Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

revue-de-presse

Lettre d’information n°32 – novembre 2012

( I ) Carnet de voyage en Guadeloupe

http://lalettredemarielledesarnez.eu/newsletters/lettre-dinformation-n32-novembre-2012/carnet-de-voyage-en-guadeloupe/

Dans le cadre de leur mandat parlementaire, Marielle de Sarnez et Nathalie Griesbeck se sont rendues en Guadeloupe pour constater l’impact des aides européennes sur cette région ultrapériphèrique.

Députées européennes, élues sous l’étiquette Modem (Mouvement démocrate), Marielle de Sarnez et Nathalie Griesbeck ont arpenté la Guadeloupe pendant trois jours.  Si elles ont consacré quelques heures à rencontrer les représentants locaux du Modem, les élues ont surtout visité les chantiers dans lesquels l’Europe s’est engagée – l’aérogare régional, la Zac de Dothémare … – et constaté avec satisfaction le réel impact des aides européennes dans l’émergence des projets. Emergence ne signifiant pas toujours, hélas, concrétisation, comme elle ont pu s’en rendre compte en visitant le projet Taonaba – le projet d’aménagement du canal de Belle-Plaine – lancé depuis des années, mais toujours pas concrétisé … « C’est dommage, car c’est un beau projet, qui interessera tant la population locale que les touristes. »

« La Banane doit être durable »

Au cours de leur séjour, Mesdames de Sarnez et Griesbeck ont également eu une entrevue avec l’évèque, Mgr Riocreux. « Il s’agissait de discuter autour du nouveau projet porté par l’association Saint-Jean Bosco et de voir dans quelle mesure nous pouvions aider à la relance de cette initiative dans l’accompagnement de la jeunesse. »

Evidemment, les deux députées ne pouvaient échapper à la polémique autour de l’épandage aérien. Elles ont rencontré à Capesterre-Belle-Eau des représentants des planteurs. « Ce qui est frappant, remarque Marielle de Sarnez, c’est de voir à quel point les positions, dans cette polémique, sont tranchées. Il y a une fracture forte entre les planteurs et les opposants à l’épandage aérien. Nous disons, nous, qu’il y a suffisamment de chercheurs compétents en France pour dire si les produits utilisés sont dangereux ou pas. Plus généralement, la production doit être durable. La banane antillaise est produite dans le respect des normes européennes, contrairement à ses concurrentes, notamment de Saint-Domingue. Notre avis, au Modem, est que les produits qui ne respectent pas les normes européennes ne devraient pas être autorisés à rentrer sur le territoire de l’Union. »

Nathalie Griesbeck, députée européenne du Grand Est : « Une créativité remarquable »

« Ici, la communication autour des subventions accordées par l’Europe est excellente : la participation européenne est parfaitement signifiée. La Guadeloupe, par ailleurs, fait preuve d’une créativité remarquable pour rendre ses projets éligibles aux aides européennes. Mais derrière, il semble y avoir un manque sur le long terme, ainsi que des carences dans la gestion des fonds. On se retrouve donc avec des subventions qui ne sont pas utilisées. Au Modem, sur la question de la gestion, nous sommes d’avis d’accorder plus de confiance au terrain – de responsabiliser les acteurs du terrain – et d’accorder plus de place à l’expérimentation. »

Marielle de Sarnez, députée européenne d’Ile de France

« L’Union européenne fait beaucoup pour les Dom. Mais les Outre-mers sont pour l’Union un atout fantastique, qui assure une présence européenne sur les trois océans. »  

(Source : France Antilles Guadeloupe)

Ce déplacement a été possible grâce à la collaboration de  Marie-Claire Boyer-Pozzoli, Présidente du Modem Guadeloupe, conseillère régionale, conseillère municipale de Saint-Claude et Louis Dessout, vice-président du Modem Guadeloupe et conseiller municipal de Pointe-à-Pitre. Nous leur réitérons nos sincères remerciements.

 

( II ) Quand Cécile Duflot interpelle l’Église...

par Gérard Leclerc

http://www.france-catholique.fr/Quand-Cecile-Duflot-interpelle-l.html


cecile-duflot-cecile-duflot-lhuile-de-palme-et-le-cannabis-.png (Toujours très bon notre ami Gérard Leclerc. Mais c'est à la schlague qu'il convient de traiter ce genre de créature ). 

 

lundi 3 décembre 2012

 

Cécile Duflot, qui est ministre du Logement, vient d’interpeller l’archevêque de Paris en vue d’utiliser certains bâtiments qui seraient vides pour accueillir des mal-logés. L’intention paraît louable, bien que le ton comminatoire n’augure rien de bon pour un éventuel échange : «  J’ai bon espoir qu’il n’y ait pas besoin de faire preuve d’autorité : je ne comprendrais pas que l’Église ne partage pas nos objectifs de solidarité.  » C’est tout de même un peu violent, on en conviendra, de menacer ainsi de coercition un interlocuteur auquel Mme Duflot devrait reconnaître le mérite de se préoccuper des mal-logés de la façon la plus concrète et précisément dans le cadre du diocèse de Paris. Si Mme la Ministre avait bien voulu se renseigner, elle aurait demandé à ses collaborateurs de consulter simplement le site du diocèse. Elle aurait appris que le vicariat à la solidarité lançait, pour la cinquième année, l’opération Hiver solidaire dans les paroisses de Paris.

