Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

ARTICLE 73 OU ARTICLE 74? QUEL CHOIX POUR LA MARTINIQUE? (Et la Guadeloupe, (Note du Scrutateur).

Par Jean Crusol

professeur.




( Voiçi un article particulièrement clair, argumenté, quasi exhaustif du professeur Jean Crusol, sur la question que des irresponsables, -six ans à peine après que les populations de la Guadeloupe et de la Martinique aient proclamé sans équivoque, leur rejet d'un changement de statut pour chacun de ces DOM-, ont décidé par des moyens fort peu démocratiques (la pression dans la rue de minorités extrémistes) de remettre en question.

Lecteurs du Scrutateur, lisez ce document, imprimez le, distribuez le par tous les moyens. Seuls les aveugles et le sourds ne comprendront pas où veulent les mener les

aventuristes que l'on sait. E.Boulogne).



RESOLUTIONS DU CONGRES 18/12/08


Le18décembre2008,5ansetdixjoursaprèslerejetdelapropositiond’évolutioninstitutionnelledanslecadredel’article73,lorsdelaconsultationpopulairedu7/12/03,lecongrèsdelaMartiniqueavotélesrésolutionssuivantes:


-1)«lestatutdelaMartiniqueévolueradanslacadredel’article74delaConstitution»(64voixpour,8abstentionset14votesnuls)


-2)une«assembléeuniqueseramiseenplace»(78voixpour,8abstentions)


-3)les«membresdecetteassembléeserontélusdansunecirconscriptionunique,àlaproportionnelleà2tours,avecunseuilderépartitionde5%,»(53voixpour10abstentionset18contre)


-cesvotesontétéacquisàmainlevée


2

RESOLUTIONS DU CONGRES 18/12/08


Le18décembre2008,5ansetdixjoursaprèslerejetdelapropositiond’évolutioninstitutionnelledanslecadredel’article73,lorsdelaconsultationpopulairedu7/12/03,lecongrèsdelaMartiniqueavotélesrésolutionssuivantes:


-1)«lestatutdelaMartiniqueévolueradanslacadredel’article74delaConstitution»(64voixpour,8abstentionset14votesnuls)


-2)une«assembléeuniqueseramiseenplace»(78voixpour,8abstentions)


-3)les«membresdecetteassembléeserontélusdansunecirconscriptionunique,àlaproportionnelleà2tours,avecunseuilderépartitionde5%,»(53voixpour10abstentionset18contre)


-cesvotesontétéacquisàmainlevée


2RESOLUTION DU CONGRES 18/12/09


Ilya-t-ileuentre2003et2008,unfaitquijustifiaitdereposerlaquestionauxélecteurs?


Non.


Leprésidentderégionn’afaitaucuneallusionàlaconsultationdu7décembre.Ils’estcontentédedéclaré:«pasizata,menpatropta»


Leprésidentduconseilgénéralacitéuneseuleraison:«ladifficultédefaireprendreencompteunedemanded’habilitationpouradapterlalégislationsurlestransportsinterurbains».


Orcettedemanden’estpasnécessaire.Laseuleconditionestquelescollectivitéss’entendent…etpassentdesconventionsentreellescommelefonttouteslescollectivitésenFrancepourorganiserletransportoutoutautreprojetcommun.

3

QUELQUES DEFINITIONS JURIDIQUES


LaConstitutionetlesloisconstitutionnelles:c’estl’actefondateurdelaRépubliqueFrançaise.Ellenepeutêtremodifiéequepar:


leréférendum:l’ensembledesélecteurs


leCongrèsNational:l’ensembledesdéputésetsénateurs,avecvotesàlamajoritédes3/5e


Lesloisordinairesouorganiquessontvotéesàlamajoritéabsolue(1/2plusunevoix)parchaquechambre:SénatetAssembléenationale


C’estpourquoiunstatutestplussécurisélorsqu’ilestdéfiniparlaConstitutionquelorsqu’ilestbasésuruneloiorganique

4

ORIGINE DES ARTICLES 73 et 74?


