Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 (La triste figure de "Ti Chabin". Un élu certes. Mais si Staline ne le fut pas - par le peuple, mais par le parti, oui!- Omar Bongo le fut, lui, et Hitler aussi! Martiniquais, faites attention!)


Martinique : Les socialistes optent pour le 73.





Réunis hier, en convention,  dans un hôtel de la commune des Trois Îlets, les militants de la fédération socialiste de la Martinique ont exprimé à plus 91%  des votes le choix du maintien de l'île dans dans l'article 73 de la constitution. Leurs représentants  au récent congrès avaient pourtant voté, à mains levées (selon les méthodes totalitaires les plus éprouvées) pour le choix du 74, sous l'oeil vigilant de MM. Lise et de celui que des plaisantins continuent à surnommer "Ti Chabin"!

 Frédéric Buval, conseiller général de La Trinité a souligné comment le vote des élus de la FSM n'a pas été pris en compte au conseil général, lors du vote devant entériner les résolutions adoptées par le congrès de décembre 2008. Egalement, Raphaël Vaugirard, conseiller général du Gros-Morne, sympathisant socialiste,  devait avouer à une assistance médusée : « Si une formation de gauche est naturellement attirée par l'article 74 par ce qu'il offre en terme de responsabilités, nous avons confondu les moyens avec la réalité juridique.
De ce fait, nous sommes tombés dans le panneau » .

Et Louis-Joseph Manscour, premier secrétaire, reconnaît pour sa part que le choix des militants est sans ambiguïté.

Il est vrai qu'avec 72 suffrages pour l'article 73 sur un total de 84 votants, soit 91% des voix, le choix des militants est sans ambiguïté. « C'est un vote transparent et j'en suis fier. C'est un débat démocratique qui a animé notre convention et j'en suis heureux » . Et le député de la Martinique de lancer son pavé dans la mare : « Et je vous dirai franchement. Si le vote du congrès avait été à main levée, le résultat en aurait été différent » . 

J'attire l'attention des lecteurs du Scrutateur, sur cet incroyable aveu de cet homme politique, et le peu de crédit qu'il faut accorder aux "informations" mensongères diffusées par des médias, noyautées par les séparatistes de nos îles, et qui de ce fait leur sont acquis, sur les prétendues velléités "d'indépendance" des populations martiniquaise et guadeloupéenne.

Le but évident de ces subversifs, et de ces menteurs, est de paralyser les majorités silencieuses en leur faisant croire que tout est acquis, plié en faveur d'une rupture avec la mère patrie.

Plus que jamais je le répète : les seules batailles perdues d'avance sont celles que l'on ne livre pas.

Gérard Vergé-Lauriat.

PS : Et vous? quelle est votre opinion. Mains levées et bouches cousues devant les manipulateurs? Ou bulletin secret, (comme toujours en démocratie ) et doigt d'honneur? !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article