Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Tribune : Ego sum qui sum. 





Eric E.G. NOGARD

Courriel : eric.nogard@orange.fr

                                                       

Fort-de-France, le 21 Septembre 2009

 

Ego sum qui sum,

Ou,

Je suis celui qui est… n’est-ce pas.

===

 

Le Fait est là, incontournable, qu’on le veuille ou pas.

Les Etats Généraux de la Martinique sont une Consultation Populaire,

Prise à l’initiative de Monsieur Nicolas SARKOZY Président de la République Française,

Pour Révéler les Options des Martiniquais quant aux Institutions qui doivent les régir.

Ces révélations devant servir de pierre d’achoppement à une prochaine consultation électorale.

 

Prenant à témoin le Dossier ouvert à cet effet voir    http://www.etatsgenerauxdeloutremer.fr/reflexions

Trois options sont évoquées, il s’agit des Articles 72, 73 et 74 de la Constitution,

Le 72 évoqué par le Groupe Eric E.G. NOGARD, le 73 par les uns et le 74 par les autres.

Deux options sont suggérées avec implication de nouvelles dispositions Constitutionnelles,

A savoir : la partition de l’Île d’une part, et une période transitoire de six ans, d’autre part.

 

La Partition de l’Île est suggérée par le Groupe Eric E.G. NOGARD sur le fondement

De la cassure Sociale qui semble rendue définitive ( mon ami Eric Nogard est exagérément pessimiste, à mes yeux, et la suite, je le crois, le prouvera clairement. La subversion sera vaincue, et Eric Nogard y aura contribué avec courage et talent. Le Scrutateur) par les troubles de Février 2009.

La période de Transition demandée par Serge LETCHIMY, Maire de Fort-de-France.

LETCHIMY croyant devoir prolonger de six années la période préparatoire initiée

Par Aimé CESAIRE, son prédécesseur, depuis le cri « Indépendance » lancé par De-Gaulle.

 

Comme on le voit, probité oblige, pas d’amalgame, pas de triche.

Les Etats Généraux n’ont rien à voir, ni de près, ni de loin, avec les Partis Politiques.

De même, les Etats Généraux n’ont rien à voir avec les Congrès Martiniquais.

Les Etats Généraux sont une interpellation du Martiniquais par le Chef de l’Etat.

Nonobstant les moyens mis en place pour y parvenir de façon rapide et pratique.

 

Dès lors, la déontologie la plus élémentaire réclame que démocratiquement :

  • Toutes les options institutionnelles invoquées soient soumises à approbation populaire ;
  • Toutes les suggestions subsidiaires le soient au même titre.

Ainsi que le montrent les doléances exprimées, la consultation doit porter,

Sur les Articles 72, 73 et 74 comme sur la « Partition NOGARD » et sur la « Transition Letchimy ».

 

Une telle Consultation serait la conséquence logique des Etats Généraux.

Cette Consultation permettrait une parfaite connaissance des populations,

Ce qui permettrait une meilleure orientation de leur devenir,

Tout en permettant une meilleure gestion de leurs intérêts matériels et moraux,

A travers une représentation plus juste, plus démocratique et vraiment consentie.

                                                                                                                                     … / …

 

Ego Sum qui sum

Je suis le résultat des Etats Généraux.

Je suis la réponse des citoyens, pas celle des Caciques.

Je suis la réponse en Cinq Options dont deux suggestions.

Plaise à Monsieur le Président des Français de me proposer au choix des Martiniquais.

 

Eric E.G. NOGARD

 



Eric E.G. NOGARD,

24 rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine,

97200 Fort-de-France (MARTINIQUE)

Tél. / Fax. / Répondeur :  0596 798102;  Port : 0696 856708;

E-mail : eric.nogard@orange.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article