Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Deux petits mots à M Alain PLAISIR. (Philipp)

 
( Sur le blog Tatun Info, Philipp publie un article, qui à quelques mots près auraient pu être signé du Scrutateur. Voici cet article).

 ( Sûr de lui et dominateur, tel est .... Alain Plaisir).

Posté par
tatun le 25 août 2009

Il a quelques jours, le journal de manipulation locale, France Antilles, fidèle à sa volonté peu honnête de mettre en avant les bienfaits permanents du LKP, nous a proposé un article sur les prix et la lutte acharnée et spectaculaire que menait M Alain Plaisir dans cette quête effrénée vers une baisse des prix en Guadeloupe.

Cet article avait plusieurs objectifs. Tout d’abord ainsi que le fait régulièrement France Antilles, nous « ressortir » le LKP comme si ce mouvement était toujours essentiel et omniprésent en Guadeloupe.Les médias peuvent effectivement en mettant en avant régulièrement un personnage ou un dossier nous faire croire qu’il est toujours d’actualité. C’est une forme pernicieuse de manipulation que RFO et France Antilles exploitent sans vergogne en ce qui concerne le LKP. En en parlant tous les 8 à 10 jours on cherche à faire croire que ce mouvement existe toujours.Rien n’est moins sûr !

Pour en revenir à M Alain Plaisir, un long article nous a permis d’apprendre que grâce au LKP et à lui-même plus particulièrement, les prix étaient sous contrôle en Guadeloupe.???La ménagère de n’importe quel âge et tous les consommateurs Guadeloupéens ont dû être bien aise d’apprendre cette bonne nouvelle car sans être expert en économie il est bien facile de s’apercevoir du contraire …

Le coût de la vie à très sensiblement augmenté depuis la prise d’otage du LKP et finalement cela n’a rien de bien étonnant. Et si pour satisfaire à l’air du temps et montrer leur bonne volonté, quelques commerçants ont baissé de quelques centimes cinq ou six produits, ils en ont augmenté dans le même laps de temps dix autres afin de ne pas perdre sur leurs marges.Ne soyons pas naïfs…Ce qui est beaucoup plus ennuyeux c’est le mensonge grossier que M Plaisir nous impose sans même sourciller.
Si l’on en croit son discours, il aurait le pouvoir de négocier des baisses de prix avec les fournisseurs locaux pour leur imposer des réductions de tarifs.
Et à quel titre ?

Doit-on rappeler à M Plaisir que jusqu’à preuve du contraire les prix sont entièrement libres en France et que tant que l’état ne décide pas d’une régulation particulière (c’est le cas pour l’essence, le KW EDF, le prix du Gaz ….) rien ne peut obliger un commerçant à appliquer tel ou tel prix si ce n’est la simple loi de la concurrence.
On peut certainement le déplorer mais contrairement à ce qui a été annoncé dans cet article de propagande, le LKP ne dispose d’aucun moyen pour faire baisser les prix dans nos îles.
Et à quel titre le pourrait-il ? Contrairement à ce que l’on tente de faire croire, le LKP n’a aucune existence légale !

Ce n’est pas une instance représentative ni élue, encore moins une organisation officielle bénéficiant de statuts déposés. Le LKP n’a été qu’un regroupement ponctuel et temporaire d’individus appartenant à divers syndicats. Le LKP n’a pas d’identité officielle et ne peut donc en fait RIEN imposer, négocier, décider.
Les syndicats ont mandat pour négocier des éléments relatifs aux conditions de travail, les salaires, les applications d’accords ou de Conventions Collectives, ils ne possèdent aucun pouvoir en ce qui concerne les Prix.

Alors d’où vient cette situation locale bien spéciale et surpresnante ?
Il y a fort à parier qu’elle ne soit en fait le résultat jamais annoncé clairement mais bien évident malgré tout de la permanente pression souvent violente qu’exerce l’UGTG sur toutes les entreprises Guadeloupéennes.
Si les chefs d’entreprises se trouvent dans l’obligation de signer des accords avec des gens qui n’ont aucun titre pour le faire c’est tout simplement parce que règne dans le monde du travail Guadeloupéen une véritable « terreur » UGTG !
En réalité M A Plaisir n’a aucun mandat pour négocier quelques prix que ce soit. M Plaisir est tout simplement membre d’une organisation terroriste qui règne en maître absolu sur la Guadeloupe.

