Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Nouveaux bouquets. 

"Voici des fleurs, voici des fruits, et puis voici mon coeur qui ne ne bat que pour tous";


Lecteurs, merci! Vous êtes épatants!



(I) 

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Castets JJ sur l'article Lettre ouverte à M. Jean-Michel Prêtre, Procureur de la République, par Edouard Boulogne., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:

Monsieur Boulogne,
 
Bonjour et merci pour votre mise au point ainsi que de votre appel à la loi auprès du Procureur de la République, je pense qu'il est grand temps que les forces de vérité et de paix se mobilisent et sortent de ce silence.
Bien qu'ancien de la grande muette, mon éducation basique a toujours consisté à vivre sans haine, sans rancoeur, avec amour, compréhension et respect de mon prochain et de son espace de liberté.
Je remercie par contre Môssieur l'agitateur... de conscience au travers de ses vidéos édifiantes de m'ouvrir les yeux sur un monde que je ne soupçonnais que dans un cadre romanesque,  cauchemardesque ou de science fiction.
Pour conforter ce fomanteur de troubles dans ses agissements clientélistes, je dirai qu'à partir de ce jour, la moitié de l'humanité va pouvoir détester l'autre moitié et réciproquement !
En effet, on est toujours l'esclave de quelqu'un et l'autre, cet "autre" responsable de tous les maux , tourments et injustices pour  ce quelqu'un qui juge.
A la lecture de l'Histoire, devraient se soulever pour revendiquer la justice et ce en vrac:
Les indiens Caraïbes, les Arawaks, les Yanomamis, Les Apaches, Iroquois et autres tribus d'Amérique du Nord etc...
Les Mexicains, Guatémaltèques, Indiens d'Amazonie etc...
La France, envahie par les Huns, les troupes de Gengis Khan, les Arabes, les immigrations successives, Italienne, Polonaise ,  Chinoise, Africaine et j'en passe etc.
L'Afrique, domestiquée par elle même ...
Les Aborigènes d'Australie ...
Bon ... enfin tout le monde pourrait se soulever pour revendiquer quelque chose.
Serait-il donc possible de modifier le passé par un présent avide de futur... La réponse est NON !
Comme il est dit, il faut faire avec et s'en accommoder pour vivre en bonne harmonie.
Comme il a été dit dans vos articles, revendiquer la négritude pour chasser l'autre, certains risquent de se retrouver bien seul, isolés et sans aucune valeurs économiques pour prospérer.
La nature est ainsi faite équilibre, équilibre, équilibre, à chaque strate, des dominants et des dominés, vouloir changer la donne est  utopique et vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes !
Je fais le pari que si hélas, une nouvelle société émerge de ce chaos attendu ou espéré par certains... sans Blanc créole, sans Békés, sans blanc du tout... il y aura toujours des différences de couleur, et si ce n'est par la peau, restera une âme vraiment noire et prête à tout pour s'autodigérer, les boomerangs existent  ailleur qu'en Australie !
CJJ

voir le commentaire

L'équipe de over-blog.com

over-blog.com © 2004 - 2009 JFG Networks


(II) 

