Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 


Eric E.G. NOGARD

                                                        Fort-de-France, le 14 Avril 2009

 

 

LAVENTURE s’exprime sur les 73 et 74,

Ou,

Longueur de Recul d’un Elu.

===

 

 

Dans « Politics » sur RFO Martinique du 14 Avril 2009,

Miguel LAVENTURE se fait entendre sur les Articles 73 et 74 de la Constitution.

Pour ce qui est de traîner la patte, Miguel semble bien  la traîner.

Les Etats Généraux des DOM ont bel et bien balayé tout ça,

A moins que nous soyons des CRIBICHES d’Elevage.

 

Du point de vue Institutionnel, avec valeur potestative, donc balayant tout le reste, il n’y a qu’une réponse qui vaille,

Une seule Réponse qui nous sorte les pieds du même soulier, voire du même MACADAM.

Nous attendons cette réponse des prochains Etats Généraux.

Sommes-nous Français, Renonçons-nous à ce Passeport, Partageons-nous l’Île en deux.

 

Pour notre part c’est connu depuis toujours.

Aussi parfaitement que la négritude de Césaire, que l’idéal pur Ebène de BANGOU et que la Symbolique du drapeau de Malsa qui flotte sur Fort-de-France.

Nous sommes Français de la Martinique, Département Français Ultra-Marin de la Communauté Européenne, sans autre spécificité. Que cela soit DEFINITIF.

 

Comme on le voit, les Etats Constitutifs de la Société Martiniquaise :

Etat Béké et Partisans, Etat Départementaliste et Partisans, Etat Indépendantiste et Partisans,

Ces trois Etats réunis en Etats Généraux devront porter leurs Doléances à la Nation Française, à travers son Gouvernement Présidé par Monsieur Nicolas SARKOSY.

Et de l’œuf que pondront les EG devra éclore notre Sort Définitif, sans Appel.

 

                                                                                                … / …

 

Que chaque Etat « s’y mette », c’est un Devoir, c’est une Obligation.

Que chacun y apporte sa contribution, il en a le Droit, le Devoir, l’Obligation.

Chacun doit s’affranchir, savoir ce qu’il veut, pouvoir le dire.

Que ces Etats Généraux prennent le temps qu’il leur faut pour exprimer leur CHOIX.

S’agissant des Articles 73 et 74, au Diable ces vieilles peaux de serpent.

 

Qu’ils fassent au moins cesser le Chantage au Colonialisme, à l’Esclavage.

Qu’ils fassent taire les prétentions à dérogations, à spécificités, à réparations.

N’avons-nous pas assez perdu de temps en querelles aussi bêtes que stériles.

Notre seul souhait est d’être Français de Martinique, Ultra-marin de la Communauté Européenne.

 

Dieu fasse que cela soit, FOR EVER !

 

N.B. : On l’aura compris, nous souhaitons que « l’ETAT BEKE » occupe sa part de terrain sur la scène Politique : cette lacune est à combler.

 

Que ceux qui ne peuvent se sevrer de l’Afrique le sachent : elle est toujours là, elle n’est pas l’Atlantide.

 

Eric E.G. NOGARD



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christian-Bernard+Vidal 17/04/2009 14:54

Réponse à E.G NOGARD
De C.B.V.
Ces trois Etats réunis en Etats Généraux devront porter leurs Doléances à la Nation Française, à travers son Gouvernement Présidé par Monsieur Nicolas SARKOSY.
Et de l’œuf que pondront les EG devra éclore notre Sort Définitif, sans Appel.
 
Commentaire : encore faut-il que l’œuf soit fécondé et que l’embryon soit viable dans le temps ???
Quand à Sarkozy, à force de lui reprocher de trop en faire et de se comporter comme un premier ministre, il finit par rester silencieux