Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Le "nègre domestique", analyse d'une rhétorique terroriste



[ Je m'apprêtais à rédiger un article sur le thème très à la mode du "nègre domestique" ( nouvelle version "intellectualisée" du "nèg a blans") quand m'est parvenu ce texte sur le même thème, très bien pensé et rédigé,  de notre ami J-C Dupont. Lisez-le et faites-en votre profit. Edouard Boulogne).

Bonjour Scrutateur.


Je relève sur votre site hier, le « commentaire » suivant : "vos nègres domestique vous les trompez, c est leur problème , ils comprendront un jour, quand je lis votre cousin esclavagiste willie lynch, je comprend l'existence d un tel site pour tromper le peuple, vous ne pourrez pas stopperl'histoire".

Pour moi, Métropolitain, observateur de cette société, le terrorisme de la rhétorique du "nègre domestique" auquel s'essaye cet individu est exactement ce qui a perdu Haïti ( voir parmi les articles publiés,ici, durant ces dernières semaines , celui intitulé : Le « Noirisme »....  . Note du Scrutateur) et aussi ce qui perdra les Antilles, sauf si cette crise est l'occasion d'un sursaut salutaire pour lesdits "nègres domestiques".

Car il est peut-être temps désormais qu'aux Antilles, LES ELITES S'ASSUMENT COMME ELITES et qu'elles prennent enfin conscience du fait que, peau pigmentée ou pas, nous sommes tous des hommes libres qui choisissont nos vies. En effet, en 2009, que l' on soit noir ou chabin, on devrait pouvoir, lorsqu'on est responsable, S'ASSUMER COMME RESPONSABLE sans avoir de comptes à rendre aux voyous à peau pigmentée auto-proclamés prétendus "représentants du peuple". Désormais, il n'y a plus de fatalité à être l'otage de soi-disant frères, soit-disant asservis (en réalité un fonds de commerce politique raciste, violent et rétrograde)...

Ce processus est en effet ce qu'il y a de plus pernicieux et de plus raciste dans la société Antillaise, ce qui la rend extrêmement vulnérable en temps de crise et ce qui peut dans des circonstances particulières, à tout instant, la faire basculer brutalement, sans retour possible. Il importe aujourd'hui de le reconnaître, de le dénoncer, de le décortiquer, de l'exorciser et de le bannir une fois pour toutes. Les Antilles n'avanceront pas sans en briser définitivement le ressort.

Pour les néophytes, cela fonctionne de la façon suivante : hypothèse de départ : les noirs sont un bloc homogène dont les blancs sont les ennemis "de classe et de race". Les noirs sont donc censés, en toutes circonstances, être SOLIDAIRES CONTRE LES BLANCS. Au quotidien, il est admis que chacun puisse agir en toute liberté dans une société ou les blancs sont dominants car "débrouilla pa péché". Il reste que les fondements de cette pensée unique totalitaire sont : "s'élever, c'est trahir". Et en cas de crise, on saura y recourir. Il faut prendre toute la mesure de la puissance du concept : TOUTE PERSONNE QUI S'EST ELEVEE SOCIALEMENT OU ECONOMIQUEMENT le doit nécessairement à sa compromission avec les blancs (il est un "nègre domestique" par analogie à un "animal domestique")!. Et toute personne qui s'élève politiquement devra donner de sérieux gages à "sa base" noire. Le malheureux qui l'aura oublié sera rappelé à l'ordre -et avec quelle violence- en temps de crise!.
Et ça marche!. C'est ainsi et pas autrement que sont tétanisées toutes les élites des Antilles en temps de crise (et aussi, il faut le dire trop de blancs créoles et de békés! Note du Scrutateur). C'est ainsi et pas autrement qu'en cas de conflit du travail, le syndicaliste "de base" terrorise son patron noir mais terrorise aussi l'élu le plus gradé. C'est ainsi que peuvent être proférées les contre-vérités les plus absurdes (exemple : on peut, du jour au lendemain et en même temps, augmenter les salaires et baisser les prix) sans être démenti par QUICONQUE. Tout d'un coup se crée un vide sidéral, plus aucun avis raisonnable ne s'exprime et l'Etat reste seul face à des excités irresponsables, idéologues et dogmatiques ...

