Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 La mort de Denise Parisis.  (Henri et Denise Parisis, chez eux, dans les hauteurs de la Lézarde. Savoir et simplicité).


J'apprends à l'instant le décès de madame Denise Parisis, par l'article que lui consacre dans Guadeloupe-Attitude, notre ami commun Jean-Claude Halley, dont je contresigne chacun des mots.
Il y avait un mois, par téléphone, je lui avais promis une visite. J'ai tardé, et je le regrette profondément.
Profonde perte pour son époux Henri, pour la recherche scientifique et le patrimoine de la Guadeloupe, pour la Guadeloupe enfin, tout entière qu'elle aimait profondément.Edouard Boulogne).

Denise Parisis nous a quitté !

4e8l34d-mg.1253333816.jpg
Publié à compte d’auteur ! c’est tout dire !
un beau cadeau de Denise à la Guadeloupe !

Les emails que l’on reçoit portent souvent de bonnes nouvelles, quelques fois de moins bonnes… mais certains email devraient se perdre dans le cosmos tant ils sont tristes et dures à lire.

Pourtant l’évidence est bien là ! nous n’entendrons plus Denise Parisis nous parler de nous, de nos vieilles pierres, de nos vieilles usines abandonnées à l’usure du temps, de notre patrimoine industriel.

A monsieur Henri Parisis son époux je n’ose même pas présenter des condoléances… ce serait si banal, si ordinaire…

Je préfaire évoquer dans cette page ce que la Guadeloupe doit à ces deux chercheurs. Au sortir de leur carrière d’enseignants ils ont tout simplement plongés dans les entrailles de notre histoire.

C’est sans doute au fil du temps que l’on se rendra compte de l’importance de leur recherches et de leurs découvertes. Car ils ont sillonnés l’archipel dans ses moindres recoins. 

Un seul ouvrage a émergé de leur compilation de vieilles pierres, le très beau document sur Marie-Galante et ses moulins. Ouvrage-itinéraire indispensable pour découvrir la Grande Galette sous toutes ses facettes. Lisez ce livre en hommage à Denise et imaginez la sillonnant les chemins de traverse à la rencontre des lieux les plus insolites.

Et c’est précisément pendant les journées du Patrimoine que cette triste nouvelle m’arrive.

Consigner le patrimoine industriel de la Guadeloupe, le faire bénévolement, voilà ce que Denise aura apporter à la Guadeloupe. Quelques Guadeloupéens savent que ce travail est précieux ne peuvent que s’incliner devant ce Challenge, ce Défi, cette Passion, cet Enthouiasme, cette Abnégation de Denise.

Lisez ce petit texte de Denise sur les 100 moulins de la Grande Île.

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://moulinsdefrance.free.fr/images/1tr04n57t3i1.jpg&imgrefurl=http://moulinsdefrance.free.fr/pages/1tr04n57t3.htm&usg=__TSEgS-5Rjw2OJUfEbDpeORZW7bg=&h=644&w=774&sz=50&hl=fr&start=9&sig2=hLNVnvzrohwgNLkdSFsVzw&um=1&tbnid=on9nxzkcQ26-yM:&tbnh=118&tbnw=142&prev=/images%3Fq%3DDenise%2BParisis%2Bguadeloupe%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26um%3D1&ei=7Vy0SrSoLsfPjAfUp4GwDA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article