Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Humour noir.

 

  ( Carré noir, de Kasimir Malévitch. Un "chef-d'Oeuvre de l'art contemporain).

 

Des solutions pour payer les augmentations des bas salaires


par André Marie-Rose

 La certitude à ce jour, c’est que de nombreux produits vont baisser de 20 % en Martinique. Dès lors, le sur-salaire de 40 % des fonctionnaires n’est plus justifié. Ne s’appelle-t-il pas « prime de vie chère » ? Ainsi, si la vie chère diminue, il doit baisser à due concurrence. D’autant qu’il participe activement à la constitution des prix compte tenu qu’il les tire vers le haut. Ainsi, d’une pierre deux coups. En répartissant le sur-salaire des fonctionnaires sur les bas salaires (voilà un geste solidaire !), on rend justice à la baisse des prix et on évite qu’ils ne remontent. Pourquoi les membres du collectif ne le proposent-t-ils pas ? parce qu’ils sont tous fonctionnaires ? Je n’ose y croire. Par ailleurs, la demande d’égalité avec la métropole est tout à fait justifiée. Il y a donc lieu de supprimer aux Antilles la 4éme année « gratuite » des fonctionnaires pour le calcul de leur retraite (je travaille 30 ans et la sécurité sociale m’en paie 40). De la même manière, toujours au nom de l’égalité mais aussi de la dignité, il faut supprimer l’abattement de 30% sur le montant imposable dont bénéficie chaque contribuable aux Antilles. Il entraîne que ¾ des résidents aux Antilles ne participent pas au financement de la nation. D’autant que le taux de recouvrement est inférieur à 60%. On se rapproche donc plutôt de 15% de contribuables aux Antilles qui apportent leur participation aux dépenses communes de la République. On peut aussi supprimer le désuet et injustifié congé bonifié de tous les fonctionnaires originaires des Antilles qui travaillent en métropole (Etat, collectivités territoriales et hôpitaux, de l'ordre de la centaine de milliers) ainsi que celui des fonctionnaires métropolitains aux Antilles qui y ont droit (uniquement Etat, de l'ordre de la centaine). Beaucoup de solutions existent donc. Elles nous obligent à la solidarité et à l'égalité avec la métropole (qui doit jouer dans les 2 sens). C'est le juste prix à payer pour une vraie dignité.  

André Marie-Rose Schoelcher

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

orion 06/03/2009 12:22

Toutes ces vérités devraient être inlassablement diffusées, notamment en direction des médias de métropole...

anomyme 05/03/2009 22:16

Des économistes visent les fonctionnaires pour plus de dgnité, dans l'égalité sociale. Est-ce que parce qu'ils sont petits fils de paysans, et qu'ils n'ont eu le privilège d'hériter de terres et d'un capital très onéreux offerts par l'Etat. Que penser de ces malheureux ayant travaillé 30 ans, pour lesquels les cotisations sociales ont été prélevé sur leur maigre salaire et qui n'ont pas été reversés pour leur retraite. Soyez juste, car il existe une justice divine.  Vous qui ne connaissez pas la pauvreté, cessez de mépriser le pauvre et sa descendance. Jésus est venu au mondedans une étable, il est mort sur une croix parce qu'il a toujours décrié l'injustice, demandé aux riches de partager. Souvenez-vous de la parabole du riche et du pauvre. Relisez vos évangiles et arrêtez vos sarcasmes !

Edouard Boulogne 06/03/2009 23:10


Pauvres petits fonctionnaires! et n'oublions pas tous les méchants qui ne pensent pas comme nous!


higgins 05/03/2009 20:31

Ok tous les fonctionnaires ne sont peut etre pas à mettre dans le même panier, mais il en va de même pour les békés. Je suis béké, et quand j'entends parler de monopole cela me fait bien rire : chaque béké est un agent économique à part entière et qui travaille pour lui. Il n'y a pas un pot commun ou tous les bélés mettent leur gains afin de se le répartir.De la même manière tous les békés ne sont pas riches et propriétaires terriens. Y en a marre de ces clichés.J'ai l'impression qu'il se passe la même chose qu'en Allemagne en 1933 : on diabolise une communauté, la rendant responsable de tous les maux. Les juifs nous spollient, sont dans toutes les couches du pouvoir. On fait aujourd'hui de même avec les békés et c'est parfaitement scandaleux

KERDUAL 05/03/2009 20:16

Une fois plus tous les fonctionnaires sont mis dans le même panier , sachez que suivant le statut , tous ne perçoivent pas 40 % de sur-salaire , renseignez vous , vous verrez que les petits hommes en bleu , ceux qui essaient de maintenir un semblant de paix publique , suivant les directives des politiques , ne perçoivent que 25% ... et de plus , eux sont imposer sans problème , paient leurs impots et consomment dans les DOM . Allez sans rancune   

Edouard Boulogne 05/03/2009 20:24


Merci, Kerdual, pour cette précision.EB


Higgins 05/03/2009 19:24

Tout à fait d'accord avec vous ! Enfin un peu de lucidité !

Edouard Boulogne 05/03/2009 20:25


Oui, mais voir la précision  amenée par Kerdual, dans le commentaire d'à côté. EB