Dansl’immédiataprès-guerre,lescoloniesavaientdesdemandesdistinctes:


Antilles-Guyane-Réunionvoulaientl’applicationdepleindroitdesloissocialesnationales:


C’étaitde«Vieilles»coloniesdeplantationoùouvriersetclassemoyenneluttaientdepuisledébutdu19esiècle,contredesoligarchieslocalesquis’opposaientàl’applicationdesloisdeprogrèsprisesenFrance.


Polynésie,Nouvelle-Calédonie…etc,voulaientuneapplicationdifférenciéedesloisnationales:


C’étaientdescoloniesplusrécentes(fin19esiècle)peupléesd’«indigènes»àforteidentitécollective,oùiln’yavaitpasd’ouvriersetunetrèspetiteclassemoyenne.


SENS DES ARTICLES 73 et 74


LaConstitutionde1946,puiscellede1958ontétablideuxrégimesjuridiquespourlesanciennescolonies,quisesonttraduitsdansdeuxarticles:


Article73:identitélégislativeouprinciped’égalitépourlescitoyensd’outremer.


CesterritoireavaientvocationàdemeurerdanslaRépubliqueFrançaise


Article74:spécialitélégislativeouprincipededifférenciationparrapportàlamétropole.


Cesterritoiresavaientvocationàdevenirindépendants

6

Sens des articles 73 et 74


Siauniveaumétropolitain,ledroitpublics’appliquedefaçonindifférenciéeàtous,danslescollectivitésd’outremer,deuxprincipesd’applicationexistent:


-1)DanslesDOM,leprinciped’identitélégislativedel’article73.LesloisdelaRépubliques’appliquentdepleindroit:applicationautomatique,sansdifférenciation.


-2)DanslesTOM,leprincipedespécialitélégislativedel’article74.LesloisdelaRépubliquenes’appliquentquelorsqu’uneloiorganiqueendécideainsi,aprèsconsultationdel’assembléereprésentativedelacollectivité.Applicationnonautomatique,avecdifférenciationdanslesTOM.


7EFFETS DES ARTICLES 73 et 74


Article73:toutesleslois,régaliennesounon,votéesenFrancevontêtreappliquéesetfinancéesdanslesDOMcommeauplannational:Défense,justice,police,éducation,santé,logement,travail…etc.


Pasdepossibilitédedifférenciation,deretardoudedécalage


Maispasdepossibilitésd’adaptation


Article74:neserontappliquéesautomatiquementquelesloisrégaliennes,etlesloisdontlesassembléeslocalesdemanderontl’application,selonlesmodalitésqu’ilappartientauParlementdefixer,ainsiquelesloisrelevantdescompétenceslocales:


Possibilitédedifférenciationetdeloisspécifiqueslocales


Maispossibilitédedécalage,deretard,voiredenonapplicationdecertainesloisnationales.

8

EVOLUTION ARTICLES 73 et 74


Apartirdesannées1980,onaassistéàuneévolutiondudroitpublicfrançaissousl’effetde:


-lademandededécentralisationenFrance,dansl’outremeretdansl’UnionEuropéenne


-larecherched’uneefficacitééconomiqueplusgrandedesdécisionsprisesauniveaulemieuxapproprié:principedesubsidiarité


-lebesoindel’Etatderéduiresescharges,besoindevenupluspressantàmesurequelamondialisationexigeaituneplusgrandecompétitivitéinternationale


Lalégislationvaévoluerdanslesensd’uneplusfortedécentralisationetd’uneplusgrandeautonomiedescollectivitéslocales:


1982(1erloidécentralisation),2000(Loom),2003(révisionconstitutionnelle),2004(2eloidécentralisation),2008(révisionconstitutionnelle)


9


EVOLUTION ARTICLES 73 et 74


Révisionconstitutionnelledu28mars2003:


L’article74vas’enrichirdepossibilitésd’autonomiedeplusenpluspousséesettransférerdespouvoirsdesouverainetéàcertainsterritoiresd’utremer:


StatutdeNouvelleCalédoniede1999


StatutdePolynésieFrançaise2004


Maisplusd’autonomies’accompagneradelanécessitédefinancerleschargespardesmoyenspropres


L’article73vaintégrerunedoseplusimportantededifférenciation,toutengardantleprinciped’identitélégislative


Pouvoird’adaptationetdedérogationlégislativeauplanlocal


Danscecas,ondoitprévoirlesressourcessupplémentairesnécessairesàlamiseenoeuvredecesadaptations.