Pour ma part, j'en ai assez d'entendre les DOMOTA et consorts dire que "ce qui est anormal dans notre société, c'est qu'il y a une pyramide avec les blancs en haut et les noirs en bas" et assister en même temps au terrorisme dont sont l'objet TOUS LES NOIRS QUI TENTENT DE S'ELEVER PAR LES MEMES DOMOTA ET CONSORTS.
Ce qui me révolte n'est pas tant ce que font DOMOTA et ses sbires (leur "double langage" est clair et de toutes façons, ils sont là pour détruire), mais c'est l'incapacité des élites mises sur la sellette à réagir, leur INCAPACITE A ASSUMER PLEINEMENT LEUR SITUATION DE RESPONSABLE ET A LA REVENDIQUER !. Car aux Antilles, à chaque crise, c'est la même chose : ce processus ravageur se met en place et laisse la voie libre aux extrémistes. Du coup, ils n'ont plus aucune retenue ni opposition hormis l'état et les quelques rares blancs responsables, laissés tous seuls face au (soi-disant) "peuple" hurlant et vociférant, sans la moindre "clé" pour comprendre ce qui se passe réellement. C'est ainsi que JEGO s'est fait "blouser" par le LKP et qu'il ne peut pas comprendre que le langage de vérité et de responsabilité qui lui est tenu aujourd'hui par Amédée ADELAIDE ne lui ai pas été tenu LORSQU'IL TENTAIT DE RESOUDRE LA CRISE.

Mesdames et Messieurs qui êtes encore sous le joug du terrorisme de la rhétorique du "nègre domestique", ce message vous est adressé : vous êtes à la croisée des chemins. Ou vous continuez à subir ce joug, et il n'y a point de salut pour les Antilles tant il est clair que vous vous ferez "bouffer" par DOMOTA et ses copains. Ou vous décidez enfin de vous libérer des chaînes que vous avez dans la tête et assumez pleinement votre situation de RESPONSABLE. Et là, tous les espoirs sont permis car l'Etat -aujourd'hui démissionnaire- sera à vos côtés et vous serez demain LES GARANTS DES LIBERTES INDIVIDUELLES face au totalitarisme qui, lui, de toutes façons, monte chaque jour un peu plus.

J-C Dupont



Voir aussi : http://www.lescrutateur.com/article-28864292.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

TOTO 23/03/2009 17:08

Ainsi donc , les élites seraient-elles sous le joug du terrorisme de la rethorique du "nègre domestique".L'esprit critique est un outil de doute sur la réflexion intellectuelle, permettant de se libérer du joug des autres,...mais il peut tout aussi bien aboutir à un constat partagé, ce que vous semblez ignorer.Auquel cas, c'est à vous de contre-argumenter et de démontrer votre objectivité, encore faut-il que votre propre esprit critique puisse fonctionner pour  vous-même egalement.Si vous en avez marre d'entendre Domota dire que le haut de la pyramide est occupé par des blancs, et le bas par des noirs, je vous propose de me  démontrer le contraire.Il ya des evidences qui acquièrent le statut de preuves , et qui savent  dépasser les écueils  des stéréotypes et les clichés.Je ne crois pas me tromper, en utilisant "les mêmes  évidences",vous savez , celles qui viennent de la perception subjective et sont  susceptibles d'être erronnées, à affirmer que la population guadeloupéenne est à majorité noire.Pas toujours convaincu sur le haut de la pyramide?Puis-je ajouter, dans l'espoir de vous convaincre, que Madame  KOURY reconnait  néanmoins la "blanchitude" du haut de la Pyramide, mais qu'elle explique cette réalité par le manque ou l'inadéquation professionnelle des cadres antillais!!Autrement dit, des générations de jeunes antillais partant faire leur études en Metropole ou les faisant ici, auraient cette tendance socio-économique de faire  des études inadaptées ou de manquer  de compétences professionnelles.Curieux quand_même!!!!DOMOTA, lui-même, cadre à l'ANPE et bien placé ,et même le responsable de l'ANPE Gudeloupe ont témoigné du contraire.Mais évidemment, les brebis que nous sommes, parmi lesquelles les élites, sont sous le joug,  et ont préféré plus croire  DOMOTA que des gens comme vous...plus lucides.

dupont 22/03/2009 17:44

PS : je suis allé voir qui était Willie Lynch : effectivement, je confirme : lui aussi un grand malade de racisme qui fait de Goebels, plus de deux siècles plus tard, un pâle imitateur. Inutile de préciser que le fait que ce monstre ait existé il y a trois siècles siècles ne me semble légitimer en rien de considérer :-tout blanc, fut-il un "blanc pays", et-tout non blanc, fut-il ce qu'il appelle un "nègre domestique" comme ayant quoique ce soit à voir avec lui...