Les politiques font semblant de ne pas s’en apercevoir. La Justice fait semblant de n’y rien pouvoir. L’Etat Français et ses représentants locaux font semblant de l’ignorer et de trouver légitime de serrer la main de ces individus hors la Loi.
La Population des îles, Elle, refuse visiblement d’analyser certaines réalités de son fonctionnement et commet l’erreur de se draper dans une dignité outragée lorsque l’on met le doigt là où cela fait mal.
Dommage !

Il fallait tirer des leçons profondes et importantes des événements du début 2009.
Si cela n’est pas fait rapidement, rien ne se réglera ici.
En Guadeloupe il devient urgent d’appeler un Chat un Chat et d’arrêter d’écouter les mauvaises sirènes !

(Philipp)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pascal 28/08/2009 01:31

Monsieur Domota et sa clique n'ont qu'un complexe, ils habitent au mauvais endroit, une île trop étroite, sous "domination coloniale française" et cette situation ne leur permettent pas de manger à la table des grands de ce monde.

Le rêve, taper dans le dos de Chavez et l'appeler "mon pote".

Pour cela, une seule solution, l'indépendance, l'indépendance à tous prix. S'il faut mettre la Guadeloupe à feu et à sang ? Qu'à cela ne tienne... et on qualifiera cet évènement de "détail de l'histoire" comme l'ont été d'autres bien plus sanglants. Aucune méthode, aucune stratégie ne peut être écartée, le pire, les coups les plus tordus et le plus mauvais fait partie du fond de commerce de ces gens là.

Mais ce n'est pas grave, ce n'est qu'un mal nécessaire pour obtenir l'indépendance, mener sa petite révolution marxisto-bolivarienne et enfin... enfin venir frapper aux portes de l'ALBA. L'ALBA, comme le pensent les dirigeants du LKP, résoudra forcément tous les problèmes de la Guadeloupe.

L'Ugtg doit se certainement se faire en partie financer par Chavez. Ce sont peut être même des petites mains latines qui ont cousu tous les tee-shirt. Monsieur Chavez, qui pour l'instant, courtise Monsieur Domota. Mais demain, une foi le peuple de Guadeloupe privé de ses libertés, qu'en adviendra t-il de notre petit guérillero ? Car il n'est rien qu'une chiure de mouche face au colosse vénézuélien. Qu'adviendra t-il de la culture créole face à des centaines de millions de latins ?

Monsieur Domota aura l'illusion d'avoir réussi à être allé au bout de son rêve égoïste. Il aura l'illusion d'avoir gagné dan ses nouveaux habits de marionnette à la solde de Chavez. Mais c'est le marionnettiste qui tient entre ses mains les ciseaux, un mot de trop, un pet de travers et couic, notre pantin s'écroule.

Dissident 27/08/2009 01:11

Vivement le 74 qu'on envoie enfin Alain et sa morgue insolente couper la canne à Gardel, au lieu qu'il reste à se gratter les couilles dans son beau bureau climatisé des Douanes et autres objets trouvés.

renaud dourges 26/08/2009 18:38

concernant mr Plaisir, qui critique l'Etat français dans le cadre de ses activités lkpistes, est par ailleurs inspecteur des douanes c'est à dire serviteur de ce même Etat, touchant, avec les 40 pour cent attribués aux fonctionnaires un salairemensuel d'au moins 3800 à 4000 € ce qui s'appelle mordre la main qui vous nourrit

toto de bahia 26/08/2009 15:54

La vérite se meurt dans leurs yeux gros mensonges.Dénoncer les prix pétroliers pendant que leur appendice(UTPP) nage avec les profiteurs FINAUDS de la manne.souda mandé bougot kal a li...kokangnè!