Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

 

Steve-Jobs.jpg

 

 

Carnets d'écriture ( 7 ) : Notre monde, comme il va! par le scrutateur.

 

 

( I ) Steve Jobs est mort.

 

Steve Jobs est mort. La nouvelle fait le tour du monde en quelques secondes, et son génie de l'informatique y est pour quelque chose.

Nul inconvénient, à mes yeux, qu'il bénéficie d'une telle reconnaissance. La quasi déification du personnage ( « santo subito » ) est, en revanche plus surprenante.

On nous dit que dans sa jeunesse, il avait pensé à se convertir au bouddhisme et à devenir moine dans un monastère du Thibet. Or, il a choisi de devenir un maître de la technique informatique, et l'une des principales fortunes du monde. Etrange! Oui, vraiment étrange! Car nous ne sommes plus du tout dans le même registre

Peut-être, des hauts de l'Himalaya, un ange célèbre lui a-t-il montré tous les royaumes de ce monde, en lui disant «  si tu te prosternes devant moi, tout cela sera à toi ».

Mais n'allons pas trop loin dans des hypothèses peu charitables et, peut-être, injustes.

Toutefois le concert admiratif va peut-être trop loin quand on fait de M. Apple quelqu'un qui a « changé la vie » ( au sens le plus optimiste de l'expression évidemment ).

Steve Jobs était, nous dit un homme d'une envergure exceptionnelle. L'un de ses thuriféraires, un homme d'affaires, et d'âge mur, nous en administre la preuve, à ses yeux, ce 06 octobre, sur LCI. « La première fois que je l'ai vu, il y a une quarantaine d'années, c'était aux USA, dans une salle où il devait conférer. Il était sur l'estrade en train de de curer les ongles des pieds » ( sic ).

Nous sommes là devant une des manifestations d'originalité les plus éclatantes, sûrement, aux yeux de l'intelligentsia post soixanthuitarde.

A Pékin, un jeune chinois, sourire éclatant aux lèvres, explique comment la nouvelle l'a profondément bouleversé. Il est vrai que nous sommes au pays du sourire, cher à Frantz Lehar :

 

http://www.youtube.com/watch?v=bPUSTnlJzRw&feature=results_video&playnext=1&list=PLBDD11B4FD4A6CBE9

 

http://www.youtube.com/watch?v=Bzk15TPX31U

 

Un autre, un français celui-là, nous explique que Steve Jobs a été un révolutionnaire ( évidemment, nous sommes au pays de Robespierre ), et qu'il a changé la vie, qu'après lui rien ne sera plus jamais comme avant.

Quoi? Faut-il croire qu'il n'y aura plus de guerres, que la misère disparaîtra, que les couples connaîtront tout au long des années un cours paisible, que nous ne nous mentirons plus les uns aux autres, que toute exploitation de l'homme par l'homme disparaîtra, etc, etc, grâce à Apple ?

Pauvre humanité qu'un tel illuminisme aveugle à ce point. Pauvre jeunesse aliénée à ce point par une pensée de pacotille.

Mais prenons garde que tout cela ne se termine comme dans l'opéraPaillasse de Léoncavallo : «  La comedia e finita »! une comédie pleine de bruit et de fureur.

 

Ne faisons pas porter, tout de même au défunt, tous les péchés de notre monde, dont il ne fut, comme presque nous tous, qu'un acteur inconscient. Car l'informatique est une chose, la sagesse en est une autre. Et ce n'est pas lui qui est responsable de la confusion des genres.

Reposes donc en paix JOB( S ).

 

 

( II ) L'Afrique du sud n'est plus le pays des droits de l'homme.

 

19927.jpg

 

 

En Syrie, les mouvements de révolte contre un pouvoir, incarné par la famille Assad depuis plus de 40 ans, se heurtent à une répression féroce et extrêmement sanguinaire ( des milliers de morts ). L'ONU a voulu faire un geste, un semblant, en souhaitant un vote de mise en garde, solennel, à l'encontre des dirigeants syriens.

Cela n'a pas été possible. Parmi les opposants, des poids lourds de la politique internationale, la Russie, le Chine, et...l'Afrique du sud.

Terrible! Terrible! Depuis vingt ans, l'Afrique du sud passait pour être devenue un pays « démocratique ». Elle était même en train de ravir le leadership à la France dans la hiérarchie mondiale des pays des dwas de l'homme.

Or voici que nous découvrons, surpris et déçus, qu'il n'en serait rien ( j'emploie le conditionnel. Car la nouvelle est peut-être fausse. Les gens sont si méchants, et si racistes!).

Qui le dit? ( à propos, toutefois, d'autre chose ) Monseigneur Desmund Tutu, un compagnon de lutte historique du grand Nelson Mandela .

 

Mais lisons : http://www.grioo.com/ar,desmond_tutu_l_anc_est_pire_que_le_gouvernement_de_l_apartheid,21565.html

 

Tout n'est que vanité, il n'y a rien de nouveau sous le soleil.

 

Edouard Boulogne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article