Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Meurtre-en-Guadeloupe.jpg  ( Un meurtre de plus à Pointe-à-Pitre ). 

 

Monsieur Valls, ministre de l'immigration renforcée, semble avoir d'autres préoccupation que le développement exponentiel et anarchique de la violence en Guadeloupe. LS.

 

Valls-heureux.jpg

 

09.09.2013 France INTER

La Guadeloupe s'est fait larguer les amarres http://www.franceinter.fr/emission-ca-va-mieux-en-le-disant-la-guadeloupe-sest-fait-larguer-les-amarres

La Guadeloupe n’est plus un département français et personne ne me prévient ?

- Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? La Guadeloupe EST un département français !

J’ai confiance en vous, et j’ai bien envie de vous croire, mais les chiffres jouent contre vous : 15 décès par règlement de compte à Marseille, c’est moitié moins qu’en Guadeloupe, avec 37 décès par arme à feu ou par arme blanche depuis le début de l’année. Et aucun sujet dans les journaux…

Alors je crains de devoir vous annoncer que… la France a perdu un confetti de l’empire ! 37 morts violentes liées à la drogue et l’alcool, et pas un seul ministre sur place, alors qu’il y en a eu cinq au chevet de Marseille.

La Guadeloupe semble reléguée aux faits divers« internationaux »… Et oui, tout va trop vite… Regardez, grâce au TGV, Chicago n’est plus qu’à trois heures de Paris. Désormais, on peut aller manger un hamburgers à l’aïoli dans la journée.

Mais alors, grosse erreur d’avoir laissé la Guadeloupe s’éloigner de la France. Ca aurait arrangé tout le monde : Manuel Valls aurait pu faire oublier Marseille en décrétant que la Guadeloupe était la région la plus dangereuse de France. Et comme c’est très loin, à 6.200 kilomètres, toute la métropole aurait été rassurée.

Alors bien sûr, Marseille est la deuxième ville du pays. Mais justement, comme la Guadeloupe a deux fois moins d’habitants qu’à Marseille, mais deux fois plus d’assassinats, c’est tout de même l’Outre-mer qui décroche le pompon.

Pourtant, c’est vrai que Marseille n’est pas comparable à la Guadeloupe. Rien à voir ! L’Olympique de Point-à-Pitre n’a plus gagné de match depuis… euh… oulalalala…

C’est bien simple, les clubs de foot sont à la Guadeloupe ce que Karim Benzema est à l’équipe de France : ça court partout mais ça ne sert à rien.

- Je maintiens que la Guadeloupe est un département français !

Ah mais alors, c’est très grave ce que vous dites ! Ca veut dire qu’on n’est plus en sécurité nulle part en France. Même pas à l’île de Sein. J’ai lu ce week-end dans « Le Parisien » le combat d’un avocat pour que des enfants ne puissent pas aller rejoindre leur mère dans un milieu aussi hostile que l’île bretonne. Je cite l’avocat : « C’est une île dangereuse qui subit de nombreuses tempêtes. Il n’y a pas de voitures. Les habitants se déplacent à pied avec de petites charrettes. »

Alors pour être en sécurité en France, il reste quoi ? Les îles Kerguelen ? Quoique. Vu le nombre d’habitants par rapport à la densité de mouettes, vous avez un million de chances de plus qu’à Marseille… de vous faire attaquer par une mouette. Et ça, ça la fout mal. Déplacer 5 ministres dans une région australe… Ca complique la création d’un « pacte national » contre l’attaque de mouettes. Un « front républicain » pour enrayer la spirale de la violence faite aux scientifiques des terres arctiques.

Terminons sur une note positive. Observons ce qui se passe à Marseille, et qui pourrait être appliqué à la Guadeloupe. Pour l’instant il y a un comité de pilotage. On ne sait pas très bien ce qu’il pilote et dans quelle direction. Mais l’intention est là. Et si, en Guadeloupe, il pouvait déjà y avoir une intention… ce serait déjà un pas.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article