Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Sacré Lionel!
 


La maîtresse demande à ses élèves de faire une phrase avec "et pourtant".

-Vas-y Pascal :
- "Hier, j'ai été à la pêche avec mon papa et pourtant il pleuvait!"
-La maîtresse : "oui, ce n'est pas trop mal. A toi Isabelle".
-"le chat a attrapé une souris et pourtant elle courait vite!"
-La maîtresse : "voilà, c'est très bien. A toi Lionel".
Lionel réfléchit un instant et se lance :
- "Les filles mouillent entre les jambes et pourtant elles ne rouillent
pas!!"
La maîtresse très mécontente: "tu me copieras 100 fois je ne raconte
Pas de grossièretés en classe pour demain et tu prépareras une phrase correcte avec
"et pourtant". Le lendemain, Lionel remet sa punition à la maîtresse.
- J'espère que tu as compris. Vas-y, dis-nous ta nouvelle phrase.
-Lionel : - "La terre est ronde (la maîtresse se dit: pour l'instant ça commence
bien) et pourtant ça baise dans tous les coins !!!

*************

La nouvelle institutrice a envie d'inculquer des notions de psychologie à ses élèves.
Elle s'adresse à la classe en ces termes :

- Que celui qui a l'impression d'être stupide par moment se lève!
Après une bonne dizaine de secondes, Lionel (encore lui!!) se lève...de mauvaise grâce.

L'institutrice étonnée lui demande :

- Alors comme ça Lionel, tu penses que de temps en temps tu peux être stupide ?

- Non m'dame, mais ça me faisait de la peine de vous voir toute seule debout.

**********

- Qu'est-ce que le mouton donne, demande l'enseignante à ses élèves.

- De la laine, répond Delphine.

- Bien. Qu'est-ce que la poule donne ?

- Des oeufs, répond Karine.

- Bien. Et qu'est-ce que la vache donne ?
- Des devoirs, répond Lionel.

*****************

Lionel revient de l'école avec son bulletin : Des zéros partout.

- Quelle excuse vas-tu encore me donner ? Soupire sa mère.

- Eh bien! J'hésite entre l'hérédité et l'environnement familial.

******************
Deux gamins sont assis dans la salle d'attente d'un dispensaire médical.
L'un des deux pleure comme une madeleine.

- Pourquoi pleures-tu ? lui demande son pote Lionel.

- Je viens pour une analyse de sang, répond Jean-Marie.

- Eh alors! C'est ça qui te fait peur ?

- Oui. Pendant l'examen ils te coupent le bout du doigt. C'est mon frère qui me l'a dit !

À son tour Lionel commence à sangloter.

Le premier gamin hoquette de surprise. Son pote Lionel le téméraire qui pleure ?

- Pourquoi tu pleures, toi ?

- Parce que, moi, je viens pour une analyse d'urine



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article