Ce sont plusieurs centaines de personnes de la rue qui sont accueillies pour la nuit dans les différentes paroisses, qui collaborent avec les associations de terrain comme le Secours catholique et ses cités d’accueil, l’Ordre de Malte, Aux captifs la libération... On sait qu’il y a tout un réseau caritatif qui, toute l’année, s’occupe des personnes en difficulté. L’hiver est toujours une période de mobilisation plus intense et les paroisses qui servent des repas chauds sont bien connues des Parisiens. Mme Duflot méconnaîtrait-elle tout cela ? On n’ose le croire, car ce serait un signe d’incompétence.

Il est vrai que sa déclaration intervient peu après la publication dans Le Canard enchaîné d’une enquête sur les maisons religieuses de Paris qui disposent de locaux vides. Il s’agit d’un problème spécifique qui ne relève pas de la responsabilité propre de l’archevêque. Elle concerne les congrégations propriétaires de ces locaux. On peut en faire un sujet de scandale, mais il serait plus utile de faire une étude approfondie des problèmes posés, qui ne sont pas si faciles à résoudre. Le Canard, tout comme Cécile Duflot auraient pu aussi se renseigner sur les initiatives de certaines congrégations qui ont choisi une reconversion caritative de leurs locaux. Mais dans le climat actuel, il convient plutôt d’attaquer l’Église, quitte à oublier qu’elle est bonne première, en France et dans le monde, à servir la cause des plus pauvres.


cecile-duflot-le-24-octobre-2012-a-l-assemblee-nationale_9.jpeg

( Jean-Marc Ayrault est un leader socialiste. Mais il arrive qu'on souffre pour lui - et avec lui, -  c'est visible ! ). 

 

( III ). Mariage homosexuel

Cathophobie politique

par Tugdual Derville

http://www.france-catholique.fr/Cathophobie-politique.html

Les-tricoteuses-du-gouvernement-socialiste.jpeg

( Les tricoteuses du gouvernement socialiste. Sous la révolution de 1789, on appelait "tricoteuses" ces femmes extrémistes, qui assistaient en tricottant aux séances du tribunal révolutionnaire, et accompagnaient les condamnations ( à mort, sans exception ) de leurs glapissement stridents ). 

lundi 3 décembre 2012

Les auditions des représentants des cultes à l’Assemblée nationale signent une agressivité croissante d’une partie de la majorité vis-à-vis des religions, et particulièrement de l’Église catholique.

Les députés et le gou­vernement socialistes sont-ils en train de réaliser une prouesse en unissant les religions à leurs dépens  ? Déjà, les milieux chrétiens avaient été enthousiasmés par l’essai argumenté que le grand rabbin de France rendait public le 18 octobre 2012  : Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption  : ce que l’on oublie souvent de dire. Le document avait frappé par la précision et la pertinence de son argumentation. Le mardi 27 novembre, au sortir de l’audition très attendue des représentants des religions, c’est ce même dignitaire, Gilles Bernheim, qui faisait part de son indignation devant la charge jugée «  très violente  » du député du Calvados Alain Tourret contre le cardinal André Vingt-Trois. L’élu radical de gauche avait osé commencer en assénant son étrange définition des religions  : «  Globalement, vous êtes des lobbies.  » Il s’expliquait aussitôt  : «  Toutes les Églises en réalité se sont appuyées sur la cellule familiale pour asseoir leur pouvoir sur la société.  » Le député se targue alors d’une expertise en droit canon pour constater que l’institution du ma­riage a échappé à l’Église catholique en 1792, avec la naissance du mariage civil. Selon Alain Tourret, l’Église «  s’est trompée à chaque fois  » sur les questions de société, et la fracture qui la sépare désormais de l’opinion est «  totale  ». Prenant à parti chacun des représentants religieux présents — à l’exception d’une dignitaire bouddhiste aux propos alambiqués — Alain Tourret entend leur rappeler tour à tour, que chaque «  religion  » a été victime d’«  exclusion  » par l’Église catholique. Après avoir déploré implicitement l’élection de Benoît XVI plutôt que celle du cardinal archevêque de Milan, l’élu adresse finalement au cardinal Vingt-Trois une diatribe en forme de défi  : «  Vous lancez vos troupes  ; vous lancez vos évêques  ; vous allez lancer vos catholiques s’il en reste  ; (...) Allez-vous encourager les manifestations dans la rue comme au moment de l’école libre  ?  »

