le sinistre Goering, cousin manichéen des communistes, transposant en termes de races, les méthodes de la dialectique marxiste-Léniniste).
Cette mentalité subsiste, et il y a quelques jours encore, sur RFO-Guadeloupe, le lugubre Dannick Zandronis y allait de sa B Q, (bétise quotidienne), comme il y a chez les scouts l'impératif de la B A (bonne action quotidienne) : " le patronat est d'essence exploiteuse" (sic) disait -il, sans être contredit par aucune des personnes présentes sur le plateau de TV.
Mais aujourd'hui le prolétariat dans les pays occidentaux est plus préoccupé de l'achat de sa prochaine automobile, ou du lieu de ses prochaines vacances, que de faire la Révolution.
D'où la nécessité pour les dynamiteurs de toute vie sociale équilibrée, de recourir à d'autres principes de division.
Le principe de division le plus utilisé actuellement est le racisme. "L'antiracisme" (voir mon article Pourquoi je ne suis pas antiraciste" sur ce blog sous la catégorie "racisme") est devenu leur cheval de bataille.

Mais cet "antiracisme" ne poursuit que le racisme des blancs. ce qui est très bien....mais insuffisant. Car ces leucodermes (les blancs), n'ont pas le monopole en la matière (n'est-ce pas Domota? N'est-ce pas Clavier?).  
En publiant l'écho à l'article de l'Equipe du site Fdesouche, j'ai voulu attirer l'attention des hommes qui pensent, et de bonne volonté, sur l'une des perversions les graves qui menacent nos sociétés modernes, et non pas jeter de l'huile sur le feu.
A tous mes amis, de toutes couleurs, dans ce département d'outre mer où je vis et où je suis né, je dis "réféchissez, restez calmes. La meilleure réponse au racisme d'où qu'il vienne est le refus de la dialectisation sous quelque forme qu'elle s'exprime, c'est la dénonciation et la réfutation de tous les racismes, quels qu'ils soient, et bien évidemment sous sa forme négriste, aussi".
Disant cela, je reste fidèle à une constante de mon action politique et culturelle, dans Guadeloupe 2000, et actuellement sur le Scrutateur.
Sur le site de Fdesouche, il faut lire aussi les commentaires. Comme on pouvait s'y attendre il y a des réactions.
Je les comprends. On ne peut (et on ne doit pas ) rester insensible à de tels propos. Mais certaines de ces réactions donnent dans l'excès. Ce faisant, elles tombent dans le piège.
Non! Il faut rester aussi serein que ferme et résolu.
Seuls ceux qui sont capables de prendre de la hauteur seront capables d'endiguer le flux délétère qui se déverse actuellement sur notre civilisation.

Edouard Boulogne.

http://www.fdesouche.com/articles/77125 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

merci, Mr Boulogne


Répondre
S

Mr Boulogne,veuillez lire les posts de F de souches....j'ai honte,on dirait le lkp......je n'adhères plus à votre blog dorenavant!!!!!!!


Répondre
E

Cher blogueur,
Je n'ai pas Publié LE blog de Fdesouche, mais un article révélateur d'une mentalité, non pas DES noirs, mais DANS le monde noir., celle qu'à véhiculé Melle Serena-Williams.
J'ignore je l'avoue ce qu'écrit chaque jour le ou les auteurs de Fdesouche, en bien ou en mal, car je ne connais ce blog que depuis quelques jours, et puis on ne peut pas tout lire.
J'ai lu jusqu'à hier les coms de l'article reproduit par  Le Scrutateur. Il doit y en avoir de nouveau.
Parmi ceux que j'ai lus, (une trentaine), il y en a qui qui m'ont paru de bon sens, et même parfois teintés d'humour; d'autres qui constituent des "dérapages" certains. Vu le sujet le contraire eut
été étonnant.
C'est sans doute  ceux-là qui vous fait penser  au LKP. Moi aussi.
Alors? Il me semble que nous sommes d'accord pour refuser les mêmes excès;
Donc, pas de malentendu, mon cher (ou ma chère) salique.
Le Srutateur.


D

Bonjour,

Dans le même ordre d'idées, j'attire votre attention sur l'étonnant concours "miss beauté noire" qui se déroule à la Martinique depuis plusieurs années dans l'indifférence générale - ou plutôt dans
"l'intérêt général" des medias et de la population, sans avoir jamais donné lieu à la moindre critique.

Je serais fort surpris qu'un concours "miss beauté blanche" ait la moindre chance (si tant est que l'on puisse parler de chance dans le cas présent...) de voir le jour sans que des attaques et
procès ne pleuvent sur les organisateurs.

Je pense que ce point pourrait être utilement médité par les professionnels de l'antirascisme à sens unique qui nous entourent...


Répondre
C


Comme Ulysse, se disant à lui-même dans un passage de l'Odyssée:"Patience,mon coeur"; et que Jacqueline de Romilly traduit, dans un livre sur la littérature grecque classique, au mot-à-mot
par :"sois endurant, mon coeur".
Certainement faudra-t-il toujours enseigner aux générations successives que la notion de race est sans aucun réel fondement biologique ou
physiologique. Et que l'expression d'une personne humaine à travers la vie sociale, ne s'accomplit pas dans un groupe unique, à l'exclusion de tous les autres;ni sur un mode
comparatif, en termes de supériorité et d'infé-
riorité, mais plutôt de différences. 
Les populations humaines ont subi et subiront encore des pressions ou agressions suffisamment fortes de leurs différents milieux de vie  pour que, regrettant les tragédies du
passé, elles s'efforcent au moins de n'y pas ajouter celles liées à leurs relations. 
                                                                                                               
Chantal Etzol



Répondre
P

le racisme est aussi idiot que ceux qui le pratique


Répondre
F

l'equipe de france d'athletisme vient chercher ces champions dans la caraibe pour briller aux prochaines jeux.........,?


Répondre
E

Oui, dans la super race!
Au fait Francesco, quand levons-nous cet anonymat?
EB