Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Université d'été de la CSLR : un résultat encourageant.

 (La grande salle commence à se remplir)


Ce week end, ( 29 et 30 août 2009) s'est tenue à Baie-Mahault, dans les locaux du WTC de Jarry, la première université d'été de l'association Cohésion Sociale et Libertés Républicaines ( CSLR).  ( L'ancien préfet Yves Bonnet, une importante personnalité, très applaudie).


Le Guadeloupe est depuis plusieurs mois l'objet d'une importante tentative de destabilisation politique et sociale, menée par des professionnels de la subversion qui s'attachent à paralyser, par la peur et l'intimidation, une population, qui a comme toutes les collectivités humaines, des problèmes, et des soucis à résoudre, mais qui, dans son statut de département et de région français, jouit d'une sécurité enviable dans le monde d'aujourd'hui, et d'un statut de protection sociale remarquable, unique dans le monde, et en tout cas, assurément, dans la Caraïbe où elle se situe géographiquement.

Tout cela est pourtant menacé par une minorité, ambitieuse et arrogante, formée aux techniques de destabilisation, et qui par un lent travail de fourmi, auquel il faut cependant rendre hommage (ils n'ont pas lanterné, eux!) se sont rendus maître du monde syndical, et des secteurs de l'audio-visuel, capitaux pour la destabilisation.

 ' Amédée Adélaide, fondateur du CSRL. Efficave et courageux).

Durant le premier trimestre 2009, ils ont déclenché cette violente offensive qui a laissé notre département exsangue, sur les genous, et créés une ambiance de méfiance entre les communautés qui l'habitent et coexistent depuis si longtemps fraternellement.

Analyser la crise, ses causes, envisager les solutions pour en sortir, pour ramener à la raison les hordes elkapistes, telle était la finalité de ces deux journées, voulues et organisées par Amédée Adélaide, avec le soutien actif et efficace d'un petit groupe de militants désinteressés, et bénévoles, parmi lesquelles plusieurs femmes qui ont fait mon admiration.

Malgré le silence total fait autour de cette Université d'été par les « grands » médias (la « grandeur » dont je parle est purement quantitative!), on peut parler de réussite de cette manifestation, même si ses participants sont conscients de l'écart entre ce qui eût pu être réalisé, dans des conditions normales d'information, et ce qui a été fait.


 ( Le travail en atelier : fraternité et rigueur ).

La Journée de samedi avait été consacrée à la recherche en commun en ateliers.


  1. Réformer le fonctionnement du pouvoir politique et des administrations.

  2. Déceler les barrières au développement économique.

  3. Identifier les freins à la cohésion et au développement social.


Travail intéressant, dont, aujourd'hui dimanche les résultats ont été exposés à l'ensemble des participants réunis dans le grand amphithéâtre du WTC, avant que se développe un passionant échange entre diverses personnalités, parmi lesquelles L'ancien préfet Yves Bonnet, venu spécialement de métropole à cet effet, M.Henri Yacou directeur de la Sécurité Sociale, dont la pertinence et l'acuité des propos ont été très appréciés, M.Willy Angèle, président du Medef-Guadeloupe, M.Christian Viviès, Soeur Ghislaine, une enseignante, madame Danièle Maya, dont les propos ont obtenu un vif succès. Le meneur du jeu, avec compétence, humour, et jovialité était le psychologue connu Raphael Speronnel.  Le public est intervenu aussi, le plus souvent avec pertinence et foi en l'avenir.

Le Scrutateur, dans quelques jours, publiera l'essentiel des travaux de cette UE du CSLR, qui ne sont que le prélude à d'autres recherches et à des actions.


Edouard Boulogne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Loïc 02/09/2009 02:26

Bonne initiative de Monsieur ADELAIDE . J'ai  assisté à une partie de cette Université  d'été  et se fût fort  enrichissant  au niveau  des  échanges , surtout à l'atelier auquel j'ai participé: identifier les freins à la cohésion et au développement  social.  J'espère qu'il y aura d'autres rencontres   organisées  par cette association  CSLR afin d'ouvrir les yeux de la "majorité silencieuse" ( dont je fais parti!)  face  à la subversion  grandissante , envahissante, hypnotisante et  tentaculaire qui sévit dans si petite île .

toto de bahia 01/09/2009 18:53

Un boulevard s'ouvre devant vous Monsieur ADELAIDE...L'electorat de droite est en manque de leader fiable, Allez y foncez! Les cartes vont etre redistribué aux  Régionales, a vous de fédérer les "les légalistes"