Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

La Princesse de Montpensier

 

La-duchesse-de-Montpensier.jpg

 

 

«L'Histoire de la princesse de Montpensier», court roman de la comtesse de La Fayette offre à Bertrand Tavernier matière à un film où les sites naturels et les décors d'une extrême beauté permettent aux comédiens de nous restituer toute une atmosphère, tout un langage, tout un monde ressemblant à s'y laisser prendre, au XVIeme siècle.

Le film, est aussi obsédant que la passion pour Henri de Guise (Gaspard Ulliel) qui taraude la jeune Marie de Mézières (Mélanie Thierry). En ces moments où la vie des Grands de France consiste à jouer catholiques contre protestants, à manier épée et couteau contre «R.P.R»* ou «Romains»**, suivant le camp auquel ils appartenaient, et a rechercher des alliances fructueuses, on marie la jeune fille, belle et riche, à Charles de Montpensier (Grégoire Leprice-Ringuet) cousin du roi Charles IX et de son dernier frère, le duc Anjou.(Raphael Personnaz)

Le jeune marié, ainsi que Guise, sont rappelés au service du roi, où les deux jeunes hommes rivalisent de bravoure et d'acharnement dans les batailles. En partant, Charles envoie Marie dans un château éloigné des troubles et charge le comte de Chabannes (Lambert Wilson), son ancien mentor de lui ouvrir l'esprit à la poésie et à tous les usages de la cour. Chabannes, guerrier et philosophe a quitté les combats ne pouvant plus en supporter la férocité et l'inutilité. De l'intimité intellectuelle et de l'isolement matériel où se trouvent le Comte et Marie nait un amour sublimé pour l'un et une amitié confiante pour l'autre. Marie s'est soumise au mariage imposé, mais sa passion pour Guise la submerge quand elle le retrouve à l'occasion de son passage au château, accompagnant le Duc d'Anjou, qui lui aussi, est séduit par la beauté et l'esprit de la jeune femme et se pose en rival du mari et de l' «amant».

La jalousie de Montpensier s'exacerbe contre ses deux rivaux, mais, si, force lui est de ravaler sa colère contre le frère du roi, futur Henri III, il s'en prend à son cousin Guise.

Eblouie par les hommages des hommes et son succès à la cour, comme un papillon d'or l'est par la flamme, Marie perd sa retenue et se perd elle même, en même temps qu'elle entraîne Chabannes dans l'accomplissement de son amour impossible.

 

Toute la subtilité des sentiments contraires et violents, du devoir et des règles de l'honneur des romans de l'auteur de «La Princesse de Clèves» est finement perceptible. Les acteurs bien conseillés, donnent de meilleur d'eux mêmes : ainsi Lambert Wilson est-il impressionnant et crédible, Guise ardent, et Montpensier dépassé et touchant.

Servi par des décorateurs, des costumiers, des maîtres d'armes et des écuyers de grand talent, (somptuosité des chevaux!) sans oublier les dialogues bien datés de Jean Cosmos, ce film, frappant de toutes ses beautés, est respectueux à restituer avec finesse et brio un moment précis de notre histoire. On sent, dans cette œuvre de Bertrand Tavernier son intérêt éclairé et sa recherche d'authenticité, ainsi qu'un devoir qu'il s'assigne. .Je le cite :

«Dans la dictature du présent et le l'immédiat, c'est une manière de préserver l'avenir» : «L'enseignement de l'histoire, à l'heure actuelle, est criminel».

 

*Ceux «de la religion prétendument réformée»

** Les catholiques

 

Titre « La Princesse de Montpensier »

Sortie : 3 novembre 2010

Réalisateur : Bertrand Tavernier

Genre : Drame

Pays : France

Durée 2h15

Acteur : Mélanier Thierry, Lambert Wilson, Grégoire Leprince-Ringuet, Garpard Ulliel, Raphael Personnaz, Anatole de Bodinat, Eric Rulliat......

 

 

Marie Deval

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne 11/12/2010 20:06



"Lambert Wilson est-il impressionnant et crédible, Guise ardent, et Montpensier dépassé et touchant. "


Et Raphael Personnaz les domine tous par son intelligence de jeu et sa complexite...



CH.FFRENCH 11/12/2010 19:14



J'ai vu ce film! J'ai été deçue !


Car à part Lambert Wilson qui comme à son habitude joue très bien, les autres récitent.


C'est dommage! Le film aurait pu être très bon...