un commentaire vient d'être posté par Thierry Fundéré sur l'article Enfin une bonne nouvelle : Sur RCI, Thierry Fundere sanctionné, par Edouard Boulogne., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:
Monsieur Boulogne,
Je ne vous lacherai pas. Désolé. Donc vous parliez de 2004, je dois vous dire, là encore que vous êtes dans le faux. Je suis revenu à RCI en février de cette année 2004 en qualité de Secrétaire Général des rédactions d'une filiale du groupe en l'occurence RCI-News. Je n'avais aucune autorité sur le rédacteur en chef de l'époque qui était bel et bien Rodolphe Beppo ; juste signais-je l'éditorial sans intervenir dans le quotidien de la rédaction et n'assistant même pas aux conférences. Après quoi j'ai été nommé de 2005 à 2007, à la direction de l'antenne. Je suis rédacteur en chef à RCI et décisionnaire sur ce service directement et de plein exercice, au quotidien, que depuis 2 ans. Que le collaborateur auquel vous faites référence se soit caché derrière moi, pour justifier son refus d'accéder à votre demande est une chose. Moi je n'y suis pour rien. Vous ne m'avez d'ailleurs jamais contacté que je sache. Dans ce cas, comment pouvez-vous me faire un tel procès sur la base de ce qu'on vous a dit. Pour finir, sachez qu'un éditorial est un genre journalistique à part entière et très particulier. Le seul qui permette à son auteur de prendre position. En exprimant une pensée dans ce cadre, je ne suis pas fautif déontologiquement, en ce sens que ma direction ne m'a fixé aucune ligne et me laisse une totale liberté de ton. Je veux bien croire enfin que certaines vérités dérange. Mais qui êtes-vous pour me juger. Avant de jeter les gens en pature gratuitement, faites l'effort de les connaitre, ayez l'humilité d'échanger avec eux, essayez tout simplement de comprendre. J'ai trouvé vos propos aussi sinon plus excessifs que les miens. On ne se réjouit pas du malheur des autres. Vous l'avez fait. Cela traduit un état d'esprit très particulier, mais qu'il m'appartient de pardonner en tant que chrétien comme vous, en cette période de carême. Alors si la sagesse doit venir de ma modeste personne, acceptez que je vous tende la main pour crever cet abcès d'incompréhension. Pourquoi ne participeriez vous pas, comme grand témoin à ma tranche d'info du soir, pour parler de votre regard sur la Guadeloupe, de vos ouvrages, de vous tout simplement. L'invitation est lancée et elle est sans arrière pensée.
Cordialement et avec tout le respect que j'accorde toujours aux ainés.
Thierry Fundéré



Réponse du Scrutateur à Thierry Fundere. (M Thierry Fundere de Airecéhiguadeloupe, n'est pas content. Le Scrutateur lui a remonté récemment les bretelles, et il n'a pas aimé. D'où ses nombreux courriers, ( dans la rubrique des commentaires) auxquels j'ai toujours répondu, avec la courtoisie mêlée d'ironie courtoise à laquelle je m'efforce sans peut-être toujours y parvenir. M.Fundere persévère. Je viens de publier sa dernière née (ou du moins la dernière en date!!!). J'y ajoute ma petite bafouille. EB).


Donc vous faisiez partie du comité rédactionnel, en 2004, qui refusa toute publicité à mon livre Libres paroles, sous la direction de M.Rodolphe Beppo. Ce dernier se serait défaussé sur vous et vos amis (« les jeunes de la rédaction ») pour se disculper d'un préjugé personnel? C'est possible. Ce n'est pas mon affaire. C'est la vôtre. Débattez entre vous, entre « amis ». Moi, je tiens compte d'un fait. Point.C'est tout!


Vous êtes éditorialiste. L'éditorial est un genre journalistique, ...etc! D'accord! Mais votre droit à conclure, à prendre position, ne vous dispense pas, sur une radio généraliste comme RCI, (qui n'est pas radio Tambour, du moins dans le principe!!!!!!!!) ne vous dispense pas d'un minimum de mesure et d'objectivité. Ce sont ces qualités que je vous ai contestées, et avec moi, un nombre considérable de lecteurs du Scrutateur, et tout simplement d'auditeurs de RCI.


Vous êtes excessif! C'est d'ailleurs vous qui le dîtes, en utilisant le mode comparatif pour me dire que mes propos sont « plus excessifs que les vôtres ». Plus excessif! En bonne logique, Thierry, cela signifie que vous reconnaissez vos excès. C'est un progrès dont je vous félicite, car l'introspection est une activité bien ardue tant il est vrai comme disait le philosophe, « qu'il est bien difficile d'être à la fenêtre, et en même temps de se regarder passer dans la rue ».

Vous devriez éviter de vous exhiber dans le clip de la victime, quand vous défendez des terroristes racistes, et de prendre des postures de biche effarouchée. Ce rôle ne vous convient pas. C'est du contre emploi.


Une autre chose encore, je ne vous juge pas. Qui suis-je en effet pour juger les âmes en leur profondeur complexe, et la vôtre en particulier, inquiète et haletante? Je juge vos opinions. N'est-ce pas mon droit? Et sommes-nous déjà dans cette situation que daubait Molière à travers le propos de Cathos (ou Magdelon, je ne sais plus laquelle. Voir Les précieuses ridicules) « Nul n'aura de l'esprit, hors nous et nos amis ». Ah ce rêve totalitaire, de tous les temps, de monopoliser la parole, de l'interdire à l'autre » arbitrairement désigné comme « pwofitè », et éliminé pour la « bonne cause »!!!!!


