Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Guadeloupéens lucides sur Domota.




Il y a quelques jours, le journal France Antilles a posé à ses lecteurs deux questions très intéressantes sur leurs réactions aux propos d'Elie Domota contre les békés.
Les réponses sont encore plus interpelantes.
Curieusement il leur ne leur a été donné aucune publicité sur les "grands médias" de la Guadeloupe occupée.

Raison de plus pour que le Scrutateur les publie à l'intention de la Guadeloupe résistante.

Lisons donc :

Pensez vous que l'enquête judiciaire qui vise Elie Domota est justifiée ?

OUI  : 80 %

NON : 20 %


Certes, il ne s'agit pas d'un sondage scientifique. Certes il ne s'agit que des lecteurs de France Antilles. Maaiiiiis, mais, ces résultats ne sont-ils pas révélateurs d'une réalité autre que celle déformée que nous "montre" les RCI, les RFO, les Canal X?


Je vous laisse méditer sur la conclusion que nous pouvons tirer de ce sondage fort intéressant.


Marc Decap.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

A. S-B. 13/03/2009 23:33

Précision concernant le commentaire numéro 4 :En parlant de "leçons d'agitations", je voulais plutôt dire récupération politique du mouvement du LKP par des élus et syndicalistes métropolitains (comme par hasard, ils découvrent tout à coup que la Guadeloupe existe).
Je suis de tout coeur avec les Guadeloupéens quand ils expriment des attentes sociales légitimes, attentes qui ne datent pas d'hier d'ailleurs, mais je regrette vivement que leur refus d'être considérés comme des Français entièrement à part serve de prétexte à alimenter le fonds de commerce de syndico-politiciens qui, par leurs déclarations dans un contexte explosif (Ségolène Royal et Olivier Besancenot en particulier) ne font que mettre de l'huile sur le feu pour assouvir leurs ambitions politiques personnelles. Un contexte dans lequel les blancs créoles, entre autres, sont de faciles boucs émissaires livrés à la vindicte d'une population métropolitaine bourrée de clichés sur la réalité antillaise. Pour preuve, si cette même population métropolitaine était la seule à être consultée sur notre appartenance à la nation française, notre sort serait vite réglé.  A ceci près que, une fois de plus, ce choix sera fait par des personnes qui n'ont rien à voir avec notre communauté créole. Alors, M. Domota (si son but est l'indépendance de l'île) aura gagné. Mais, pas les Guadeloupéens. Des Guadeloupéens qui, précisons le, coûtent trois à quatre fois moins cher à la France que les Corréziens ou les Corses. Surtout, ne rentrons pas à notre tour dans un débat discriminatoire. Les Corses et les Corréziens, eux aussi, n'y sont pour rien. Les gouvernements successifs français ont toujours su se débrouiller tous seuls pour, justement, ne rien changer du système en place, leur système !
A. S-B.