10

NOUVEL ARTICLE 73


L’identitélégislativedemeureleprincipe:«danslesdépartementsetlesrégionsd’outre-mer,lesloisetrèglementssontapplicablesdepleindroit»


Maisl’adaptationetlesdérogationsàcesloisestpossiblegrâceàl’habilitation:cesadaptationsetdérogations«peuventêtredécidéesparcescollectivités…siellesyontétéhabilitées,selonlecas,parlaloioulerèglement».(nonapplicableàlaRéunion)( souligné par le Scrutateur).


L’Etatconserveévidemmentlespouvoirsrégaliensen«matièrededroitsciviques,libertéspubliques,capacitédespersonnes,justice,droitpénal,procédurepénale,politiqueétrangère,défense,sécuritéetordrepublics,monnaie,crédit,changes,droitélectoral»(art73-4).


CestatutdeDOMcomportedespouvoirslocauxlimitésmaisdemeured’unegrandesécuritéconstitutionneletbudgétaire.


NOUVEL ARTICLE 74


Laspécialitélégislativeestlabase:«Cestatutestdéfiniparuneloiorganique,adoptéeaprèsavisdel’assembléedélibérante»(delaCOM)quifixe:


-lescompétencesdecettecollectivité


-lesconditionsdanslesquellessesinstitutionssontconsultéessurlesprojetsdeloi…comportantdesdispositionsparticulièresàlacollectivité»


LaCOMsevoireconférerlescompétencesdecontrôledel’accèsàl’emploi,droitd’établissement,protectiondufoncier,compétencedouanière,quotad’importation,contrôledesprixetducommerceextérieur.


-lacollectivitépeut,souslecontrôledel’Etat,participeràl’exercicedescompétencesqu’ilconserve,doncdespouvoirsrégaliens.


-legouvernementexercelescompétencerégaliennes(art73-4)et«peutparordonnance»,danssesdomainesdecompétence,avecdesadaptations,étendrelesloisenvigueurenmétropole.


NOUVEL ARTICLE 74


Dansl’article74,lestatutestdéfiniparuneloiorganiquequirépartitlescompétencesentreEtatetCOM.


Danssesdomainesdecompétence,laCOMlégifèreetprendenchargelesfinancementscorrespondants.


Pourl’applicationdesloisnationales,uneordonnancedugouvernementouuneloiorganique,lesmodifiantoulesadaptant,peutintervenir.


LefinancementdesmesurescorrespondantesestnégociéentrelaCOMetlegouvernement,etfixéparuneloiorganique.


LaCOM74adoncdespouvoirsimportants,maisellen’apasdesécuritésurleplansjuridiqueetbudgétaire.


Ilsuffitd’unevoixdemajoritéauParlement,pourmodifierlecontenud’uneloiorganique,mêmeapprouvéeparlaCOM.


Legouvernementn’apasd’obligationd’appliquerlesloisnationales,niàfortiori,delesfinancer.

13

NOUVEL ARTICLE 74


Laloiorganiquedu21/02/07concernantSt-MartinetSt-Barthélémy,introduituncertaindegréd’identitélégislative:


Elledit:«lesloisysontapplicablesdepleindroit,àl’exceptiondecellesintervenantdanslesmatièresquirelèventdelaloiorganique».


Cettementionn’ad’effetquedanslechampquinerelèvepasdelaloiorganique.


