Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Un communiqué du Medef-Guadeloupe.


(Je viens de recevoir ce communiqué du Medef. Ce qu'il dit est impressionant, sur la vraie nature du LKP. En mon nom, et, en celui des milliers de personnes qui, chaque jour, viennent visiter ce blog, et très souvent, par divers canaux, l'assurent de leur confiance, j'adresse mes encoragements et mon admiration à ces négociateurs de talent et de grands courage qui font face à la folie des Domota et consorts. En particulier à MM Payen et Willy Angèle. Edouard Boulogne). 



COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’UDE – Medef Guadeloupe, La CGPME, la FAPHT, le GHTG,
La FTPE, la FBTP, les MPI, l’ UNAPL dénoncent le climat d’intimidation et de violences qui règne dans les réunions
de négociation convoquées par l’Etat et sous la présidence du Préfet.



Jeudi 26 février 2009

[Baie-Mahault]  Pendant toutes les négociations, les insultes et les agressions verbales de la part du LKP ont été permanentes. Hier, une escalade sans précédent a eu lieu. En pleine négociation, le Président du Medef a été victime d’une nouvelle agression de la part d’Elie Domota qui n’a pas hésité à sauter par-dessus la table de négociation pour venir le frapper. Tout cela en présence du Préfet qui n’a rien fait et n’a pas dénoncé des agissements. Seule l’intervention du GIGN a permis au Président de MEDEF de sortir sans coups et blessures. Ces procédés sont inacceptables : tant de la part des syndicats que du Préfet qui est garant de l’intégrité, de la sécurité et du respect de ceux qu’il convoque à la table des négociations. Comment parler de dialogue social et de négociations lorsque l’on laisse s’installer un climat d’insulte et de violence.


Quant au LKP, jusqu’où ira la surenchère ?

Il n’a cessé de s’accrocher à une revendication de 200 euros. Toutes les méthodes de blocage de la Guadeloupe, (barrages routiers, fermeture des stations d’essence, des commerces, violences physiques envers les chefs d’entreprise et de tous ceux qui prétendaient résister à leurs diktats), ont été utilisées. Aujourd’hui qu’il a satisfaction, c’est la surenchère. Durant toutes les négociations, le LKP n’a fait aucune proposition et s’est contenté de répondre invariablement qu’il voulait 200euros. Aujourd’hui qu’il a obtenu ces 200 euros pour tous les salariés ayant moins de 1.4 fois le SMIC, il demande plus. On peut donc se demandé quel est l’objet de cet asphyxie générale de la Guadeloupe depuis 38 jours. Pourquoi tant de souffrances infligées à notre population. Quel but est donc recherché par le LKP ?


Quant à nous Organisation Patronale signataire du présent document :


Nous n’avons cessé de rechercher sans relâche les moyens de sortir de cette crise. Et c’est peut être là notre erreur.

En effet, ce ne sont pas moins de 10 propositions que nous avons faites, face à un LKP qui n’en faisait aucune et un Etat qui, après avoir fait des propositions, revenait en arrière pour finalement donner tout ce que demandait le LKP dès le départ.

Nous avons été bien au delà que peut supporter aujourd’hui notre économie.


Notre dixième proposition vise à accorde un bonus de 50 à 90 euros par salarié (de 1 à 1,4 smic) selon leur taille et à procéder à une augmentation de salaire de 3% pour les autres salariés jusqu’à 2 Smic.


Avec l’aide de l’Etat et des Collectivités, c’est une augmentation de 200 à 240 euros par salarié qui est ainsi obtenue.


L’effort important proposé par les entreprises ne pourra pas être augmenté.

Le document que nous avons remis en séance hier est notre ultime proposition : Il n’en aura pas d’autre.


Chaque jour qui passe, de plus en plus d’entreprises en grande difficulté prennent des mesures de chômage, de licenciement ou se rapprochent du dépôt de bilan.


Les organisations patronales signataires, appellent chacun à revenir à la réalité et à accepter cette proposition réaliste, juste et mesurée, propre à permettre une sortie de crise rapide et à préserver l’avenir d’emplois très menacés.


