Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

conseil_regional309.jpg

 

 

Je me demande quel a été le taux d'écoute de Guadeloupe 1ère, les 8 et 9 avril, cette station de radio-TV ayant retransmis la presque totalité des assises de notre congrès des élus du département, réunis à l'Hôtel de Région pour débattre d'un « projet guadeloupéen », prélude à une « évolution estatutaire », ou institutionnelle, de notre département.

En 2003, par referendum, la population guadeloupéenne a déjà répondu par la négative à un tel projet ( par 75% des électeurs inscrits ) mais le "projet "revient" cornaqué par une petite minorité de caudillos, eux-mêmes pris en mains par une menti-menteuse, qui n'a jamais pu digérer, depuis cette date, d'avoir été « remerciée » ( le terme est poli ) par le peuple souverain.

num-risation0001-copie-1 ( Kokofyolos pris en mains ). 


Le soir du premier jour, le 08 décembre, Guadeloupe 1ère, furtivement, indiquait, selon un très récent sondage du groupe Callista, que seuls 4 % de la population estiment que s'impose une évolution statutaire, ou institutionnelle. Par la suite il n'en fut plus question. Etrange!

La parlotte a continué le 09 décembre.

Sans résultats. Beaucoup de paroles. Parolés, parolés, comme chantait Dalida,

Mais nos kokofyolos ont aimé. On prend son plaisir comme on peut.

Ils nous annoncent donc un nouveau « congrès » au début de 2012; en tout cas avant l'élection présidentielle (sic ).

Courage! Ils finiront par se fatiguer avant le bon sens populaire, que Le Scrutateur et ses amis vont continuer de tenter d'éclairer.

De toute façon, avec l'arrivée de la TNT, on peut toujours zapper. Des centaines de chaînes sont à notre disposition, dont quelques unes de bonne qualité.

 

Marc-E Decap. 

 

Françou ( prototype de kokofyolo. J'avais d'abord pensé, pour caractériser 85% de nos congressistes, au terme "ababa". Mais outre que ce mot est du créole martiniquais, le grand Raphaël Confiant nous le définit comme quelqu'un dont on dit qu'il est né avec le cerveau aussi vide qu'un coco sec. Cela convenait tout à fait. Mais l'auteur de La savane des pétrifications ajoute que "c'est un bougre qui ne sait pas parler". Alors là, ça ne marchait plus du tout. Nos bougres parlent parlent, déparlent à l'envi. Mal. Mais ils parlent. 

J'ai donc choisi dans notre patrimoine gwadloupéyen. Et mon choix s'est porté sur le vieux mot de "kokofyolo", devenu rare, malgré l'abondance de matière. C'est dommage! 

Quelle en est la traduction française la plus proche? 

Abruti? Trop hard. 

Naïf? Trop soft. Et puis, sont pas naïfs les keums. 

Ahuri? Hhmmm? Oui, c'est à peu près ça. Je vous en offre, ci-contre, une représentation assez congruente ). 


 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article