Vous me tendez la main. Merci! Je la saisis. Vous savez, dans ce livre « Libres paroles » que la rédaction de RCI a refusé de promouvoir, au chapitre où je m'efforce de définir les notions de droite et de gauche, je place en exergue cette phrase de la Vivandière, ce personnage du roman de Victor Hugo « Quatre-vingt treize » : « Moi, je sers à boire à tout le monde, on meurt sans distinction d'opinion ».


Oui, l'on meurt et on souffre sans distinction d'opinion, et de couleur de peau. Et puis, j'avais, sur un de mes cahiers d'écolier (vous voyez, il y a longtemps) j'avais copié cette phrase de Charles Péguy qui fut, qui demeure, pour moi, un maître : « refuser une main qui se tend, cela n'est pas chrétien »;


Donc, je vous prend la main, d'autant plus que vous vous dites chrétien, et que je ne vois pas quelle raison il y aurait pour moi de douter de votre sincérité. D'autant plus que le disant vous prenez, comme chacun d'entre nous un engagement bien rude. Car être chrétien, c'est une tâche, l'engagement à toujours être en route, en marche, à toujours se remettre en question, pour moi, comme pour vous. Le mot « chrétien » n'est pas une étiquette, quelque chose qui serait de notre « avoir », comme ces médailles du mérite, qui ont leur utilité sociale, mais qui sont quand même de l'ordre des vanités. Le christianisme est un chemin semé d'épines, où l'on chemine porteur dune croix. Ceci dans l'espoir d'accéder à un être, à une plénitude, pour employer les distinctions si profondes et perspicaces d'un Gabriel Marcel. Donc, je vous souhaite, comme à moi-même « bon courage »!


Vous évoquez aussi le carême. Puis-je vous rappeler que c'est une période d'ascèse. Le Christ se retira au désert, pendant ..... 40 jours (tiens!). Nos 40 derniers jours ne furent pas tellement des jours d'ascèse.... et de silence.


Aaahh! Thierry, le silence : « splendeur des forts, et vertu des sots » disait de Gaulle;

Je ne vous demande pas de vous taire (enfin pas explicitement!) sur RCI, car il faut bien vivre.

Mais si vous faisiez un peu de silence en vous-même.


Pour les sages il arrive que le silence parle!


Pour votre invitation à votre émission du soir, en tant que « grand témoin », comme vous dites, je ne dis pas non. Mais il faudra attendre que le tumulte se soit calmé.

Ces jours-ci, je serais, et vous le savez bien, non pas le « grand témoin » mais le « grand coupable ». « Pou cé zanmis a ou la, en cé on bêt a man Hibé . Donk, awa!awa! awa! »


Une preuve que je suis encore bien loin d'avoir atteint ma plénitude de marcheur chrétien, c'est que le rôle de martyr, ne me convient pas, mais pas du tout. Je ne me prêterai pas à la cérémonie de la lapidation radiophonique par les brigades du téléphone.


Et quand je dis « brigades du téléphone » je sais de quoi je parle.


Vous savez, Thierry! Quand vous évouluiez encore, en barbotteuse, clopinant, hésitant, vers les bras ouverts de votre maman, j'étais déjà « un grand » vous savez, majeur, et vacciné. J'ai donc un peu d'expérience. C'est un des privilèges de l'âge. Ne soyez pas jaloux. Vous y arriverez sans efforts. Il suffit d'être patient.


Nous reparlerons donc, de votre invitation courtoise, et sans arrière-pensée.


Enfin, vous me dites que vous ne me lâcherez pas. J'en prend bonne note. Mais il vous faudra du courage. Car je suis natif du premier décan du signe du taureau dans la symbolique zodiacale.


J'ai, de cette grosse bête certaines caractéristiques (pas toutes, et peut-être aussi quelques autres!), qu'il ne faut pas négliger : la patience, une certaine force et endurance, une capacité de ruade qu'il ne faudrait pas sous estimer. J'ai l'habitude aussi des roquets, de leurs harcellements, de leurs abois.


Et si je m'en fous le plus souvent, « les chiens aboient..., etc, etc » comme dirait Gainsbourg, il arrive aussi que je charge. Et les cornes sont incisives »!


Cela dit, Thierry! Thierry! Thierry!!, « cum grano salis »!


Votre attentionné,


Edouard Boulogne.