Enfin les organisations patronales signataires affirment leur disponibilité à retourner à la table des négociations pour signature d’un accord basé sur cet dixième proposition aussitôt que les différents partenaires en seront d’accord et que l’Etat aura pris toute disposition pour assurer la sécurité des participants



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Monsieur le Prefet et un haut fonctionnaire du ministere du travail affirment devant les cameras que monsieur Angele n'a pas ete l'objet de violences. Monsieur le Prefet reconnait par ailleur publiquement que deux hommes du RAID sont intervenus!Faudrait il penser qu'il n'y a violence que s'il y a mort d'homme??Les hommes super entrainés du RAID ne sont il pas deployés uniquement dans des situations extremement dangeureuses ?As t'on deja vu le RAID etre mobilisé pour de simples insultes?Non vraiment l'Etat ne devrait pas aller jusque la pour "faire plaisir "au LKP et si c'est le cas ca ne s'apelle pas une médiation mais une passation de pouvoir de l'Etat Francais au LKP !!!!!!!!!Encore merci à Monsieur Angele pour son courrage motivé par son amour de la Guadeloupe et de la Democratie.BT
Répondre
E

Vous avez tout à fait raison. Vous avez noté aussi sûrement que dans l'affaire du meurtre su "syndicaliste" Bino, le présumé meurtrier qui a avoué, tente de se disculper en reconnaissant
qu'il croyait viser un ..... policier!
Une circonstance atténuante, sans doute!
E.Boulogne