dominique Bourdelat 13/03/2009 16:07

Il est temps que l'on cesse de parler de racisme en 2009. Deux êtres de couleur de peau différente se repoussent ou du moins se méfient l'un de l'autre de façon spontanée. C'est humain , c'est normal. En revanche, l'intelligence du coeur, la main tendue et le désir de comprendre l'autre effacent cette première appréhension légitime. Cela s'appelle dominer une différence. La démocratie n'est pas parfaite mais elle permet à chacun de s'exprimer,  d'éloigner la barbarie qui consisterait à frapper à mort un être différent pour sa couleur de peau. On a beaucoup parler de Elie DOMOTA, trop à mon goût. Cet homme a obtenu un succès médiatique fulgurant, inattendu. Certains verront un héros des temps modernes, un messie, un futur roi. Restons prudents les ascencions trop rapides entrainent parfois des chutes incontrolables.  Le peuple guadeloupéen a été éclairé, informé d'une situation complexe d'exploitation qui remontait à la colonisation. C'est à ce peuple de prendre conscience de sa valeur, de cette opportunité de changer et de sortir d'une  léthargie parfois bien arrangeante. Je le crois capable honnêtement. C'est bien d'ouvrir de vieux cercueils (esclavage, répression  colonisation ) et faire  sortir de vieux cadavres. Qu'en faire ensuite? Peut on reprendre l'histoire complète de la Guadeloupe, l'histoire de l'esclavage en montrant la face cachée qui dérange au profit d'une face  qui arrange et qui culpabilise l'Europe et la France en particulier et qui permet régulièrement d'obtenir les pépites de l'Etat. Comment se fait il que ld'autres peuples ne soient pas inquiétés alors que l'esclavage s'est bien dévéloppé et se poursuit encore.L'Histoire a besoin d'être complète. Connaissent ils la démocratie, les droits de l'homme? Ils ne peuvent et ne veulent subventionner.  Qui a de l'argent? Où sont les démocraties? Les Etas Unis d'Amérique et ceux d'Europe.  Maintenant il faudrait avoir la décence de recouvrir tous ces cadavres déterrés  et de laisser l'Histoire faire son chemin. Mais pourquoi ne pas envisager une autopsie à distance, avec  calme et sérénité.  Nous avons nos experts sur place et ADN vaut mieux que LKP.  Inciter à la violence raciale, menacer les commerçants, les petites entreprises, bloquer les routes, empêcher les malades d'avoir les soins prioritaires,  c'est tuer la liberté et celle d'entreprendre. Faut il détruire pour ensuite reconstruire? Reconstruire quoi? avec qui? comment? pour qui? pour quoi?  On nous parle de DOMOTA comme ROBIN des BOIS? Je crois plûtot qu'il correspond à un autre personnage appellé PROCUSTE qui coupait les jambes aux grands et rallongés les petits pour que tout le monde soit à la même taille. Il est plus facile ensuite de toiser. Mais c'est ne pas faire confiance aux capacités de chacun.  Ce leader charismatique s'est tué tout seul, il a exprimé sa nature profonde sur les ondes. En voulant jouer à Monsieur PROPRE il a avoué sa haine du blanc. Après tout c'est son droit. Mais il a oublié que nous sommes dans une démocratie et qu'il y a des lois.  Mr NOMERTIN sur les ondes à incité les médecins blancs à partir. Ces propos  ne sont pas de simples excès d'humeur passagère mais bien des preuves discriminatoires.   De telles affirmations proférées dans l'HEXAGONE par des blancs conduiraient au Chaos. Alors restons vigilants mais confiants et ignorons ces trublions qui ne méritent pas la confiance des guadeloupéens de par leur comportement.      Que demande en fait le peuple guadeloupéen? Il aspire à la reconnaissance, au bien être, à la paix intérieure, à la sécurité  et au dévelopement de ses enfants. La plupart voudraient  les voir auprès d'eux installés, chefs d'entreprises et bien formés, en France, en Europe aux Etats Unis? Qu'importe?   Il est urgent que ces jeunes aient  des cours d'histoire de la Caraïbe et de la Guadeloupe par des professeurs responsables et non sectaires. Il est urgent que ces jeunes cessent de vomir leur propre terre natale et qu'ils apprécient les richesses naturelles de leur pays. Il est urgent qu'il découvre l'écologie, la biologie  si la géographie ne leur plait pas . Il faut instruire ce peuple neuf et nouveau car la culture le sauvera du chant des sirènes.  Tel un nouveau né, il vient de sortir la tête,  une poussée de conscience est nécessaire pour que ce petit corps sorte des entrailles de sa mère patrie. Il va exprimer son  premier cri. Ecoutons le. Il fera le reste. 

Arnaud Souquet-Basiège 13/03/2009 12:22

Ce serait très intéressant de faire le même sondage chez les Antillais de Métropole... Mais, les médias de l'hexagone ont d'autres chats à fouetter et préfèrent présenter la situation en Guadeloupe comme une véritable guerre civile. C'est plus vendeur... Et surtout, ne pas donner la parole à la majorité silencieuse de l'île. Cela pourrait choquer nos leaders syndicalistes et politiques venus récemment prendre des leçons d'agitation aux côtés du LKP.Un Créole de Métropole

tiboug 13/03/2009 00:43

lol... comme vous le dite si bien, ce sondage est loin d'être scientifique. Ce genre de sondages s'effectuent sur le site internet du journal, é on peu i répondre de façon kazi illimité. une personne peut alors répondre plusieur foi à la kestion, ce ki fait pencher la balance d'un côté ou d'un autre. Donc il faut kan mm rester prudent vis-à-vis de ce type d'information.

Edouard Boulogne 13/03/2009 01:44


Eh bien non! on ne peut y répondre qu'une fois. essayez, vous verrez bien. Le résultat vous emmerde hein
Allez dormez bien;


christelle 13/03/2009 00:37

J'ai fais la même analyse sur domactu concernant un sondage orange (France) il y a 3 joursQuestion un: D. doit-il être poursuivi?  52,4 % ouiPetite majorité, mais majorité quand même.A noter qu'il y avait trois questions ce qui divise d'autant plus le pourcentage dans ses résultats.La seconde réponse était: doit on être clément? 3 et quelques %La troisième était: doit-on traiter le problème de la guadeloupe en profondeur? Le reste (question à mon sens qui ne s'oppose pas à la première et qui permet de botter en touche)Ce que j'ai retenu pour autant c'est la notion de justice partagée,Une sorte de bon sens populaire qui me fait dire que ce groupuscule s'inscrit bien dans "tout autre chose " que du syndicalisme. (cf toutes vos analyses et les commentaires depuis le début du mouvement)Cela est plutôt rassurant !Espérons que la justice elle même fera echo au peuple?Observons , analysons et scrutons....

LKAPISTE 13/03/2009 00:29

Vous n'êtes pas convaincu pourquoi grossir autant les caractères, on voit bien que cela s'adresse au gens souffrant de cessité.

Edouard Boulogne 13/03/2009 01:45


Dieu sait pourquoi votre pseudo évoque pour moi le mot "gestapiste"!