Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Fort-de-France, le 11 Novembre 2013

Photo-Eric-EG-NOGARD-copie-1.jpg

  ( On peut aimer, ou n'aimer point madame Marine Le Pen. Mais de quel droit, en Martinique ( ou en Guadeloupe ), certains s'arrogeraient-ils le droit de lui interdire celui de fouler le sol de Madinina, ou de Karukera? Invoquera-t-on le supposé racisme de Mme Le Pen? Mais ceux qui l'attaquent, le font-ils comme ils le clament au nom de la vertu? Vraiment? Et si demain, au nom du racisme ( supposé ) de M. Letchimy, Fig5-LETCHIMY-Serge.jpgd'autres entendaient lui interdire de débarquer à Orly où à l'aéroport Charles de Gaulle, que diraient nos vertueux martiniquais ( ou Guadeloupéens ) séparatistes? ( et supposés racistes ! ), quelle clameur n'entendrait-on pas s'élever? Ce sont ces questions d'élémentaire bon sens que pose notre ami Eric Nogard, dont j'admire le courage, face à la bêtise au front de taureau. E.Boulogne. ). 

 

 

 

A quel Titre, une telle interdiction Territoriale.

=====

 

Le mot racisme vient si aisément à la bouche de certains – à leur bouche ou de leur perfidie – qu’ils en oublient l’ambition qui les anime ou l’exaspération qu’ils provoquent.

 

***     ***     ***

 

 

Est-il souhaitable que nous en arrivions là… ou pire.

 

 

 

Les faits sont simples, et tels que les voici :

 

Madame Marine LE PEN, Présidente du front National français, aurait projeté de faire prochainement une Visite à la Martinique.

 

Quoi de plus naturel et même de plus souhaitable. Marine Le Pen

 

·        Marine LE PEN ne serait-elle pas Française, Européenne, et Élue de la France comme de l’Europe en sa qualité de Députée au Conseil Européen.

 

·        La Martinique ne serait-elle pas une Terre Française, donc européenne, en Eaux Américaines, malgré le travesti de Nation souverenn dont on l’affuble, en période de Carnaval ou pas.

 

 

Quoi de plus naturel et de plus souhaitable pour la Martinique, que de faire bon accueil à Madame LE PEN, comme à toute personne venant chez elle, de bien l’entendre et de lui répondre avec fair-play, à cœur ouvert et, si possible… avec compétence.

 

Avec Compétence… c’est souvent là que blesse le bât, pas ailleurs, malgré les simulacres de paillasses.

 

 

Or, il se trouve que certains Martiniquais auraient résolu d’interdire à Madame LE PEN sa descente sur le tarmac de l’aéroport de la Martinique.

 

·        En quel Pays serions-nous, en Martinique.

 

Est-ce en France, est-ce en Mémésie, est en Mim’ésie.

 

Quelle Césairite serions-nous en train de faire, ou de quelle Négritude, ou de quelle folie serions-nous pris.

 

·        De quel côté serait le Bon Droit, dans cette extravagance.

 

Ou alors, la Martinique serait bien sûr un Pays de Droit de quelle espèce.

 

 

Dès-lors, cette fois, il faut que nous y prenions garde, que nous y regardions à deux fois, que ce soit d’un côté ou que ce soit de l’autre.

 

Que nos responsables Martiniquais, que nos dirigeants Français, que tous ils se le tiennent pour dit.

 

Dans la partie grotesque qui se prépare, si elle se joue, leur responsabilité sera entière car ils auront vu venir le grain, tant en soi que dans ses conséquences.

 

 

Le pétard finira par Péter et le niais-niais-niais ne sera plus de saison, pas plus que le prétendu racisme à tout va pour expliquer, pour justifier tous les écarts.

 

Chacun devra choisir son Camp sans que celui-ci traînaille chez celui-là, fut-il alpha ou lambda.

 

Ce sera le No man’s land tant ici que là et seul le flingue aura le dernier mot, pour peu que l’un aille traîner ses alpargates chez l’autre. No-man-s-land.jpg

 

Alors, peut-être S.O.S. Racisme pourra-t-il dire si c’est affaire de racisme et par qui le scandale sera venu.

 

 

Car quoi.

 

Si la Martinique devait s’ériger en No man’s land pour les Français, qu’est-ce qui pourrait justifier que l’Hexagone n’en soit pas un pour le Martiniquais, peu important son étiquette de Mémésie, de Mim’ésie, de Césairie ou son passe-port de qui on sait.

 

 

En vérité.

 

N’est-il pas temps pour nous de cesser de jouer avec le feu.

 

C’est tout ce que nous souhaitons à Martinique Province Française d’Amérique, étant bien entendu que nous prendrions tout obstacle à la venue de Madame LE PEN pour une marque d’ineptie du Martiniquais, d’incompétence de ses responsables, comme de Carence de la part des dirigeants de la France, surtout quand on sait que même l’Astérie, cette Astéride, cette Starfish, quoi que n’ayant pas un grain de cervelle, sait au moins distinguer ce qu’il lui convient de faire ou pas.

 

Éric E.G. NOGARD

 

 

 

N.B. :  - Notre Mémoire au F.N. est en vente, Votre exemplaire est dans l’attente de votre aimable commande. (Réf. : Newsletter du 15 Juillet 2013 n° 2013/785, « Avis de vente de Mémoire »).

 

Ce Mémoire à émission très limitée peut être obtenu au prix de Vingt Cinq Euros Net (25,00 €uros Net). Port gratuit par courrier postal ordinaire. Port forfaitaire de 7,50 €uros par courrier recommandé suivi. Règlement par tout moyen de paiement à l’ordre d’Éric E.G. NOGARD.

 

 

Ne Peut être reproduit - même partiellement -  sans l’autorisation de l’Auteur.

 



Eric E.G. NOGARD,

24 rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine,

97200 Fort-de-France (MARTINIQUE)

Tél. / Fax. / Répondeur : 0596 798102;  Port :0696 856708;

E-mail : eric.nogard@orange.fr

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article