Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne




 

Tous Créoles !

Association Loi 1901 - Déclarée à la Préfecture de la Martinique sous le N° W9M1000975 - Siret : 509 435 194 00014

 

Bonjour à toutes et à tous,


Hommage à Jean Bally. 
 

 (Récente photo de M.Jean Bally).

Gérard BALLY, fondateur-animateur d'EURODOM, et l'un des adhérents de "Tous Créoles !" parmi les plus anciens, a récemment perdu son père, Jean BALLY, qui aurait eu 85 ans en novembre prochain.

 

Qualifié par la presse "d'accident politique" car il a été l'un des rares békés -et en tout cas le dernier- à s'investir en politique, Jean BALLY aura surtout été un homme de cœur et de fraternité, unanimement apprécié de tous ceux qui ont eu la chance de l'approcher. J'ai personnellement fait partie de ceux-là, et il avait eu l'occasion de me reprocher : "Roger, ce que tu fais avec le 22-mai et Tous Créoles c'est bien, c'est important, mais il te manque la dimension de la foi". Car Jean BALLY était un homme riche d'une foi intense et profonde, qui l'a conduit toute sa vie à faire le bien autour de lui et à se préoccuper d'abord des autres.

 

Egalement homme d'action, sa longue carrière politique (1964-2001) aura non seulement marqué sa commune du Carbet, dont il fut le maire et conseiller général, mais aussi toute la Martinique, dont il fut le premier président du Conseil régional.

 

Jean BALLY aimait la mer, et le commandant COUSTEAU était de ses amis. Il s'était, parmi les premiers, préoccupé de l'environnement et de la protection de la nature.

 

C'est une bien belle page de l'histoire martiniquaise qui vient de se tourner.

 

Salutations créoles, 

 

L'un des co-présidents, 

Roger de JAHAM 

Tél : 0596.50.49.99   Fax : 0596.42.80.19       www.touscreoles.fr

BP 281 - 97286 LAMENTIN Cedex 2









 
 
 
 
Jean Bally

Né le 8 novembre 1924 à Fort-de-France, Jean Bally dont le père Jacques, né en 1885, et la mère Josèphe Trillard, née en 1896, appartient à une fratrie de dix enfants.

A cette époque, il n’y avait guère de voitures. C’est à bord d’une Chevrolet que son père descendait à Fort-de-France, et à cheval que Jean allait du Carbet au Petit-Bourg. A 18 ans, il arrive au Carbet, où son père, ingénieur de Centrale, commence à faire « le rhum paille », qui envahit le marché, avant de racheter Lajus en 1916. En 1930, Jean Bally épouse Gisèle Hayot. Mars 1964 : il se présente comme maire du Carbet. « Je suis un accident politique », explique celui qui parle de l’arrivée du tourisme, de l’électricité et de la radio dans l’île, mais aussi du peu de médecins qu’il y avait sur Saint-Pierre, avant l’arrivée de la contraception. Jean Bally a également lancé l’aquaculture à la Martinique, sujet sur lequel il rédige un ouvrage.








Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article