Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Mezri-Haddad.jpg ( Le professeur Mezri Haddad).

 

 

L'article d'hier soir sur l'échec supposé du multiculturalisme en angleterre a suscité un premier commentaire, de M. Dolto.

Je l'ai publié en l'assortissant d'une remarque et de deux liens.

Ceux-ci refusant d'apparaître là où ils devraient, je les publie ici, en vous suggérant de lire les articles auxquels ils renvoient, en entier et attentivement..

Le Scrutateur s'efforce de persévérer dans la tâche qu'il s'est fixée, c'est-à-dire non seulement d'information maisaussi de réflexion.

E.Boulogne.

 

 

 

Merci à M.Dolto pour ce commentaire et ce rappel.

Je me permet de placer deux liens renvoyant à deux articles publiés dans Le Scrutateur concernant les évènements de Villiers-le-Bel en France. La lecture en reste totalement d'actualité. Ce sont des articles de fond sur l'un des problèmes qui affectent l'Europe aujourd'hui. L'un d'eux émane du Professeur Mezri Haddad, qui était l'un des principaux intervenants dans l'analyse de la situation.

EB.

 

http://www.lescrutateur.com/article-14164019.html

 

Une lettre du professeur Mezri Haddad.

 

http://www.lescrutateur.com/article-14931367.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oupédisa 15/08/2011 19:39



Décidément les retours de boomerang se succèdent pour la Grande Bretagne. Après la marée noire de New-Orleans et du golfe du Mexique voici déjà la réponse.


http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/08/15/la-grande-bretagne-touchee-par-la-plus-grande-fuite-de-petrole-depuis-dix-ans_1559940_3244.html#xtor=RSS-3208


 



Antoine de Panou 13/08/2011 23:56



Est-il permis d'envisager - humblement - que le multiculturalisme n'existe pas ? En tout cas, si la pluralité de cultures est une réalité, c'est-à-dire un fait qu'il ne viendrait à l'esprit de
personne de contester, le "multiculturalisme" est un de ces slogans à poignée (ou mot-valise) à partir desquels on entend transporter les esprits les plus panurgesque dans des univers
référentiels complètement aliénants. En faisant (une fois de plus) un énorme effort pour essayer de comprendre ce que veulent dire les grands esbrouffistes, le multicultiralisme est ce courant
qui cherche à imposer l'idée qu'une culture nouvelle - "plurielle" - doit provenir de la négation des cultures existantes (et plus particulièrement des cultures européennes dans lesquelles a
baigné le progrè scientifique au cours des dix derniers siècles), ou de la dissolution intentionnelle des cultures en question, ce, en vue de perfectionner le bien commun. Utopie, fonds de
commerce, instrument de totalitarisme, prétexte de lutte des classes radicalisé en conflits ethno-politiques, négation de la spécificité de chaque civilisation et de l'histoire, haine des
racines chrétiennes de l'Europe ou rejet de celles-ci... Les ressorts de la volonté d'hégémonie "multiculturaliste" sont muliples, et bien moins "transparents" que ne le prétendent les "innocents
humanistes" qui en sont les porte-voix. Bien moins anglélique encore, n'ayons aucune illusion là-dessus. Le seul fait de lier la sauvagerie des émeutes qui ont agité l'Angleterre ces
jours-ci au multiculturalisme traduit parfaitement l'impasse intellectuelle dans laquelle s'engage ce débat là : où est le multiculturalisme quand il est question de désordre, de pillages,
d'incendies volontaires,  de coups de couteaux ???? Qu'il y ait de multiples cultures sur la terre, c'est évident. Que l'on veuille ériger le refus de civilité ou la sauvagerie en
élément moteur d'un éventuel multiculturalisme, c'est, semble-t-il mépriser à la fois la culture, la diversité, et l'humanité. Maintenant tous ceux qui veulent instaurer un ordre totalitaire
par l'imposition d'un ordre culturel (propagandastaffël, Révolution culturelle, printemps radieux du communisme sous ses différentes espèces, etc.) s'y sont toujours pris de la même façon, et il
s'est pourtant toujours trouvé des idiots utiles pour leur servir d'amplificateurs. Souvenons-nous des "maoïstes" de mai 1968, n'yant rien compris à la dictature à lquelle était soumis le peuple
chinois, et voulant - en ervendiquant l'interdiction d'interdire - l'imposer aux Français. En conclusion, l'échec du "multiculturalisme", c'est tout simplement l'échec du laxisme, autrement dit
le constat de la vanité de cette démarche stupide qui consiste à assimiler le refus de civilisation comme une forme enrichissante de civilisation pour la... civilisation en question. On peut, en
effet, difficilement admettre que le refus de prendre au sérieux la culture, les coutumes ou le savoir-vivre - ce que l'on appelle les usages - d'un  pays donné doive être
assimilé à un enrichissment de la culture dudit pays. La Palice, au secours !