Orsi,àtitretransitoirecechamppeutêtreimportant,àterme,ilnepeutqueseréduirepuisquel’objetduchangementdestatutestd’accroîtrelespouvoirslocaux.


Enrésumé:Lestatutdel’article73aunegrandesécuritéjuridiqueetbudgétaire,bénéficiedel’identitélégislativeetdepossibilitésd’adaptationetdedérogationlégislativeslimitées.


Lesstatutsdel’article74sonttrèsvariées,touscaractérisésparunefaiblesécuritéjuridiqueetbudgétaire,maisbénéficientdecompétenceslocalesplusoumoinslargesetfacilementextensibles.(Souligné par le Scrutateur).

14



COMPARAISON 73 et 74

AVANTAGES

73:-Sécurité juridique

-lois de plein droit

-pas de possibilité de non

application des lois

-Adaptation-habilitation

-Sécurité budgétaire : Etat

finance ses lois

74:-Marge de manoeuvre

-Possibilité d’adaptation

et de non application

de certaines lois

-Mesures protectionnistes

-Liberté identitaire:

drapeau, ministres,

limousines…

INCONVENIENTS

-Inadaptationde mesures

métropolitaines (mais

adaptations possibles)

-Limitation des mesures

protectionnistes

-Insécurité juridique : loi

organique modifiable par

le Parlement

-Insécurité budgétaire:

négociations financement

Efficacité

-La collectivité peut

bénéficier de tous les

programmes nationaux

et européens

-protégerest-ce une

politique économique?

-l’identité assure-t-elle

le développement éco?



COMPARAISON 73 et 74

L’Article 73 entraine l’application obligatoire des lois régaliennes:Monnaie, défense, justice, police

L’Article 74 entraine l’application obligatoire des lois régaliennes: monnaie, défense, justice, police

L’Article 73 exige l’application immédiate des mesures nationales sociales et concernant le travail: RTT,

SMIC, RMI, Santé (CMU), Education, Logement, Aménagement du territoire…

L’Article 74 n’exige pas l’application immédiate (même pas du tout) des mesures sociales nationales et concernant le travail: RTT, SMIC, RMI, Santé, Education…

C’est la loi organique qui décide des applications des lois nationales

L’Article 73 permet les mêmes possibilités qu’au niveau national , avec , en plus, des adaptations spécifiques:

Développement économique, environnement (notamment avec l’amendement Letchimy), infrastructures. Les financements accompagnent naturellement les lois.

L’Article 74 suppose que soient définis des domaines où la collectivité décide, mais pour financer les mesures, elle doit négocier avec l’Etat et dépend de la volonté du gouvernement et du vote du Parlement pour ces financements



PERFORMANCES ET RESULTATS


La Polynésie a connu les évolutions statutaires suivantes:


-1977: Autonomie de gestion


-1984 : Autonomie interne


-1994 : Autonomie élargie


-2004: Autonomie complète


La Nouvelle Calédonie a connu les évolutions suivantes:


-1946: Territoire d’Outremer


-1988: accord Matignon


-1999: Collectivité d’outremer sui generis

17



PERFORMANCES Economiques

Territoires

Populat

SMIC

D.H.T

RMI

ASSEDIC

Taux de scolarisa.

Tauxcouvert

Martinique

(article73)

400 000

1321

35

Oui

Oui

97,0

20 %

(banane,tourisme, pétrole)

Polynésie

(article 74)

260000

1217

39

Non

Non

88,5

10%

(tourisme, perles…)

Nouvelle Calédonie

(article 74)

230000

1054

893

39

Non

Non

89,5

56 %

(nickel)


Performances Economiquesécart s prix locaux/métropole(J-P Brard)

Produits

Guadeloupe

Réunion

N.Calédonie

Polynésie

Pâtes

79%

28%

109%

39%

Lait

12%

12%

28%

62%

Yaourt

128%

70%

304%

203%

Pain (baguette)

84%

87%

101%

23%

Tomates

74%

2%

205%

198%


PERFORMANCES politiques


En Polynésie, au plan politique:


Il existe une assemblée de 57 membres


Elue au suffrage proportionnel intégral


Et un gouvernement extérieur à l’assemblée, dont le nombre de ministres est variable


Depuis 2004, date de la dernière élection, le gouvernement à changé 7 fois.