La réponse du cardinal de Paris reste sur le fond. «  Dans ce débat, il y a un grand absent qui est la signification symbolique du mariage  », souligne l’archevêque dans sa conclusion. Puis il défend le «  lieu de référence  » qu’est la «  cellule familiale  »  : «  Si elle est dissoute dans sa forme, il n’y a plus de repère.  » Et de déplorer l’effacement des «  références symboliques hétérosexuelles  » induit par un projet de loi qui fait «  abs­traction de la différence sexuelle  ». Fidèle à son style bonhomme, le président de la conférence épiscopale française fait alors mine de «  s’étonner quand même de l’attrait tellement violent pour une institution dont on dit qu’elle est en train de disparaître. Pourquoi tout le monde veut monter sur un bateau qui est en train de couler  ?  » Au sortir de la rude audition, il trouvera le moyen de plaisanter, en répondant à une journaliste qui lui demande s’il a le sentiment d’avoir été entendu  : «  Oui, la sono était très bonne  !  » Une façon de dédramatiser les incidents. Certes, dans ses rapports avec le politique, l’Église en a vu d’autres. Mgr Vingt-Trois précisera en substance sur Radio Notre-Dame qu’il n’est pas venu à cette audition pour en découdre avec un député, peut-être en difficulté avec sa propre histoire. La séance a au moins permis de mesurer d’une part la grande unité de pensée des religions sur le mariage, alors même qu’elles n’ont aucune intention de se constituer en «  front des religions  » contre la gauche, et d’autre part l’agressivité croissante de la majorité actuelle contre le christianisme, dont elle a visiblement négligé la capacité à agir pour défendre le bien commun, indépendamment des questions confessionnelles.

Autre signe de tension le 3 décembre 2012, quand la ministre du Logement Cécile Duflot rend public, avant que son destinataire ne la reçoive, une lettre où elle envisage de réquisitionner des locaux vacants de l’archevêché de Paris pour lutter contre le mal-logement.

Réaction de Mgr Michel Dubost sur RTL  : «  Il ne faudrait pas que ce qu’elle fait apparaisse comme une réponse à ce que le Cardinal a dit dans d’autres domaines, en particulier sur le mariage pour tous.  » L’indélicatesse ministérielle ressemble ef­fectivement étrangement à une menace si ce n’est à une mesure de rétorsion.

Vert-dans-le-fruit--300x300.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bleu Blanc 04/12/2012 00:12


Cécile Duflot, pour les sans abris, réquisitionnez ces 14 châteaux « quasi vides » des syndicats


LA LISTE EST LONGUE, VOICI LE LIEN  http://www.dreuz.info/2012/12/cecile-duflot-pour-les-sans-abris-requisitionnez-ces-14-chateaux-quasi-vides-des-syndicats/


3 décembre 2012 | Classé dans: France,Présidence Hollande,Société | Posté par: Jean-Patrick Grumberg





Madame la ministre Duflot, comme vous je suis sensible au sort des sans abris.


-


Comme vous, j’ai cherché des solutions pour les loger durant les dures journées d’hiver, et comme vous, j’ai trouvé une solution.


-


Voici 14 magnifiques châteaux, soit plusieurs milliers de lits inoccupées, qui appartiennent à la CGT, à FO, etc.


-


Et comme vous le disiez si justement concernant les bâtiments des églises : « Je ne comprendrais pas que les syndicats ne partage pas vos objectifs de
solidarité« .


-


Château de Fontenay-les-Briis propriété de la branche CGT de la RATP. Situé aux portes de Paris dans un parc de 74 hectares, dont près de 40 hectares de forêt, avec deux cours de tennis, deux
restaurants, un mini-golf, un étang à truites, et trente chambres :





Fontenay les briis CGT





Le château de la
Brévière, au coeur de la forêt de Compiègne. Il appartient à Force Ouvrière qui sera j’en suis sûr ravi de le mettre à votre disposition :






Chateau de la brévière-FO




Avec ses 36 hectares de vignes dans le Sauternes, voici le château Lafaurie-Peyraguey du CE de GDF-Suez :





Chateau Lafaurie Peyraguey




Le château du Plat, à Vallière dans la Creuse, entouré de plusieurs bâtiments, et qui appartient au Comité d’Entreprise de la RATP, possède 114 hectares de terres forêts et prairies, des écuries
avec une trentaine de chevaux. Le château est en bon état, car le CE vient de faire d’énormes travaux, auto-financés sur son pactole de 50 millions d’euros par an :





Chateau du Plat – RATP




Château de Montreul de la Fédération des Organisations Sociales des PTT :





Château de Montreul – PTT




A seulement quelques kilomètres des superbes plages de Honfleur, Trouville et Deauville, dans un parc boisé de 3 ha, le Château de Prêtreville appartient au Comité d’Entreprise de la Caisse
d’Allocations Familiales du Val d’Oise. Il est composé de 8 bâtiments



LA LISTE EST LONGUE, A  SUIVRE ... http://www.dreuz.info/2012/12/cecile-duflot-pour-les-sans-abris-requisitionnez-ces-14-chateaux-quasi-vides-des-syndicats/