Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Essence : confirmation de l'augmentation en septembre

France-Antilles Martinique 07.08.2009

 Cette problématique de l'essence avait été à l'origine des premiers mouvements sociaux en Guyane, puis en Guadeloupe et à la Martinique.
De nouveaux prix des carburants dans les quatre départements d'outre-mer entreront en vigueur en septembre, a indiqué le gouvernement hier Une annonce qui risque de faire des vagues du côté des syndicats martiniquais opposés à toute hausse en l'état.




C' était annoncé, c'est désormais confirmé. Les prix des carburants en outre-mer seront réévalués en septembre prochain. Le gouvernement l'a indiqué hier. Et une chose est sûre, cela risque de ne pas plaire aux syndicats martiniquais. Ils l'ont clamé haut et fort à plusieurs reprises : pour eux, pas question d'augmentation tant qu'une totale transparence n'aura pas été faite sur la formation des prix dans la filière pétrole.
« Il existe un véritable trou noir en ce qui concerne La Sara et les compagnies pétrolières, Total notamment » , affirmait encore récemment Serge Aribo de l'UGTM. Cette problématique de l'essence avait été à l'origine des premiers mouvements sociaux en Guyane, puis en Guadeloupe et à la Martinique.
Structures des prix revue en août
En septembre dernier, le prix de l'essence avait atteint jusqu'à 1,77 euros le litre d'essence en Guyane, avant qu'un accord entre l'Etat, les compagnies pétrolières et les collectivités locales aboutisse à une baisse de 50 centimes en Guyane et en chaîne en Guadeloupe, Martinique et à la Réunion.
Les prix sont gelés depuis mais ce gel a contraint l'Etat à prendre un décret d'avances de 44 millions d'euros bénéficiant à la Sara, filiale de Total approvisionnant Guyane et Antilles, qui affirmait souffrir dans ses marges de la remontée des cours du pétrole brut. Les préfets des quatre DOM doivent revoir les structures des prix au mois d'aôut sur la base des rapports Bolliet et de l'autorité de la concurrence, intégrant des encadrements et des suppressions de marges, a-t-on encore indiqué hier de source gouvernementale. « Du coup, on repart sur un prix économique dans la foulée, en septembre » , a-t-on ajouté de même source.
Les rapports ont été présentés aux observatoires des prix en juillet. Un travail sur les structures des prix est en train d'être fait, avec l'aide de la DGCCRF, pour présentation des nouvelles structures de prix « fin août » et « définition du nouveau prix économique pour repartir à partir de septembre » , a-t-on précisé. Depuis le 1er mars 2009, le prix de l'essence était de 1,27 euro en Guyane, 1,08 euro en Guadeloupe et Martinique, et 1,24 à la Réunion. Pour le gazole, le prix était de 1,05 euro en Guyane, 0,89 euro en Guadeloupe, 0,84 à la Martinique et 0,99 à la Réunion. L'inspectrice générale des finances Anne Bolliet, qui a co-rédigé un rapport sur la fixation des prix des carburants dans les DOM, avait affirmé en avril avoir déterminé « des pistes à très court terme qui peuvent être résolues dans le mois qui vient par des arrêtés préfectoraux et qui permettent de reprendre un certain nombre de lignes de prix qui ont été surévaluées » .

Si je puis me permettre...
C'est très bien (en tout cas très académique), que le désordre prenne des tournures autoritaires, et presque officielles tant elles sont explicitement encouragées par le législateur, par l'administration (du travail, entre autre) et par les plus hautes instances de ladite administration, qu'elles appartiennent au personnel judiciaire ou au sommet de la nomenclature administrative.
Mais... Puisque des voyous (tendance subversion-révolution) exigent "la transparence", il faut aussi que leurs livres comptables soient ouverts à tous les examens que prévoit "la transparence". Et puis, on pourrait étendre cette "transparence" aux comptes des comités d'entreprises des ex établissements publics à caractère industriels et commerciaux (l'EDF, par exemple),etc. etc. etc.
Nous voilà en tout cas prévenus : l'essence, produit hautement inflammable, servira de carburant au recommencement des désordres passés.
Quelqu'un d'intelligent pourra-t-il suggérer au PTE (Pouvoir Théoriquement Exécutif) de prendre les devants en préparant l'opinion à d'éventuels désordres, et en en indiquant le "modus preprandi", si je puis puis dire.

Antoine de Panou
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christian-Bernard Vidal 09/08/2009 20:15

A titre indicatifs : Prix des carburants (les stations les moins chères)  en Gironde (France)
 
Total - 33110 Bouscat (Le) : SP98 : 1.182 €
Total - 33110  ‘’        ‘’          : SP 95: 1.165 €
Total – ‘’          ‘’       ‘’          Gasoil: 0.922 €
 
Carrefour Market Créon 33
 
SP 98: 1,260€                    SP 95: 1,243€                    Gasoil: 1,001
 
Total Artigues 33
 
SP 98: 1,274€                    SP 95: 1,252€                              Gasoil: 0,992€
 
Il s’agit des stations les moins chères, dans un rayon de 15 Km les prix sont variables.
Il ne faut surtout pas faire le plein en zone autoroute sinon vous allez vous faire plumer
 
Sans autres commentaires, à vos calculettes.