Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Instrumentalisation de l'esclavage. 


 ( L'esclavage est une tradition presque aussi ancienne que l'Afrique. Ce sont les africains qui nourrirent toutes les traites d'esclaves de par le monde, y compris la traite atlantique, qui concerne plus particulièrement les Antilles et l'Amérique. La colonisation, à partir de la deuxième moitié du 19è siècle porta un rude coup à cette honteuse et ancienne coutume qui.... réapparut avec la décolonisation dans les années 1960, et qui dure plus que jamais. L'image ci-contre illustre une libération d'esclaves en Afrique, vars 1880, par des européens).

over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par dupont sur l'article Communiqué de Nicolas VION. (Résistance)., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:

De l'instrumentalisation de l'esclavage aux Antilles Françaises.


Bonjour Monsieur BOULOGNE.
 
Il me parait essentiel de saisir l'occasion de cette crise et des Etats Généraux pour rétablir aux Antilles la vérité sur notre esclavage. La chose me paraît d'autant plus nécessaire que c'est DE CE POISON LA que tous les destructeurs de ces îles SE REPAISSENT et c'est avec la haine qu'ils créent autour qu'ils manipulent notre jeunesse et polluent les esprits.
 
D'abord, après les déclarations récentes de DOMOTA, il n'est pas inutile de rappeler que si cette ignominie a disparu chez nous depuis SEPT ou HUIT GENERATIONS, elle EXISTE BEL et BIEN ENCORE AUJOURD'HUI ailleurs. Et même TRES PRES DE NOUS puisqu'on sait bien qu'elle existe en HAITI (enfants-esclaves "restavec" pour les garçons et les "lapouça" pour les filles !).
 
AU TOTAL, selon l'ONU (référence: le n° le plus récent de l'hebdomadaire "MARIANNE" -dans son numéro titrant sur "les profiteurs" !) - CE SONT PLUS DE 27 MILLIONS DE PERSONNES QUI SONT ainsi utilisées et vendues comme des marchandises DANS LE MONDE AUJOURD'HUI. -principalement en Afrique et en Asie- mais en plus - ce nombre est EN PROGRESSION !.
 
Pour ma part, je crois indispensable d'affirmer que toute personne honnête et responsable aux Antilles aujourd'hui se doit d'arrêter d'instrumentaliser cette infamie et de cesser de la mettre ici et maintenant au service de ses intérêts, de la passion, de la jalousie et la haine. Je vous demande donc :
-de publier ce mail et
-d'organiser le débat avec d'autres intervenants qui feront entendre leur point de vue,
après quoi LA VERITE, SANS OUTRANCE, SERA RETABLIE et des informations objectives commentées comme il se doit en démocratie, hors de toute propagande ...
 
Je tiens pour ma part à affirmer ICI et MAINTENANT, avec force :
1.-Plus il y a de ressources à se partager dans une société, plus elle est "humaine" socialement (la méchanceté ou la générosité des hommes, hélas, dépend beaucoup d'un certain niveau d'abondance. Voir HAITI, dont nous avons parlé plus haut, où les gens ne sont pas foncièrement méchants mais ou la méchanceté la plus atroce se nourrit du dénuement le plus total !).
2.-Non, le progrès social n'est pas fatal : en plus des ressources, il faut des hommes de bonne volonté (et pas des jaloux et des haineux) pour qu'il puisse s'épanouir et le partage des ressources et des richesses crées se faire dans la paix sociale.
3.-Des progrès sociaux très importants -et, pour les plus démunis, CONSIDERABLES- ont été accomplis au cours des 60 dernières années aux Antilles :  j'en suis, pour ma part, profondément reconnaissant à la République Française qui en a crée les conditions (ressources) et à tous les Antillais (notamment ses élites y compris parfois syndicales, hé oui !), qui y ont puissamment contribué en oeuvrant dans la paix sociale, pour l'essentiel.
4.-L'entreprise est l'unique vecteur de création des richesses (susceptibles d'être partagées une fois crées) : il est donc essentiel que les entreprises (aux Antilles comme partout) soient ENCOURAGEES A PROSPERER. A ce titre, le LKP n'est qu'un gaspilleur, dilapidateur et destructeur des richesses produites par les autres, même si, au niveau de la répartition de ce qui n'est pas gaspillé, on peut effectivement lui reconnaitre un (petit) rôle positif (à quel prix pour la Guadeloupe!). 
5.-Continuer à faire croire aux gens qu'ils "sont des descendants d'esclaves marqués à jamais par cette infamie" alors qu'ils sont des citoyens LIBRES d'une nation MODERNE, tient de la propagande la plus lamentable et, disons-le est tout simplement CRIMINEL car c'est bien le début d'une provocation à la haine raciale sans fin. C'est une basse oeuvre de manipulation et disons-le aussi, une oeuvre de destruction massive de nos sociétés, bâties au cours de plusieurs siècles sur la base (le plus souvent) du métissage entre l'ancien esclave et l'ancien colon. Il suffit d'ailleurs, pour montrer toute la sottise de la thèse "génocidaire" nourrie de la "méchanceté du blanc envers le noir" qui sous-tend toute cette fable, de rappeler que TOUSSAINT-LOUVERTURE lui-même était "un noir affranchi propriétaire de 13 esclaves". Et enfin,
6.-Utiliser indéfiniment -y compris dans les relations du travail aujourd'hui comme le fait DOMOTA et tant d'autres faux syndicalistes et vrais révolutionnaires- la souffrance des ancêtres -bien réelle celle là- pour justifier d'attitudes passionnelles et d' exigences irrationnelles en invoquant des souffrances -supposées celles-là- SEPT à HUIT GENERATIONS APRES lesdits ancêtres est bien PEU DIGNE de ces ancêtres et de leurs souffrances, pour des gens qui passent leur temps à parler de "dignité !.  
 Bien respectueusement, 

J-C DUPONT

voir le commentaire

L'équipe de over-blog.com

over-blog.com © 2004 - 2009 JFG Networks
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

renaud dourges 09/03/2009 17:32

je vous signale la sortie en février 2009 chez Perrin d'un ouvrage intitulé "la france a t-elle aboli l'esclavage 1840-1935"renaud Dourges