Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard boulogne

Le Grand Silence.

(Je suggère aux lecteurs séduits par l’article de Marie Deval, d’écrire ou téléphoner aux directeurs de salles de cinéma en Guadeloupe, pour que nous puissions profiter de la diffusion de ce film remarquable. La photographie ci-contre est celle du monastère de la Grande Chrartreuse).

Le journal «  L’Humanité » dit de ce film qu’il permet  de «  frôler, (…) de rendre tangible l’immontrable : le sacré ».
C’est la meilleure analyse qu’il soit possible de faire des 2 heures et 42 minutes passées dans La Grande Chartreuse des Alpes grenobloises.
Philip Gröning a attendu 15 ans la permission de tourner ce document, car il semble que le temps fasse partie intégrante de ce cheminement auquel il nous invite ; 15 ans pour affiner sa quête et son objectif, pour réaffirmer son choix et son besoin.
Et pour nous 2 heures 42 minutes d’un Silence assourdissant.
C’est d’un cœur clair et sans restriction que Philip Gröning nous offre une immersion dans tous les silences habités des hommes de Dieu.
Dès les premières images, lent panorama de la montagne en hiver où se niche les bâtiments austères de la Chartreuse, on est fixés sur le rythme et la teneur de ce qui suivra : simplicité, dénuement, exactitude du geste et rectitude des corps et de l’esprit.
La nature, les choses, les hommes dans leur vérité la plus proche et dans  leur plus extrême raffinement : on sent que ces images nous en offrent la quintessence.
Philip Gröning a passé plus de six mois seul avec les moines, Il nous amène de l’hiver à
l’automne suivant, au gré des travaux manuels des frères, au gré des rayons de soleil qui entrent plus ou moins inclinés dans les cellules tapissées de bois.
Pour le reste rien ne change jamais. Les offices de nuit, où seule la flamme rouge du Saint Sacrement tremble dans la chapelle, les messes et les prières de jour dans le scintillement du soleil, les méditations solitaires dans la cellule auprès du poêle à bois. Tout est prière : la main noueuse et rapide du frère tailleur qui lisse la bure, celle nerveuse et douce du jeune moine massant les épaules du frère soufrant, les deux grosses mains rouges et gercées du frère jardinier, ou celles tâtonnantes puis paisibles du père aveugle qui nous confie sa confiance et sa joie. Ce sera le seul à nous parler : «  Tout ce qui arrive est pour le bien de notre âme » Et il remercie Dieu de lui avoir envoyé la cécité qui lui permet de voir plus clair…
A intervalles réguliers, des passages des l’Ecritures cadrent notre méditation et ouvrent sur  les visages des moines, silencieux et aux regards directs.
On ne sait quelle image, quel moment est le plus prenant, le plus évocateur de plénitude et de paix, tant le film entier est un hymne à l’intensité, à la générosité, au Principal.
Chaque instant de la vie de ces hommes est un instant dédié au bonheur de la prière.
Car on les sent immensément heureux  et sincères : que ce soit au moment du déjeuner sur une marche  sous la chaleur du soleil, ou en feuilletant un livre d’étude, ou bien encore dans la forêt où jaillit une petite source auprès de laquelle on se prosterne pour chanter Dieu.
Je parlais d’un silence assourdissant : la goutte d’eau qui tombe sur la feuille, le frôlement des robes sur la pierre, le froissement d’un papier, les craquements du bois, le vent caressant les herbes, les cris des animaux,  les chants et les murmures des lèvres….et surtout notre silence, à nous, spectateurs, silence fait de notre émerveillement devant tant de vérité.
Aucune place n’est laissée à l’esthétisme, ou à la bondieuserie.
Une phrase me revient à l’esprit «  Jamais je ne suis aussi fort que quand je suis totalement démuni, car tu m’habites entièrement. »

Marie Deval.

Le Grand Silence, de Philip Gröning
Film allemand.
2h42.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

goutteceleste 19/04/2007 03:42

Voici le lien pour voir la bande annonce. Cela nous met "direct" dans l'ambiance! Ambiance de paix bien sur! Le lien est un peu lent, mais patience...http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18716253&cfilm=110282&hd=1.html