Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Ouvrez les yeux et les oreilles.


Comme beaucoup Frédéric Régent et Jacquy Dahomay étaient au début des sympathisants du LKP.
C'est que le LKP se présentait comme un redresseur de torts, un athlète de la lutte contre les injustices, pour l'élévation des salaires, et la baisse du coût de la vie.

Certains, cependant, se montraient sceptiques. Le Secrétaire général de l'UGTG, Elie Domota, redresseur de torts? Awa!

Depuis quelques temps des yeux se déssillent.

Ainsi pour Frédéric Régent. Ce dernier est un jeune et talentueux historien, dont le Scrutateur a déjà eu l'occasion de parler. Son activisme syndical m'agace un peu, mais son talent d'historien ne fait pas de doute.
France Antilles d'hier rapporte son récent propos : "La fin du clientélisme, du népotisme, ça c'est souhaité de tout le monde. Maintenant, aller plus loin en direction de l'autonomie, là, je peux vous dire que personne n'est d'accord".

Je ne peux qu'approuver Frédéric.

De même pour Jacquy Dahomay. Lui, il est d'une génération plus ancienne, la mienne. Ce professeur de philosophie, ancien membre du haut comité national à l'intégration, est un homme de gauche, enfin plus à gauche que moi. Ses propos, parfois, me font sourciller. Mais c'est un vieil ami, un ami de jeunesse. Nous évitons, par delà les divergences, de rien faire qui put nous séparer en profondeur.
Jacquy, cependant, ne cachait pas, il y a un mois, sa sympathie pour l'action du LKP;

Hier,  France Antilles reproduisait aussi sa pensée actuelle : "Toutes les méthodes propres aux indépendantistes, c'est-à-dire leur côté tonton macoute, dictatorial, est ressorti à la fin, et le soutien enthousiaste que manifestait la population s'est transformé en méfiance".
(Précision apportée au matin du 11 mars 2009, par Jacquy Dahomay, dans une lettre publique : 

"Mise au point.



Le journal France Antilles a publié en exergue, dans son édition de mardi dernier, une supposée citation de moi dans laquelle je traiterais les dirigeants de LKP de « tontons macoutes ». A ma connaissance, je n’ai donné nulle interview à ce quotidien et j’ai l’habitude d’exprimer directement mes points de vue, que ce soit par voie écrite ou par voie orale dans la presse.


Cette manière de faire n’est pas correcte. France Antilles aurait pu me demander directement ce que je pense de la situation actuelle, n’ayant jamais peur d’exprimer publiquement mon point de vue. Je profite de la présente mise au point pour clarifier ma position sur le mouvement actuel.


Je ne crois pas que les dirigeants de LKP soient des « tontons macoutes », car ces derniers pour tous ceux qui connaissent un tant soit peu Haïti, sont des criminels. Beaucoup de dirigeants de LKP sont liées à moi pour des raisons familiales, amicales ou autres et je ne les tiens pas du tout pour des criminels. Cela est le premier point.


Deuxièmement, j’ai soutenu publiquement et concrètement la grève générale initiée par LKP car j’y ai vu une autre manière de faire du syndicalisme en évitant les erreurs passées, une maîtrise du mouvement. Pour moi, ces dirigeants ont eu le mérite de faire émerger une véritable société civile guadeloupéenne, ce qui est une première depuis 1946. J’ai souligné aussi la dimension internationaliste du conflit et j’ai défendu la cause de ce mouvement auprès de l’opinion publique internationale, métropolitaine en particulier. Je me suis abstenu aussi durant toute cette période de critiquer les points négatifs du mouvement, attendant une période plus constructive pour le faire entre Guadeloupéens. La seule réserve ou critique que j’ai exprimée publiquement est le danger que les dirigeants de LKP soient tentés de croire que le pouvoir social acquis magistralement dans la rue puisse être transformé en pouvoir politique sur toute la société".(.....). Dont acte! Scrutateur 11 févr 06 h30).


 

 

 


Un ami, Guadeloupéen résident en métropole, m'informe que Dahomay, s'est longuement exprimé hier dans une émission télévisée, et dans le même sens.

Bravo!


Edouard Boulogne.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
J'ai vu cette émission "complément d'enquête" et ai beaucoup apprécié l'intervention de M. Dahomay que je ne connaissais pas. Honte à moi !Si M. Dahomay peut aider à calmer les esprits d'abord et ensuite à discuter sereinement pour le bien de tous cette crise aura servi à quelque chose.Amnistie pour Despointes et Domota et en avant ! Que Vivent les Antilles unies et fraternelles !
Répondre
L
Je vous confirme que l'intervention de Jacky Dahomey dans l'emission "Complement d'enquete" diffusée deux fois hier soir en Martinique fut remarquable. Son analyse de la situation, malgré un passé tres à gauche, ne laisse aucune porte entrebaillée à une quelconque volonté de changement statutaire!
Répondre