Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Du gibier pour SOS-Racisme?

 Evidemment SOS-Racisme ne fera rien, n'ayant pas été créée pour cela. Pourquoi a-t-elle alors été créée? Lecteur malicieux, tu le sais bien°



Dans ce titre du Scrutateur, l'essentiel, n'est-ce pas, est dans le point d'interrogation. C'est lui qui dit tout. L'article trouvé dans un blog yanndarc.nht, et qui est du Figaro de ce 8 avril, confirme cette interrogation ironique. Ansi va la France en ce moment. Une subversion fondée sur un dévoiement de la vertu du repentir (la fameuse "repentance", là encore tout est dans les guillemets) est en train de livrer notre pays à des hordes de barbares. Pour ma part, je ne crois pas l'heure de l'apocalypse arrivée. "le désespoir en politique est une sottise absolue". Mais sans doute faut-il prendre conscience, se battre, lutter contre la lâcheté (cf notre article récent "Sommes-nous des lâches,").
Le désespoir est un péché, la paresse est un vice. E.Boulogne.


Mercredi 8 avril 2009

Un policier inquiété après la diffusion de la vidéo d'une agression dans un bus

(Et les racailles de merde qui ont agressé le jeune Blanc, vont-ils être interpellés ?? Ceci est le commentaire du blog yanndarc.nht).

Un policier a été placé en garde à vue à l'Inspection générale des services (IGS), la police des polices, après la diffusion sur Internet d'une vidéo montrant l'agression par des jeunes d'un passager dans un bus de la RATP, a-t-on appris aujourd'hui auprès de la préfecture de police de Paris.

Membre du Service régional de la police des transports (SRPT), ce fonctionnaire est soupçonné d'avoir favorisé la "fuite" des images. Celles-ci auraient été enregistrées par la caméra d'un bus de nuit, le Noctilien, dans lequel un voyageur a été agressé par quatre jeunes qui tentent de lui dérober son portefeuille le 7 décembre 2008 vers 3h45 dans le 17e arrondissement de Paris. Jeté à terre, le jeune homme est roué de coups de pied et de poing aux cris de "fils de pute" et de "sale Français". Les passagers, qui tentent d'intervenir, sont eux aussi molestés.

La RATP a porté plainte et diligenté une enquête interne pour déterminer comment cette video avait pu être rendue publique. Le parquet de Paris a saisi l'IGS qui mène à la fois une enquête administrative et judiciaire sur cette diffusion.

Figaro.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article