Les alliances et divorces se succèdent entre Oscar TEMARU, Gaston FLOSSE et Gaston TONG SANG.


Depuis le mois dernier un gouvernement d’union a été mis en place…jusqu’à quand?

20


Passer de l’article 73 à 74


Lepassagedu73au74supposeplusieursconditions:


-legouvernementacceptedeconsulterlepeupleparréférendumsurlaquestion.


-lesélecteursrépondentmajoritairement«oui»àlaquestionposée


-uneloiorganiqueestélaborée.ElledéfinitlenouveaustatutdelaCOM-MartiniqueetestvotéeparlamajoritéduParlement(avecdesmodifications?).


Notonsbienqu’iln’estprévudeconsulter,nilepeuple,nilesassembléeslocalessurleprojetdestatuttelqu’ilseraprésentéauParlement


PASSER DU 73 AU 74


Lepassagedu73au74supposedesnégociationsavecl’Etat.


PourSaint-MartinetSaint-Barthélemy,cesnégociationsontduréplusde3ans.


Desnégociationssignifientquel’onn’obtientqu’unepartiedecequel’ondemande


Ondoitdoncavoiruneidéeprécise:


1)despouvoirsdedécisionquel’onveutobtenir,


2)deleursjustificationsetlahiérarchisationdeleurpriorité


3)desconcessionsoucontrepartiesquel’ondevraaccepter.


Maiscommentlesavoirsil’onn’afaitaucuneévaluationdel’efficacitédespouvoirsdontondisposedéjàdansl’article73,


Nimêmeutiliseraucunehabilitationpourréaliserdesadaptations

15

Passer du 73 au 74


Négocier c’est connaître ses points forts et ses points faibles


Points forts: ressources touristiques, position stratégique : route commercial, rayonnement international…(peu quantifiable)


Points faibles: productions peu compétitives (sucre, banane…), forte dépendance par rapport à l’Etat (clairement mesurable)


En 2007:


Dépenses de l’Etat: 2640 M (dont 567 M vers collectivités)


Recettes de l’Etat: 1440 M


Transfert public de l’Etat = 45 % des dépenses.


Budgets collectivités CG: 630 ; CR: 266; Communes:620


Total DP: 3590M; PIB 7000; DP/PIB=51%



23

Passer du 73 au 74


Réussirunenégociationc’estétablirunrapportdeforcefavorableetchoisirlemomentpropicepournégocier


Lemomentest-ilpropice?


L’Etatprovidence,encrise,adumalàfinancersesdépenseshabituelles(endettementpublic65%,déficitpublic5%)


Lacrisemondialeaccroitleschargesdel’Etat(aideauxentreprises,chômage…)enmêmetempsqu’elleréduitsesrecettes(diminutiondel’activitééconomique)


Lacriselocale(février)aaccruleschargesdescollectivités(17millionspourlarégion,6millionspourledépartement),orleursrecettesnepourrontquestagneroudiminuer.

24



24Une fois passé au 74


Lesloisnationalesnes’appliquerontplusdepleindroit,saufdanslesdomainesrégaliensetceuxnontransférésàlaCOM-Martinique.


SilescompétencesaccordéessontcompatiblesavecleTraitédeRome,laCOM-Martiniqueresteradansl’UnionEuropéenneetcontinueradebénéficierdesprogrammeseuropéens.


Sicescompétenceportentsurlalibrecirculationdesmarchandises,despersonnes,descapitaux,lesrèglesdelaconcurrence,ledroitd’installation,lecommerceextérieur,elledevrasortirdel’Union


Selonle11ealinéadu74«lesautresmodalitésdel’organisationparticulièredescollectivitésrelevantduprésentarticlesontdéfiniesetmodifiésparlaloiaprèsconsulationdeleurassembléedélibérante».


