Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Camille Chauvet : le vide intellectuel.



Eric E.G. NOGARD

                                                                 

                                                           Fort-de-France, le 09 Mai  2009

                                                           à

                                                           Véronique  L

---

Contribution aux Etats Généraux Martinique 2009.

---

HAINE et RACISME.

===

Bonjour Véronique,

1)       - Rien de Grave comme vous le craignez, malheureusement.

Une simple chose à faire, mais faut-il y croire, c’est le secret : écraser du talon la tête du serpent.

Que cinq békés différents lui envoient (à Chauvet) le mail suivant, chacun d’eux le tournant à sa façon :

« Chauvet, tu craches du venin ou est-ce ça ta manière d’argumenter. Finalement, sais-tu ce qu’on dit de toi ?

Que tu es une ordure.

Je finirais certainement par y croire si ça valait la peine ».

2)       - Me Communiquer les « Ripostes » de Chauvet et je participerai à la partie de billes.

La balle est dans votre camp.

Respectueusement.

Eric     

            QUAND UN BEKE SE CROIT INTELLIGENT…C’EST UNE CATASTROPHE

http://www.wmaker.net/lenaif/QUAND-UN-BEKE-SE-CROIT-INTELLIGENT-C-EST-UNE-CATASTROPHE_a313.html

Par Camille Chauvet. Les intellectuels békés sont rares comme des œufs de cochon,mais il y en a.
Mais quand un membre de la caste fait une proposition politico- sociale,c'est le descendant d'un membre du club Massiac qui parle, il faut attentivement l’écouter et décoder ses oublis.

Mardi 05 Mai 2009

Camille CHAUVET

http://www.wmaker.net/lenaif/QUAND-UN-BEKE-SE-CROIT-INTELLIGENT-C-EST-UNE-CATASTROPHE_a313.html

                                  






> Message du 09/05/09 13:12
> De : "Veronique Larrouy"
> A : "'Eric NOGARD'"
> Copie à :
> Objet : TR: Camille Chauvet, le vide intellectuel...
>
>

bonjour Eric!

comment se fait 'il que ce descendant de béké puisse publier ses lettres sans aucune impunité...c'est du racisme je dirais même plus de la haine à visage découvert... que pouvons nous faire c'est grave...

bonne fin de week end!


> De : wallerand de hauteclocque [mailto:d.wallerand@aliceadsl.fr]
> Envoyé : samedi 9 mai 2009 03:54
> À : "Undisclosed-Recipient:;"@orange.fr
> Objet : Camille Chauvet, le vide intellectuel...
>

> [ Camille Chauvet.pdf (1487.6 Ko) ]




> Eric E.G. NOGARD,

> 24 rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine,

> 97200 Fort-de-France (MARTINIQUE)

> Tél. / Fax. / Répondeur :  0596 798102;  Port : 0696 856708;

> E-mail : eric.nogard@orange.fr

Madame la Présidente, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, les chiffres que je vais vous citer sont du CEROM-INSEE-IEDOM-AFD).La population active totale de la Martinique est de : 151.000 personnes en 2007.Dans le secteur privé il y a : 65.000 personnes soit 43% de la population active Dans le secteur public il y a :48.00 personnes soit 32% de la population active

Le nombre de chômeurs est de : 38.000 personnes soit 25% de la population active. Le secteur public étant aujourd’hui saturé, ce n’est donc pas dans la fonction publique que l’on trouvera ces 38.000 emplois.

C’est obligatoirement le secteur privé qui devra en concertation avec le monde politique trouver les solutions à ce problème grave. Dans le secteur privé il y a : 28.500 entreprises.
Les entreprises de 0 à 5 salariés sont au nombre de 24.250 et représentent 92% du total des entreprises de la Martinique.

Ce sont les entreprises de 0 à 5 salariés qui sont les plus importantes en nombre et en termes d’emplois, il donc faut favoriser leur création et leur implantation. Pour que des emplois soient créés, il faudra retrouver des conditions favorables à l’implantation de ces entreprises nouvelles.

Historique économique : Août 2007 : Cyclone DEAN. Début 2008 : Remise en cause de la défiscalisation. Octobre 2008 : Début de la crise financière mondiale. Février 2009 : Grève générale à la Martinique (5 semaines)

En plus de la crise économique mondiale, s’ajoute nos difficultés locales et tout particulièrement le dernier conflit social qui a mis à genoux de très nombreuses entreprises.
Conséquences économiques : Grosses incertitudes sur le statut de la Martinique--Grosses incertitudes sur l’avenir économique de la Martinique.

