Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Carnets-d-ecriture-copie-1.jpg

Les articles du Scrutateur passent sur Facebook, où ils suscitent, selon les jours, des réactions plus moins nombreuses, souvent sympathiques.

Aujourd'hui, l'un de ces articles, me vaut la remarque suivante d'un ami que j'avais connu en 1981, ( il vit aujourd'hui à Madagascar ) et qui avait fréquenté le MJAF ( Mouvement de la Jeunesse des Antilles Françaises ), du regretté Jean-Marc Hémery : « C'est amusant Edouard car je vous retrouve exactement comme vous étiez en 1981! Le même »

Le même? Voici une photo de ce temps là ( très exactement en février 1984 ), où je m'égosillais, un matin, place de la victoire, dans un meeting organisé contre la violence des mouvements séparatistes, ancêtres de l'UGTG, et après l'explosion ( une de plus des bombes fabriqués par ces gens là ).

 

img046

 

Mon jeune camarade (aujourd'hui quinquagénaire ) figure, lui sur la photo ci-dessous dans la même manif. :

 

26759_114364391928757_7538859_n.jpg

 

Evidemment sur cette photo, ( dessous ) beaucoup plus plus récente ( beaucoup menm ! ) un certain changement est perceptible. Mais on notera que la photo a été prise à la Soufrière ( kan menm !), et que la personne visée est en train de « scruter, éperdument, comme d'habitude. C'est donc d'une identité morale que parle le cher Ulysse. Puisse-t-il avoir raison, car c'est Mac Arthur qui disait "qu'on devient vieux quand on a perdu son idéal".

 

IMGP0422.JPG

 

Une autre jeune amie,Véronique, ( aujourd'hui quadra ) qui fut de mes élèves, me croyant attaqué, ( en fonction du contexte ) bouscule un peu mon correspondant ( Ulysse Garnier ) . Il s'ensuit un petit pugilat sans méchanceté. Et ledit Ulysse ( un pseudo, évidemment ) lui répond et finit par lui dire : «  quand on voit ce spectacle pitoyable dans pas mal de pays du monde de dirigeants s'accrochant au pouvoir sans jamais le lâcher on se dit qu'un peu d'alternance ça fait du bien. Sans hiver apprécierions-nous l'été? Et puis franchement Sarko pffff »

Bon Ulysse n'aime pas Sarko, car en bon chiraquien ( que celui qui ne pèche jamais lui jette la première pierre!!! lol ) il n'a toujours pas digéré la trahison balladurienne ( et donc sarkoziste ) à l'élection présidentielle de 1995.

Mais moi, ce qui me retient dans ce propos, et me fait sourire, c'est cette phrase sur l'alternance de l'hiver et du printemps. C'est que j'aimais bien ressasser à l'époque le beau vers de Paul Claudel : « C'est l'hiver, on croit que tout est fini, et voici qu'un rouge gorge se met à chanter ».

 

tatice-rouge-gorge-12248.png

 

J'ai des obsessions, comme ça, de temps en temps, par exemple la fameuse devise du chevalier de Charrette, qui figure en tête de la page d'accueil de ce site.

J'aime assez qu'elle subsiste chez un ami, 28 ans après. D'autant plus qu'elle peut être considérée comme un principe de vie pour gens sains d'esprit et de coeur.

D'autres commentaires, à ce même article et dans le même « débat-pugilat », celle d'un jeune qui signe d'un pseudo assez étrange, ( Fidotiger Kinguada ) qui néglige un peu son orthographe ( comme presque tout le monde hélas! Sur internet ), mais qui parmi des pensées parfois un peu « aventurées » laisse entrevoir un fond solide, une pensée qui se cherche encore, mais qui entrevoit ( et même davantage ), des principes sains de pensée et d'action.

C'est une de ses interventions que je vous laisse pour conclure cette page d'écriture.

Edouard Boulogne.

 

Fidotiger Kinguada : « c'est avant tout une crise identitaire qui malmene la france une identité et un cachet unique qu'on répudie sous l'hotel des droits de l'homme,

la culture et le patrimoine français sont actuellement vilpendé mais je sais intimement que cri

se ou pas le peuple français se doit de se réveiller face a une république qui fait place au damné de la terre comme actuel dirigeant c'est un affront a son histoire et une insulte a sa mémoire,

on ne pourrait comparer la classe française dévelloper par De villepin illustrement reconnu par l'histoire en sa Nation face actuellement a la débacle politique qui détruit les valeurs française qui ne sont d'aucune manière les valeurs républicaine jacobiniste mais bien celle du terroir, celle de la mémoire et qui ont fait son histoire.

la Normandie, la Bretagne,la région PACA, l'Alsace et la Lorraine, le Jura,la Province enfin toute ces régions qui sont l'authenticité du pays et face a cela une méprise et un dénie tacite inspiré ou conspiré par une minorité destructrice de tout fondement, de tout respect en un sol ou l'histoire ne serait les reconnaitre en tant qu'enfant de la Nation .

Et c'est bien en et par cela que s'elève les maux du si grand pays que fut cette France celle chanter par charles Trenet ,celle décrite par tant d'homme si fièr d'y être chez eux et qui par manque de dicernement et face a l'insulte journalière dont ils sont affublé préfère la fuite plutot que l'affrontement ,certe une lacheté que d'autre appellerai un nouveau départ mais hélas qui rarifie l'essence même de l'excellence a la française.

je ne me reconnais pas moi même comme français et c'est un choix géo-historique de part mon histoire sur le sol guadeloupéen mais aucunement je ne serait tolérer d'avoir a lire ou entendre qu'un melting pot est une valeur sinon celle du n'importe quoi, et fait rarissime la décision d'un métissage est personnel et unilatéral a 2 être et ne serait corrompre pour autant l'image et l'authenticité de l'histoire d'une nation fait qui dans la réalité se produit dans l'inverse de tout principe quand on entre sous le système républicain actuel.

enfin chiffre ou pas chiffre le seuil d'incompétence est a son apogée, je ne pense pas qu'on puisse faire pire et heureusement ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article