(III) un commentaire vient d'être posté par alexandryne sur l'article Bouquet de lecteurs., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:
Monsieur, J'ai regardé sur Internet le JT de jeudi 5 mars sur RFO...c'est scandaleux de voir le comportement des journalistes (surtout celui qui a fait son premier éditorial en fustigeant je cite" la majorité silencieuse"!!!! t en mettant en doute son existence même...je suis atterée. Ensuite, M.lurel, impressionant jeu de danse du ventre devant E.Domota, pléthore de mots vides de sens, palabres! Mais ou va-t-on???  Aucun des élus locaux ne revient sur les méthodes employées par le LKP, tout est balayé, envolé. Aucun d'entre eux ne dit que l'on est dans une démocratie et que les combats se gagnent aussi en respectant la démocratie et les valeurs républicaines. Monsieur Boulogne, j'ai peur pour la Guadeloupe car le LKP veut le pouvoir, il fait déjà la pluie et le beau temps en décidant de qui doit vivre, qui doit mourrir. On en revient au triste "la valise ou le cercueil". Dites-moi qu'ON ne les laissera pas faire???Bien à vous, Alexandryne     




(IV) 

over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Loïc sur l'article Lettre ouverte à M. Jean-Michel Prêtre, Procureur de la République, par Edouard Boulogne., sur votre blog lescrutateur

Extrait du commentaire:
Trés bonne initiative et analyse. J'apporte mon soutien! J'espère que la mise en examen et la condamnation de M.Alain HUGES-DESPOINTES fera jurisprudence pour M . Elie DOMOTA. De tels propos sont inacceptables et condamnables. Face à ses intimidations la Justice doit faire respecter le Droit pour arrêter cette discrimination. Si la Justice ne joue pas son rôle comme elle l'a fait pour M.Alain HUGES-DESPOINTES , je crains fort que les propos de M. DOMOTA résonnent comme un "leitmotiv" dans la tête des guadeloupéens et qu'ils finissent par considérer et désigner les békés et blancs créoles comme les boucs émissaires des maux de la Guadeloupe. Interrogé sur les propos de M DOMOTA , le préfet M. DESFORGES était très gêné et n'a pas voulu s'exprimer plus longuement sur le sujet ( Aurait-il peur de la réaction M.DOMOTA s'il se permet de le critiquer? J'espère que non !). En signant cet accord Bino pour avoir la "paix sociale"  on a laissé entrer le loup de la bergerie. On est arrivé à un point de non retour  car le pire est à venir! Comme on peut le constater les unes après les autres, les entreprises sont "contraintes" de signer cet accord. On essaye de nous faire croire que ces signatures ont été obtenues à l'issu d'un "dialogue social". Comment peut-on parler de dialogue social quand les méthodes répréssives mises en place menace l'avenir de l'outil de travail des entrepreneurs?J'ai lu une dépêche de L'AFP confirmé par l'interview de M Yves JEGO au journal de 19h30 sur RFO, la Force Ouvrière souhaite que l'accord "Bino" soit étendue à la France hexagonale! Comme je viens de la dire précédemment, le pire est à venir!

voir le commentaire

L'équipe de over-blog.com




(V) : 
over-blog.com : Vous avez reçu un message

Ce message vous est envoyé par un visiteur grâce au formulaire de contact accessible en bas de page de votre blog: www.lescrutateur.com

"La subversion" - Roger Mucchielli - chez CLC 1976.
Jean-Claude DUPONT
Bonjour Monsieur.
Fervent admirateur de votre courage, je prends connaissance de votre lettre au Procureur. Quand les "autorités" admettront-elles qu'elles sont -comme toutes les formes autres d'autorité- victimes depuis 7 semaines d'une "subversion" savamment orchestrée avec à la manoeuvre :
-Domota & Clavier à la Guadeloupe
-Taubira-Delanon à Paris & en Guyane et
-Garcin-Malsa et Joachim-Arnaud à la Martinique ?.
La lecture de "La subversion" est parfaitement éclairante : tout y est dit : d'où nous sommes partis, où nous en sommes et où nous allons...
A mi-parcours de cette oeuvre de destruction massive de nos Départements, comment faire pour obliger l' Etat à réagir?

Le visiteur qui vous envoie cet e-mail n'a pas eu connaissance de votre adresse de messagerie.



(





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

renaud dourges 07/03/2009 21:57

l'associated press indique, selon le portail d'information de yahoo, que domota fait l'objet d'une enquête pour incitation à la haine raciale Mieux vaut tard que jamis !renaud dourges