Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard boulogne

Discriminations ethniques à la Comédie française.

(Je ne peux m’empêcher de reproduire ici l’article publié, ce jour, dans son blog, « La république des livres », par l’écrivain Pierre Assouline. L’affaire Koltès, en train de naître, est plus qu’une anecdote parisienne. Si la Comédie française ne résiste pas à l’intimidation, si ce qui, en France prétend penser, et agir librement, en  humaniste se laisse intimider par ces « racistes » déguisés,  notre société risque de s’engager sur la voie dramatique du communautarisme, et de la barbarie. Si M. Koltès parvenait à imposer son préjugé, bientôt une Jessie Norman, immense cantatrice nord américaine {parce que « Noire »} ne pourrait plus jouer le rôle d’Isole la blonde, aux blanches mains, où elle brille comme une super nova, un Orson Welles, {parce que « Blanc »} ne pourrait plus fournir sa prodigieuse interprétation d’Othello {personnage africain de la pièce éponyme de W.Shakespeare), et notre Jacques Martial {parce que « Noir »}, ne pourrait plus interpréter Alceste, du Misanthrope de Molière.

Il faut arrêter la dérive où nous sommes engagés, aujourd’hui en Europe, et qui permet à différents communautarismes, notamment ethniques, d’imposer leurs lois liberticides et anti culturelles. Edouard Boulogne).




06 avril 2007
La Comédie-Française censurée

    L’affaire Koltès ne fait peut-être que commencer. Le frère et ayant-droit de Bernard-Marie Koltès refusant décidément qu’un comédien non-arabe (mais kabyle par sa mère, tout de même) puisse jouer un rôle de personnage arabe, Muriel Mayette, en sa double qualité d’Administrateur général du Français et de metteur en scène du Retour au désert, vient de se résoudre à annuler les représentations de la pièce au-delà de la 30ème représentation. Elles seront remplacées par Cyrano de Bergerac, Pedro et le Commandeur et Le Misanthrope. Cette censure lui est “imposée” par l’attitude de François Koltès. Les deux parties, jugeant chacune “abusive” l’attitude de l’autre, tout cela pourrait finir devant les tribunaux. Ca promet d’être passionnant. Les voies de la discrimination ethnique sont impénétrables. Celle-ci devrait faire hurler tous les gens de théâtre. Mais non. Probablement trop préoccupés par les sondages de la campagne électorale pour voir ce qui se passe chez eux en coulisses et qui serait un grand pas en avant dans l’obscurantisme si cela devait faire jurisprudence.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article