Démotivation totale des chefs d’entreprises-Redressements judiciaires -Licenciements économiques dramatiques pour les salariés et les entreprises-Dépôts de bilan de sociétés -Les Banques qui rencontrent de nombreux impayés durcissent leurs conditions de financement

Quel décideur économique, d’où qu’il vienne, irait aujourd’hui investir dans un pays où la situation politique et sociale est aussi incertaine et où l’activité économique peut à tout moment être bloquée par des conflits sociaux à répétition ?

Solutions :-Restaurer la confiance en l’avenir politique et social -Restaurer les comportements démocratiques-Restaurer la confiance en l’avenir économique


Proposition :-Faire le plus tôt possible un référendum populaire avec les 4 questions suivantes : 1°) Souhaitez-vous rester dans le statut actuel de Département et Région d’Outre-mer (Article 73) ? 2°) Souhaitez vous le statut de Département et Région d’Outre-mer disposant d’une assemblée délibérante unique pour ses deux collectivités (Article 73) ? 3°) Souhaitez-vous le statut de Communauté d’Outre-mer : Autonomie (Article 74) ? 4°) Souhaitez-vous l’indépendance de la Martinique ?

Les Martiniquais, une fois leur choix fait, pourront regarder vers l’avenir pour construire ensemble la Martinique de demain. Mais, une fois ce choix fait, il ne faudra pas le remettre en cause de façon cyclique.

Peut-être devons nous nous inspirer de l’exemple de la Réunion qui a décidé de rester définitivement dans le cadre de l’Article 73. Le développement de la Martinique passe obligatoirement, qu’on le veuille ou non, par le rapprochement des mondes politiques et économiques, mais aussi par le rapprochement de toutes les composantes de la communauté martiniquaise.

Seul l’Article 73 nous garantira dans la durée :-La stabilité politique -Les acquis sociaux ainsi que les aides nationales et européennes indispensables au développement économique de la Martinique . Signé Jean-François Hayot.



Le béké Jean-François , a quand même le mérite de dire qu’il veut maintenir encore le Code Noir.

Il a le culot ,ce Jean -François Hayot de trouve les causes profondes de la situation actuelle du pays Martinique dans un cyclone, une remise en cause de la défiscalisation et la crise financière mondiale.

Rien que ça.

Et la solution ? c’est le modèle Réunionnais, là où Bernard Hayot et d’autres békés martiniquais sévissent. Là aussi les Réunionnais les identifient comme des békés martiniquais profiteurs.

Comme en Guadeloupe.

Voilà l'image de la Martiniqueque que vous véhiculez.

Le seul article 73 est sauveur.

Mais, le Jean-François Hayot est-il prêt à sortir de sa caste ? Votre caste est à l’origine du déficit relationnel entre Vous et les autres Martiniquais, et vous continuez. .

Il oublie que ce sont les békés qui se sont séparés du reste des autres martiniquais.

Il oublie que ce sont les békés qui ont empoisonné les terres martiniquaises avec le chlordécone.

Il oublie qu’au Cap-Est un jeune Martiniquais Yendi Bambou a été assassiné par un béké dans l’indifférence totale de certains Martiniquais.

Il oublie les positions de monopole de certains groupes békés.

Le patriarche Bernard est-il prêt à développer une économie productive dans son Pays la Martinique ou encore aider des jeunes martiniquais comme il le fait en Réunion.

Non ! Jean-François Hayot le mal est plus profond.

Ceci dit, donnez des réponses sur ce votre caste compte faire pour dépolluer les terres, pour casser les monopoles, pour vous intégrer au Pays Martinique, rien que cela et nous verrons la bonne volonté des héritiers du crime contre l’humanité.

Car, au fond, les chiffres sont exacts, mais le problème de fond est de faire cohabiter les descendants des bourreaux et leurs victimes.

C’est là Notre défi.

Jean-François Hayot nous ne construirons pas Notre Pays si vous ne comprenez pas que ce ne sont pas les associations Tous créoles, les interventions en loges maçonniques et autres marathons de la Banane ou du Mangot vert, ou deux plasticiens à l’Habitation Clément qui vont changer le cours des choses.

Toutes ces initiatives de conjoncture ne sont que des vecteurs de séparation et d’installation de violence pour l’instant verbale ou écrite…mais demain les allumeurs d’incendie comme votre Roger de Jaham vont sans doute le regretter.

Le Vivre Ensemble ou Disparaître Nous guettent, alors Jean -François Hayot , allumez une bougie dans un ancien cachot d’esclaves, il y en a en Martinique et priez, priez…

Le 22 mai c’est Demain.

Dans le cadre des Etats Généraux de Martinique le béké Jean-François Hayot a fait une proposition, pas si innocente, il fait un état des lieux sur de l’emploi en Martinique.

Ecoutons sa proposition :




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article