Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

On nous écrit de la Réunion. 

(On le sait, à la Réunion aussi, ça tangue un peu, mais semble-t-il moins que chez nous.
Un ami, correspondant du Scrutateur dans l'ex île Bourbon, nous envoie le billet suivant).
  







Je suis importateur de produits de la mer, congelés, et je peux vous dire une chose, c’est que si je dois baisser mes prix de 20%, je suis mort, tout simplement, et c’est la même chose pour mes concurrents.

La grande distribution se permet de parler en notre nom et fanfaronne qu’elle fera pression sur les fournisseurs pour baisser les prix, mais je ne crois pas que nous ayons été invités à la table des négociations ... Depuis quand parle t -t on en notre nom sans nous consulter ? A titre personnel, ca vous plairait, vous ? Je peux être tout à fait transparent : dans notre secteur, nous ne vendons quasiment aucun produit avec plus de 25% de marge. De cette marge il nous faut déduire tous nos frais généraux, stockage et livraison, ce qui fait qu’il nous reste à peine 5% de marge nette au final. Est-ce escroquer nos clients que de marger à 5% ? Les queues de camarons 13/15 et consorts ne font jamais parti des paniers de référence de l’observatoire des prix, pourtant, après le poulet, ce sont les plus grosses ventes alimentaires des grandes surfaces !!!! Je peux vous garantir preuves a l’appui que nous avons déjà fait baisser de plus de 20% nos prix depuis début 2008, afin d’aider au pouvoir d’achat. Je peux même vous dire sincèrement que la grande distribution ne prend pas de marges considérables sur ces produits, certaines promos étant réalisées a prix coûtant par les magasins. Le vrai débat n’est pas là, pour être au courant quotidiennement de ce qui se passe à la table des négociations, je peux vous dire que le préfet a décrété d’emblée que le sujet tabou était l’Octroi de mer. En clair interdiction d’y toucher ou de le montrer du doigt car c'est une partie substantielle des financements de la région. Tous les produits importés subissent de plein fouet l’octroi de mer, allant de 8,5% à des sommets de 20% selon les produits. Cet impôt fait exploser le prix de revient des produits et fait que les prix à la Réunion sont plus élevés. Ok, on a une TVA réduite par rapport à la métropole, mais si on additionne la TVA locale et l’octroi de mer, on obtient un taux bien supérieur à la simple TVA de la métropole. Donc les prix sont plus chers. Elémentaire. L’outre mer coûte très cher à l’Etat, et celui-ci a inventé l’octroi de mer pour ne pas avoir a débourser de trop grosses sommes pour les régions ultra périphériques. La seule négociation intelligente est à ce niveau. le reste c'est de la désinformation orchestrée par des soi disant collectifs qui ne connaissent rien du tout au sujet. Rappelez vous seulement que nous vivons sur une île éloignée de tout : il faut payer le frêt pour acheminer les produits (nettement plus cher que des camions en métropole..), la douane (pareil pour tout l’UE) ET l’octroi de mer (QUE pour les Dom !!!!!) . Pour bien connaître le milieu, je peux vous dire que la grande distribution en métropole pratique très souvent des marges bien supérieures à celles pratiquées ici. Bref, j’espère que cela pourra en aider certains à voir le problème autrement que "on nous escroque, tout est trop cher c’est la faute à untel". Messieurs dames, si vous tenez tant à avoir les mêmes prix qu’en métropole, mais allez donc vivre en métropole ! Vous savez en Espagne les prix sont encore plus bas et la vie est très peu cher. Et bien bougez, allez y ! Maintenant si vous vous obstinez dans ces revendications sans aller au fond du problème, les résultats vont être probants : ENORMEMENT de TPE/PME (qui sont l’essentiel du tissu économique réunionnais, contrairement à la Guadeloupe) vont mettre la clef sous la porte grâce au double effet kiss cool : baisse des prix de vente + augmentation des salaires de 200 euros. Donc bonjour la hausse du chômage, et donc encore moins de pouvoir d’achat. Clap Clap, bravo c'est très malin. Un entrepreneur qui rêve d’un petit peu de franchise dans les débats sociaux économiques.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article