Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

dessin-dIbara-MARINE-ECRASE-SARKOZY.jpg ( Le niveau de la haine gaucharde atteint un niveau de vulgarité, rarement atteint en France. Par les "humanistes" comme ils se nomment, sans rire. La haine ne rit pas ). 

 

Je ne suis en rien un « sarkoziste », même si je m'apprête à voter pour lui, dès le premier tour. J'ai déjà expliqué pourquoi, à maintes reprises, et je n'y reviendrai pas pour l'instant.

Mais je suis étonné de constater, que des gens qui ne sont pas de gauche, s'apprêtent, par détestation de l'homme, de certains de ses traits de caractère, à voter, même pas pour Bayrou, ou Dupont-Aignan, ce qui aurait un sens ( j'aurais pu voter pour l'un des deux en d'autres circonstances ) mais par sottise, par effet de mode ( hélas! la mode...) par pur mouvement d'humeur. Je ne m'adresserai pas aux sots. Il m'a même été dit, par un homme de « droite » : «  Jamais je ne voterai pour ce petit juif ».

La sottise est la seule réalité humaine qui donne une image de l'infini.

C'est aux premiers, aux hommes d'humeur, que je demande de réfléchir. Les autres...!!!!!

Ne leur fait-il donc rien d'être en compagnie de M. Alain Krivine, de la richissime bourgeoise, ex patronne d'Areva, qui aujourd'hui règle ses comptes personnels avec Nicolas Sarkozy, aux côtés de Poutou, d'Artaud, du communiste Mélenchon, et de Marine Le Pen?

Il est temps de contrôler ses humeurs et de faire prévaloir, la raison et le bon sens.

D'autant plus que, en Algérie, le « Tout sauf Sarkozy » est aussi en train de devenir une règle d'or.

Ce qui n'étonnera que les imbéciles. 

antibiotiques-cafard.gif ( Pour désigner ceux qu'ils destinaient aux chambres à gaz, les nazis affectionnaient les comparaisons animalières. Les "poux" dans la terminologie hitlérienne, désignaient les juifs. Nos gauchistes, cousins germains des nazillons, préfèrent comparer Sarkozy à un cafard. Ah! il est beau le parti du BIEN, le PS ). 

 


Lisez l'article qui suit, pour voir, chers amis de mauvaise humeur, pour voir avec qui vous cohabitez. Allons! Il est temps de se reprendre devant l'importance de l'enjeu.

 

Edouard Boulogne.

 

http://www.israel-infos.net/Sarkozy-un-cochon-Mohamed-Merah-un-lion-8629.html

 

 

Sarkozy un cochon, Mohamed Merah un lion
par Mesh Uga
La scène se passe dans une mosquée en Algérie.
Le prédicateur n'est pas n'importe qui puisqu'il s'agit d'Ali Belhadj, ancien Président et cofondateur du FIS – Front Islamique du Salut – avec Abassi Madani.
VOIR VIDÉO COLONNE DE DROITE


Le discours d'Ali Belhadj concerne la tuerie de Toulouse, Mohamed Merah et la position de la France.
Un homme porteur d'un passeport français intervient.

Ces extraits ont été mis en ligne sur Internet le 30 mars 2012. Nous en reproduisons la traduction française.


Ali Belhadj: Hier, j'ai vu cet homme méprisable, Sarkozy de France.
Pardonnez-moi. J'ai des choses importantes à dire, mais parfois, il y a des choses qui nous mettent hors de nous.
J'ai vu le père du (terroriste de Toulouse) Merah, que la clémence d'Allah soit sur lui…

Les fidèles: Que la clémence d'Allah soit sur lui…

Ali Belhadj: Il a demandé à ce que son fils soit enterré en Algérie. D'accord, il était citoyen français et censé être enterré en France, mais si son père écrit une lettre au président, demandant à ce que son fils soit enterré en Algérie, pourquoi refuser ?
Son acte justifie-t-il son excommunication ? Est-ce un hérétique? Il devrait être enterré dans un cimetière musulman, et les prières doivent être dites pour lui.
(...)

Un fidèle de la mosquée: Cheikh, je voudrais dire quelque chose.

Ali Belhadj: Allez-y.

Le fidèle: Cheikh, voici ma façon de soutenir... J'aurais aimé le faire devant les ennemis d'Allah de la télévision France 24, et devant tous les infidèles. Je veux que Sarkozy, l'ennemi d'Allah, voie cela.

J'ai la double nationalité. Sarkozy, qu'Allah te maudisse...

Il déchire son passeport français.
Les fidèles: Allah Akbar... Allah Akbar...

Le fidèle affirmant détenir la double nationalité: Je vous aime comme un frère en islam, Cheikh...
Je fais cela en soutien à mon frère en islam, le moudjahid Mohamed Merah.

Les fidèles: Allah Akbar... Allah Akbar...

Le fidèle au passeport: Par Allah, c'était un lion, mes frères.
Permettez-moi de vous dire, Cheikh, que ce n'est pas un kharijite.
Par Allah, c'est un salafiste sunnite.

Cheikh, je voudrais vous dire quelque chose.

Ali Belhadj: Allez-y.

Le fidèle au passeport: Je ne suis pas une autorité en matière de jurisprudence.
Vous êtes cheikh, et je vous aime comme un frère en islam.
Par Allah, (Merah) n'était pas dans son tort, parce qu'il y a des fatwas de grands érudits qui le disent: s'ils tuent nos femmes, tuez leurs femmes, et s'ils tuent nos enfants, tuez leurs enfants.

Cheikh, il n'était pas dans son tort. Cheikh Ibn Al-Outhaymine a dit cela, et c'était un grand érudit, et Ibn Taymiyya, ainsi que beaucoup d'autres, l'ont dit avant lui. (Merah) était un homme craignant Dieu, et peu m'importe qu'on me dénonce.

Cheikh, permettez-moi de dire à ce Sarkozy: qu'Allah te maudisse, (espèce de) cochon ! Tu es (incompréhensible) juif. On te connaît très bien. J'ai vécu avec vous en France, vous les ennemis d'Allah. J'étais avocat, je défendais mes frères en islam. Permettez-moi de vous dire quelque chose. Je prie qu'Allah accorde le Paradis (à Merah). Sarkozy, cochon, qu'Allah glace ton sang dans tes veines.

Les fidèles: Amen.

Le fidèle au passeport: Allah, fais venir sur eux un jour noir.

Les fidèles: Amen.

Le fidèle au passeport: Je voudrais également dire à nos frères de l'organisation Forsane Alizza, dirigée par mon frère Abou Hamza, qui ont été emmenés en prison... Cheikh, ils ont envoyé 19 d'entre eux en prison, bien qu'ils n'aient rien à voir avec ces faits. Ils n'avaient rien à voir avec ces frères. (Les membres de Forsane Alizza) sont des prédicateurs, des gens religieux, qui voulaient défendre les femmes portant le niqab.

Cheikh, je ne suis pas en position de...

Ali Belhadj: Qu'Allah te bénisse...

Le fidèle au passeport: Cheikh, ce lion (Merah) peut se porter garant pour moi au Jour du Jugement.
VOIR VIDEO COLONNE DE DROITE

(Traduction réalisée par Memri Tv)
NDLR : Le FIS a failli accéder au pouvoir en 1991, à la faveur d'élections législatives qu'il a remportées.
Considéré par un salafiste radical, il a, à plusieurs reprises, été arrêté et libéré pour des tentatives de déstabilisation de l'Algérie.
L'armée algérienne pousse alors le pouvoir politique à interrompre le processus électoral.

 

Commenter cet article