Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Elizabeth-Badinter.jpg

 

Ce texte n'émane pas du Scrutateur, mais d'une personnalité de gauche. Car il y a aussi, à gauche ( pas celle qui nous « gouverne actuellement ! ) des personnes qui ont le souci de la liberté, et des valeurs traditionnelles de la patrie France.

Cette personnalité est éminente, puisqu'il s'agit d'Elizabeth Badinter, philosophe, épouse de Robert Badinter.

 

Puisse-t-elle être entendue de celles auxquelles elle s'adresse, parmi lesquelles figurent de jeunes Françaises «  de souche » abusées par l'ignoble propagande des Mélenchon, et autres décadents. LS

 

 

Jeudi 25 juillet 2013

 En juillet dernier paraissait dans le Nouvel Observateur cette puissante adresse de la remarquable Elizabeth Badinter. Nous la reprenons aujourd’hui, elle est en effet en pleine actualité.

 

élizabeth badinter

 

Après que les plus hautes autorités religieuses musulmanes ont déclaré que les vêtements qui couvrent la totalité du corps et du visage ne relèvent pas du commandement religieux mais de la tradition, wahhabite (Arabie Saoudite) pour l’un, pachtoune (Afghanistan/Pakistan) pour l’autre, allez-vous continuer à cacher l’intégralité de votre visage ?

Ainsi dissimulée au regard d’autrui, vous devez bien vous rendre compte que vous suscitez la défiance et la peur, des enfants comme des adultes. Sommes-nous à ce point méprisables et impurs à vos yeux pour que vous nous refusiez tout contact, toute relation, et jusqu’à la connivence d’un sourire ?

Dans une démocratie moderne, où l’on tente d’instaurer transparence et égalité des sexes, vous nous signifiez brutalement que tout ceci n’est pas votre affaire, que les relations avec les autres ne vous concernent pas et que nos combats ne sont pas les vôtres.

Alors je m’interroge : pourquoi ne pas gagner les terres saoudiennes ou afghanes où nul ne vous demandera de montrer votre visage, où vos filles seront voilées à leur tour, où votre époux pourra être polygame et vous répudier quand bon lui semble, ce qui fait tant souffrir nombre de femmes là- bas ?

En vérité, vous utilisez les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie. Subversion, provocation ou ignorance, le scandale est moins l’offense de votre rejet que la gifle que vous adressez à toutes vos soeurs opprimées qui, elles, risquent la mort pour jouir enfin des libertés que vous méprisez. C’est aujourd’hui votre choix, mais qui sait si demain vous ne serez pas heureuses de pouvoir en changer. Elles ne le peuvent pas… Pensez-y.

Elisabeth Badinter

 

Source : Nouvel Obs

NP le nouveau paradigme

Partager l'article !   Adresse à celles qui portent volontairement la burqa, d’Elisabeth Badinter:  En juillet dernier paraissait dans le Nouvel Observat ...

Retour à l'accueil

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats

   

 

 

Jeudi 25 juillet 2013

 En juillet dernier paraissait dans le Nouvel Observateur cette puissante adresse de la remarquable Elizabeth Badinter. Nous la reprenons aujourd’hui, elle est en effet en pleine actualité.

 

élizabeth badinter

 

Après que les plus hautes autorités religieuses musulmanes ont déclaré que les vêtements qui couvrent la totalité du corps et du visage ne relèvent pas du commandement religieux mais de la tradition, wahhabite (Arabie Saoudite) pour l’un, pachtoune (Afghanistan/Pakistan) pour l’autre, allez-vous continuer à cacher l’intégralité de votre visage ?

Ainsi dissimulée au regard d’autrui, vous devez bien vous rendre compte que vous suscitez la défiance et la peur, des enfants comme des adultes. Sommes-nous à ce point méprisables et impurs à vos yeux pour que vous nous refusiez tout contact, toute relation, et jusqu’à la connivence d’un sourire ?

Dans une démocratie moderne, où l’on tente d’instaurer transparence et égalité des sexes, vous nous signifiez brutalement que tout ceci n’est pas votre affaire, que les relations avec les autres ne vous concernent pas et que nos combats ne sont pas les vôtres.

