Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Si nous parlions de la Drogue.

 

Sur la Drogue en Martinique, nos plus illustres compétences ont rendu leur Avis.

Le Toubib fait de son mieux, on le voit, on le touche du doigt, sur ce point R.A.S.

Nos services de surveillance ne ménagent ni leur Zèle, ni leur Compétence, ni leur Vigilance.

Pourtant la Drogue se vend à la barbe de tous, au sortir des Ecoles et en tout lieu Public.

Les Familles, les Parents en sont Terrorisés, ils doutent que même l’enfer soit pire que ce Fléau.

 

Un Fléau à faire trembler même Attila et ses Huns, à faire frémir le Prince Lucifer.

Il faut voir cette horreur, ses ravages pour savoir ce que c’est, aux dires des aguerris.

C’est à vous arracher le cœur, pour peu que vous en ayiez un et que vous voyiez cela.

C’est à se précipiter au petit coin, la bouche grande ouverte, la ceinture débouclée, mais trop tard.

Ça se voit, ça se dit, ça se subit (car ça ne se vit pas) et nul n’y peut rien.

 

Nul n’y peut rien, même pas nos idoles qui aiment tant leur Peuple, du moins à ce qu’elles disent.

Sauf à reconnaître qu’en cette Île, pas plus grande que le creux de la main,

Nos marchands de Tickets pour le Paradis des Cieux s’en remettent à Dieu et leur Devoir est fait.

Nos marchands de Tickets pour le Paradis Terrestre usent de Discrétion et c’est là leur Secret.

Quant au reste, Békés, Chômeurs, Insoumis, qu’ils la garde fermée, aucune bonne idée ne saurait venir d’eux.

 

Et pourtant, et pourtant. Du bateau Martinique, que valent les Capitaines, que vaut son Amiral.

Nous ne sommes pas Français, que la France se retire que nous puissions nous épanouir.

Plus de Pouvoir et du coup ça ira : France, Békés, Chômeurs, toute peau autre que de pur Ebène au large.

Mais sans eux, que peut-il nous rester qui soit autre que nos Maires, nos Parlementaires, nos Syndicats.

Il est vrai qu’il y a nos Universitaires… alors disons que… ça fait beaucoup de matière grise.

 

Mais qui a dit « Terre ! Terre » pointant du doigt le Nouveau Monde… un Savant « Pays » ?

Qui a dit « Eureka »,, en se trempant dans l’eau de sa baignoire… un Poète Humaniste « Pays » ?

Qui a dit « Ya pas à dire, elle tourne sur elle-même »… un Universitaire « Pays » ?

Déduisons du « PEI NOU CE TA NOU » que nul n’a contesté, que tous ont consenti.

Déduisons du « NOU KA FOUTE YO DEWO » que nous sommes assez grands pour faire notre Popote.

 

Mais avant le départ de ceux qu’on voudrait noyer comme une couvée de petits chats.

Mais avant le fatidique « I can do nothing for you » que nous dira la France, de guerre lasse.

Sachez Senores y Senoras, Gentlemen and Ladies que deux Ecrans Radars pourraient sècher vos larmes,

L’un balayant le Canal donnant sur la Dominique, l’autre faisant de même, donnant sur Sainte-Lucie.

Avec deux garde-côtes et dix emplois de plus… Notre Âme aille au Diable si la Drogue n’était vaincue.

                                                                                                                                                            … / …     

Et subsidiairement si l’on peut dire, économiquement parlant si l’on préfère.

La Prison avec son Hôtel, son Restaurant, son personnel, ses services, ça coûte quelque part.

L’Hôpital, son Hôtel, son Restaurant, son Personnel, ses Services et ses Soins, ça doit coûter aussi.

Sans compter les Honoraires d’Avocats, les Dommages en tous genres causés aux uns comme aux autres.

Dans une Ripoux blic tardant bien à se mettre à l’Ecole de bien des Choses.

Faire du Bien Public en « balayant ses Pôles » de nos Radars, quel Grand Bien ça ferait.

 

Eric E.G. NOGARD

 

Eric E.G. NOGARD,

24 rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine,

97200 Fort-de-France (MARTINIQUE)

Tél. / Fax. / Répondeur :  0596 798102;  Port : 0696 856708;

E-mail : eric.nogard@orange.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article