Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Un gouvernement d'autistes, de crapules gauchardes, de provocateurs, sourds à la montée de la colère du peuple, pas seulement sur la question du mariage « gay ». C'est aussi le gouvernement le plus à gauche que la France ait eu à subir depuis le début du XX ème siècle.

En 1984, même François Mitterrand avait annulé le projet de loi sur la nationalisation de l'enseignement privé devant une manifestation équivalente à celles des 13 janvier, et 25 juin 2013.

Avec Hollande, son Ayrault, son Valls, et la Taubira, arrogante, insultante, animée d'une haine goguenarde et sans limites de la France, il n'en est rien. Errare humanum est. Perseverare diabolicum : L'erreur est humaine. Y persévérer est diabolique.

Tout cela se paiera, au prix fort.

LS.

 


 

L'incident qui a déclenché le mouvement d'humeur de certains député UMP, a été causé par l'attitude insultante d'un collaborateur de Taubira. J'avais déjà, il y a deux jours, dénoncé l'attitude hautaine, méprisante, de donzelles du PAF ( Paysage audiovisuel «  français » ), ces pantins aux mains du manipulateur Pierre Bergé. Voir le premier des liens ci-dessous.

Le deuxième lien montre l'incident d'hier à l'AN. Y compris la "remontrance" du président de cette assemblée. J'ai hésité sur le genre grammatical de ce personnage. En pleine effervescence des théories du GENRE, on m'excusera, je l'espère.

LS.

 

Avec le tranquille cynisme des Tartufes, les socialistes, ( et Bartolone le premier ) font semblant d'oublier leurs turpitudes d'hier et d'avant hier. Non pas pour eux, mais pour les niais, privés de mémoire, cette petite photo des membres du parti du BIEN ( et des biens ).  blog--menaces-physiques-de-Hollande-a-Villepin-1er-ministre.jpg

 

 

( I ) : Les chiennes du PAF : http://www.lescrutateur.com/article-les-chiennes-du-paf-contre-frigide-barjot-par-marc-decap-117165058.html

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article