Ainsi,contrairementaustatutdel’article73,unefoispasséedansle74,laCOM-Martiniquepourrademanderl’accroissementdesescompétencespropresets’éloignerdelaRépubliqueFrançaiseetdel’UnionEuropéenne,sansqu’ilsoitbesoindeconsultersapopulation


Merci de votre attention

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Franky972 23/10/2009 01:03



Pauvre professeur ???


Heureusement qu'on repose la question pour voir que ceux qui en 2003 étaient contre l'assemblée unique dans le 73 sont aujourd'hui en 2009
pour l"assemblée dans le 73, alors que comme vous dîtes rien n'a changé.


Les faiseurs de peur ont-ils évolué, où sont les "professeurs" comme vous qui avaient tant d'argumenrts pour faire voter NON en 2003. Vous
rejouer la  carte de la peur comme en 2003, drôlede "professeur".


Peux t-on penser un instant que ceux qui comme vous on tant menti en 2003 disent vrai aujourd'hui.


Publiez vos écrits (ou torchons) de 2003, on verra alors vos compétences de "professeur".


Mais, heureusement que même les imbéciles changent d'avis, certains arrivent même à anticiper (ils ont prévu de voter le 74 dans 5
ans).



Edouard Boulogne 23/10/2009 01:54


On dirait que certains martiniquais "soixante quatorzistes" perdent leur sang-froid; En tout cas ce ne sont pas ces injures vulgaires qui ébranleront le professeur jean Crusol.
Le Scrutateur.


Vanitou 19/10/2009 03:13


Article tres interressant, objectif il me semble, et equilibré,mais la mise en page rend difficile la lecture du documemt...dommage


toto de bahia 25/07/2009 15:31

mousses,moussez, moussons!réunis en congrés nos élus ont demandé 18 mois pour proposer une solution.Nazes ils  sont: la résolution numero 20 du projet balladur propose l'instauration d'une assemblée unique dans les Dom; pourquoi tout ce cinéma de la part de nos édiles sinon pour se donner de l'importance.

Dissident 25/07/2009 00:28

http://www.collectifdom.com/index.php?/collectifDom/news/politique/article_73_ou_74_quel_choix_pour_la_martiniqueAu bas de l'article il y a un fichier Power Point, cliquer et utiliser "Diaporama" pour bien le visionner.

toto de bahia 25/07/2009 00:15

Une demie journée a st barth a suffit pour me ramener a la dure realité l'art 74 n'a rien changé au sort des commerçants restaurateurs .Ceux ci sont tenus  de respecter les normes sanitaires européennes beaucoup plus qu'avant la transformation de l'ile en collectivité .En bout de course il s'avere impossible pour un jeune d'ouvrir un restaurant compte tenu de l'investissement neccessaire.Il ne reste qu'une dizaine de restaurants actuellement a st barth contre 70 il y a 20 ans.De plus la pauvreté est en progression: l'esprit secret de l'autochtone ne peut rien pour la masquer.

Jean-Claude HALLEY 24/07/2009 22:29

Merci au Professeur CRUSOL pour cette somme de travail. Il faut effectivement relire attentivement ce document. Je retiens pour ma part deux choses :Primo le vote à MAINS LEVEES du Congrès Martiniquais : c'est la même technique des AG d'étudiants qui bloquent les Université Française. Heureusement le vote des Martiniquais se fera en passant par l'isoloireEn second lieu c'est moins la différence entre 73 et 74 qui fait peur, que le mouvement enclanché qui est important. Ce premier pas devrait en appeler d'autres pour aller vers l'aventure.En Guadeloupe la rue demande plus de 73 que véritablement du 74, et nos élus n'osent plus rien faire et nous renvoient aux calendes grecs (18 mois).Alors une seule demande à nos responsables : l'Article 73 comme la Réunion... et au travail.Jean-Claude HALLEY