Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Les centristes du MODEM sont-ils crédibles?


Je n'éprouve pas beaucoup de sympathie pour nombre d'initiatives de Nicolas Sarkozy.
Pour autant les flots de paroles des centristes du MODEM derrière leurs leaders françois Bayrou et Marlène de Sarnèse, sont-elles crédibles?
Beaucoup de balivernes dans tout cela et d'ambitions peronnelles qui se cachent derrière les belles déclarations.
Pour s'en convaincre il suffit de se poser les bonnes questions.
Les socialistes renonceront-ils à proposer un candidat à la grande élection de 2012?
Et monsieur Bayrou qui ne vit que pour la présidentielle s'effacera-t-il derrière M. Strauss-Khan, ou madame Martine Aubry?
Comme disent nos amis Anglais : wait and see.!

Gérard Vergé-Lauriat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian-Bernard Vidal 08/09/2009 13:52

Lettre envoyée au sieur Bayrou : en réponse, celui-ci ose me dire que mes préoccupations rejoignent son discourt  lors de l’université de rentrée du MODEM.
 J’ai failli tomber à la renverse
 
Mr Bayrou, la France a besoin d’un véritable Parti Démocrate qui ne soit le Vassal ni de la Droite ni de la Gauche. Les Français et les Européens ont besoins d‘un parti qui soit à leur écoute, un véritable parti Démocrate qui soit représentatif du peuple
En matière de Démocratie, plusieurs variantes existent, et vous le savez très bien (la Démocratie directe, la Démocratie participative, la Démocratie représentative et l’autocratie pratiquée dans les pays à régime totalitaire et dictatoriaux.)
Dans le cas de Démocratie représentative, le ou les partis qui se recommandent d’être Démocrate respectent-ils vraiment ceux qu’ils sont censés êtres les représentants? La plupart des pays occidentaux, plus quelques autres pratiquent ce que l’on appelle la Démocratie représentative. Dans la réalité en fait de représentativité, ce n’est pas les électeurs qui ont accordés leur confiance à tel ou tel parlementaire qui sont représentés, mais au final c’est le parti lui-même, qui dicte sa ligne de conduite et ses désidératas au détriment des électeurs qui sont laissés pour compte.
Faire alliance avec d’autre dans le seul but de clientélisme pour favoriser tel ou tel parti, le plus souvent quand on est à la dérive, c’est faire la preuve d’un manque d’objectif propre au parti, c’est faire la preuve que le parti n’a rien de concret à proposer et s’apprête à êtres absorbé par l’autre, un peu comme quand deux entreprises s’associent, en créant ce que l’on appelle une société nouvelle civile (SNC) et qui se traduit inévitablement par l’absorption pure et simple du plus faible, ou la disparition des deux.
Mr Bayrou soit le Modem reste ce qu’il prétend être, un parti Centriste avec l’appellation Démocrate, et fait tout ce qu’il faut pour présenter quelque chose de constructible pour la France, soit vous faite alliance avec les Socialistes, dans ce cas vous ne pouvez plus revendiquer l’appellation Centriste.
Il est vrai, aussi bien le Modem que comme les Socialistes, j’en suis désolé de vous le rappeler mais c’est plutôt comme un bateau à la dérive, chez les Socialistes c’est même pire ce serait plutôt du sauve qui peut, c’est pour cela qu’ils sont prêt à toutes les compromissions, voire plus tard les fourberies.
Monsieur Bayrou il convient de ne pas confondre, faire alliance et participation ! Très souvent les alliances se terminent très mal (à moins que vous n’ayez la mémoire courte), vous avez comme exemple l’alliance Socialistes et Communistes du premier septennat de Mitterrand qui a été éphémère et s’est tournée en défaveur des Communistes. Il y a belle lurette que les Communistes ont perdu de leur superbe en même temps que l’appellation de premier parti politique de France.
La France n’a pas besoin de partis qui naviguent à l’aveuglette, c’est en travaillant dans la participation et non en s’enfermant toujours dans la critique que l’on progresse et que l’on œuvre pour la France et l’Europe, en présentant des projets constructibles et d’avenir.
 
Oui à un véritable Parti Démocrate libre et indépendant, capable de nous présenter des projets d’avenir qui tiennent la route, non à un parti qui se livre à toutes les compromissions et qui devient le vassal d’un autre. Participation pour l’avenir oui, soumission non, non également si c’est pour remettre sur les rails un déjà vu que les Français ne veulent plus (les Socialistes n’ont toujours pas compris). Vos électeurs n’accepteront jamais de se mettre à genou devant qui que ce soit, ou de favoriser l’adversaire quel qu’il soit au moment des élections au détriment des leurs.
Les Démocrates Américains sont ni de gauche ni de droite, par contre les Socialistes Américains font tout ce qu’ils peuvent pour s’accrocher (cela s’appelle être à la botte de l’autre) c’est à vous de voir si vous voulez être marginalisé et peut être en voix de disparition en faisant le mauvais choix.
 
Soumettez donc cette lettre à vos associés

philou 08/09/2009 13:40

j'invite les lecteurs à lire le dernier article de PHILIPP SUR TATUN,'FRANCE/GUADELOUPE. Pourquoi elle nous a gardés, pourquoi elle veut nous larguer. Cela donne à réfléchir.

Antoine de Panou 08/09/2009 12:32

Nos "centristes" sont en réalité très centrés sur leur propre épopée qui ne s'écrit nulle-part ailleurs que là où ils s'emploient à le faire, c'est-dire dans l'actualité, éphémère, désordonnée, contradictoire et... pathologique. L'image qu'ils donnent d'eux-mêmes est en effet celle d'une pathologie grave, à savoir une hypertrophie déformante de l'égo qui conduit les principales t^tes de cette nébuleuse anarchique à vouloir apparaître en toutes circonstances comme les archanges d'une hyper-démocratie dont l'esprit aurait besoin de se manifester, un peu comme les fantômes qui hantent les châteaux écossais. En résumé, le MODEM est H.S. avant d'avoir jamais servi : il est totalement inopérant, puisque ce n'est une machine à faire du bruit, qui illustre à la perfection cette citation (titre d'un film) de Michel AUdiard : "Ce n'est pas parce qu'on à rien à dire qu'il faut fermer sa gueule". Ah ! qu'il est dur d'exister, quand on à l'âme d'un führer, et que l'histoire (dans sa relative bienveillance) ne permet pas la multiplication infinie des occasions de nuire...

toto de bahia 08/09/2009 02:38

Petite rectification: Marielle de Sarnez , oui ! Marléne, connais pas.Maintenant vous vous interrogez sur notre crédibilité...Une seule façon de la verifier  nous confier la mission de gouverner le pays en 2012.Dix ans  de gestion Ump,pour quel résultat3 millions de chomeurs100 milliards de déficit budgetaire2008appauvrissement des classes moyennespoussée de l'insécurité(3 ans qe je suis pas partis en vacances avec ma famille) C'est du concret, çà c'est pas de la com.Je ne beneficie pas du bouclier fiscal moi monsieur. eEstce cela la crédibilité  que vous rechercher chez le modem? si vous répondez oui alors je vous l'accorde le modem n'est pas credible dans l'echec et le mensonge. Voyez vous cher monsieur, comme des millions de français,je reve de marcher sur l'élysée  un bulletin Modem a la main, pour en finir avec le "symptome de l'abaissement de la France" comme l'a dit Peillon l'auteur de "la revolution n'est pas finie"

Edouard Boulogne 08/09/2009 02:55


Va falloir convaincre Martine, Dominique, et les autres!