Alors je m’interroge : pourquoi ne pas gagner les terres saoudiennes ou afghanes où nul ne vous demandera de montrer votre visage, où vos filles seront voilées à leur tour, où votre époux pourra être polygame et vous répudier quand bon lui semble, ce qui fait tant souffrir nombre de femmes là- bas ?

En vérité, vous utilisez les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie. Subversion, provocation ou ignorance, le scandale est moins l’offense de votre rejet que la gifle que vous adressez à toutes vos soeurs opprimées qui, elles, risquent la mort pour jouir enfin des libertés que vous méprisez. C’est aujourd’hui votre choix, mais qui sait si demain vous ne serez pas heureuses de pouvoir en changer. Elles ne le peuvent pas… Pensez-y.

Elisabeth Badinter

 

Source : Nouvel Obs

NP le nouveau paradigme

Partager l'article !   Adresse à celles qui portent volontairement la burqa, d’Elisabeth Badinter:  En juillet dernier paraissait dans le Nouvel Observat ...

Retour à l'accueil

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats

   

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

castets 25/12/2013 11:17


Bonjour Mr Boulogne,


Joyeux Noël à tous et à vos familles. Comme je n'arrive pas à visionner le texte de Mme Badinter à partir du lien, je me permets d'inscrire ci-après un lien qui fonctionne pour moi et qui
pourrait servir à d'autres ; car son message présente un caractère d'urgence pour dessiler mes concitoyens qui ne voient aucun inconvénient au voile ou autre prosélytisme de façade et de conquête
masquée, première étape sans douleur de la déchéance Hexagonale et de ses satellites !


Bonne journée et bon Noël


Cjj


http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-adresse-a-celles-qui-portent-volontairement-la-burqa-d-elisabeth-badinter-119234762.html

Edouard Boulogne 25/12/2013 12:08



Merci. J'ai pu réparer, grâce à vous, cet inconvénient qui m'avait échappé. 


Bonnes fêtes de fin d'année, et pour la nouvelle évidemment. 



Maurice Tikitak 23/12/2013 20:50


Madame Badinter exprime un point de vue intelligent, mais peut-on "imposer" l'intelligence à des populations abruties de fanatisme dans un pays abruti de socailsme et alors que la communauté
internationale est abrutie de matérialism et d'opportunisme ?

Achille Soulvan 23/12/2013 20:48


La gauche est comme ce chef d'orchestre dont la main droite ignorerait ce que fait la main gauche, et qui entendrait diriger l'orchestre. Depuis mai 2012, nous avons l'occasion de nous en
apercevoir tous les jours. Les Français doivent être ravis, puisque c'est ce qu'ils ont choisi. Et que l'on ne dise pas qu'ils sont schizophrènes : cela renforcerait la légitimité (pourtant si
douteuse) des socialos. Pourquoi douteuse ? parce que le contrat de confiance entre la France et les socialos est entâchée de tous les vices possibles du consentement : il y a erreur, dol,
violence et lésion vous diraient les juristes. Non, les Français ne savent pas ce qu'ils veulent, tout simplement. Ils ne savent pas, parce qu'ils ne comprennent pas les enjeux. Et c'est normal
qu'ils ne les comprennent pas : en trente-deux ans de suprématie "culturelle", la gauche - omni présente dansles médias - les a abrutis de la manière la plus autoriaire qui soit. Visisblement,
jusqu'ne 2012, cela n'a pas si mal marché. Mais quand les zèbres s'éveilleront...

Marcel Toff 23/12/2013 20:39


La gauche fait parfois penser à une pendule arrêtée à qui il arrive de donner - régulièrement, deux fois par jour - l'heure juste. Elle fait surtout penser à une chauve-souris, tantôt dans le
camp des oiseaux, tantôt dans celui des rats. C'est pourquoi, un peu comme monsieur Bayrou, elle se dit si volontiers plurielle. Notons au passage que les schizophrènes aussi peuvent rendiquer
d'être parfaitement... pluriels. C'est même ce qui les caractérise.