L
Déjà, je trouvais que les 200 euros d'augmentation brutale et pour tout le monde était une abhération économique (augmentation trop brutale des charges de l'entreprise, répercussion sur les prix créant ainsi un plus grand écart entre ceux qui ont un salaire et ceux qui n'en ont pas) mais maintenant que je sais qu'une caissière de la grande distrubition ou un ouvrier dans une usine touche plus et même beaucoup plus que ce que je touchais lors de mon premier job d'ingénieur apres 5 ans d'études (augmenté de 3 à 7 % chaque année, avec beaucoup, mais beaucoup plus que 35h par semaines....) je me dis que ça n'encouragera pas du tout les guadeloupéen à faire des études pour avoir un meilleur poste, ni à prendre des risques pour entre prendre.On sait tous que avec les 40% de revalorisation des salaies des fonctionnaires antillais, le rêve de toute personne pour son enfant et une carriere dans la fonction publique...Je trouve aussi très grave que les collectivités mettent les sous destinées aux écoles, aux transports public, aux hopitaux, aux actions culturelles, aux 3eme age, à l'entretien des routes, etc, se retrouve dans la poche d'une minotié (45 000 personnes) aui ont déjà un salaire. C'est une absudité. C'est sans parlé du précédent que cela créent dans les rapports sociaux et les négociations salariales.Ou ça va nous mener tout ça ?Enfin, je souhaite moi aussi tirer mon chapeau à Mr Angèle et lui dire qu'autour de moi, j'entend beaucoup de bien, de reconnaissance et de bravo à son sujet.
Répondre
L
J'ai lu l'accord qui a été signé par quelques organisations patronales. Le préambule est tout bonnement halucinnant. Je comprends que Willy Angèle ait eu besoin de sortir de ce panier de crabes pour ne pas être obligé de signer que "la situation économique et sociale actuelle résulte de la pérénnisation du modèle de l'économie de plantation, que cette économie s'appuie sur des rentes de situation de monopole, des abus de position dominantes qui génèrent des injustices".Bref les séparatistes du LKP obligent les patrons à signer et acter ce qui est leur vision des choses. La suite du programme c'est quoi ? une indemnisation pour l'esclavage ?De plus, j'ai entendu Domota qui disait que, une fois cet accord signé par quelques organisations patronales, il suffit de l'étendre à tous les salariés de Guadeloupe au nom d'un certain article du code du travail...Je comprend pas... Quel article permettrait cet extension ? Au nom de quoi ?Ceux qui ont signé l'accord sont par exemple des organisations de professions libérales qui , comme ils l'ont dit eux mêmes, n'emploi personne aux "bas salaires" car ce sont des professions très diplomantes. C'est aussi l'organisation des partons des TPE qui n'emploient qu'une ou 2 personnes, souvent de la famille, qui ne voient aucun inconvénient à ce que leur employé touche 200 euros quand lui n'aura eu qu'à débourser 50 euros pour cette augmentation de salaire. Et aussi quelques patrons pro-LPK aux visions indépendantistes comme Jasor.Enfin, la techinque n'est pas trop compliquée apparemment : faire signer à quelques uns pour tout le monde soit de fait concerné ? Le droit du travail français laisse faire ça ?J'ai aussi entendu Domota dire qu'il iraient dans les entreprises qui ont des salariés, pour leur prier de faire appliquer cet accord. Euh... par les méthodes des gros bras LKP ? A quand le retour à l'état de droit ?On a compris que la priorité est le retour des enfants à l'école lundi. Il faut donc une avancée significative. J'espère que le discours de Domota a surtout pour but de convaincre qu'il a gagné et qu'ils ne se sont pas battu que pour 200 euros de plus pour 3500 personnes... Mais au fait durant ces "négociations" le LKP aurait quel pas en avant ? aurait cédé quoi exactement ?LNG, qui rêve de liberté !
Répondre
D
Monsieur Willy ANGELE sera le meneur dont la Guadeloupe a besoin. Son calme , sa maîtrise de lui, sa détermination sont des atouts majeurs pour apporter à la Guadeloupe ce dont elle a besoin, crédibilité, ambition et courage. Son histoire ne repose pas que sur les heurts permanents entre blancs et noirs entre patrons et subordonnés . La Guadeloupe a heureusement connu des périodes fastes d'échanges et non toujours de combats. Mais qui cherche le pouvoir actuellement? DOMOTA veut détroner les 7 familles pour prendre la place et instaurer un régime cubain. La Guadeloupe n'est pas HAYOT dit la chanson . Ce lapsus est révélateur. Etre chef d'entreprise est un non sens pour le LKP c'est exploiter. Or ces gens la n'ont pas l'exploitation dans les gênes... C'est impensable pour eux. Supprimer 400 petites entreprises n'a pas d'importance pourvu que la révolution gagne.  Ils ne sont pas émus par le blocage des écoles, le risque d'une année perdue pour les jeunes pourvu que les 200 euros soient acquis. Mais où sont  les enfants d'Elie DOMOTA  et sa femme actuellement?     en SUISSE ! Cette  filière est d'ailleurs bien connue. Mais après tout les parents font ce qu'ils veulent de leurs enfants. Tous les guadeloupéens n'ont pas cette opportunité. Regardons le LPK en face! Ouvrons les yeux! La PROFITATION c'est eux.  
Répondre
B
Monsieur Angele, Je vous ai écouté hier sur trace fm , et je tiens à vous faire part de mon grand respect pour vos qualitées, votre amour de la Guadeloupe et votre courrage.Face à des extremistes depuis 35 jours vos actes et votre discours ne visent qu'a chercher l'interet general de la guadeloupe.RESPECT et un grand coup de chapeau 
Répondre
C
J'ajouterais que les declarations du prefet face a cette tentative d'agression font peur. D'accord, les pratiques musclées du LKP ne sont plus un secret pour personne mais de la a les minimiser et les accepter... Prendre des pincettes avec des bourrins : il semble que ce soit la strategie du gouvernement. Je la comprends dans un sens car jusqu'alors cela a eviter la "bavure" des forces de l'ordre tant attendue du LKP pour pouvoir mieux se porter en victime. Neanmoins a force cela mine le moral des gens dont les droits et les libertés sont bafouées chaque jour depuis maintenant plus d'un mois.
Répondre
C
Je suis tout a fait d'accord avec LNG. Willy Angèle parait etre un homme sincère, vrai, loyal, intelligent, reflechi et surtout courageux. Je ne peux que l'admirer de faire face a une telle pression.
Répondre
L
Quelles Guadeloupe pour demain ? Qui va la mener ?Moi, pour la guadeloupe de demain, je souhaite quelqu'un1/ Qui aime la Guadeloupe2/ Qui fasse passer les intérêts de l'ile avant les siens3/ Qui sache résister aux pressions4/ Qui ne soit pas une girouette, qui sache ou il va et qui est un discours cohérent et qui avant tout est un souci de vérité et de transparence.5/ Qui soit clairvoyant et visionnaire. Personnellement, je pense que depuis 1 mois, sur le théatre de l'aactualité guadeloupéenne, je ne vois qu'un seul acteur  qui remplisse ces conditions qu'on attend de tout chef : Willy Angèle.Il me répondrait qu'il n'a pas du tout le profil d'un politique. C'est vrai. Ben c'est que la politique  doit changer. ET je trouve qu'on a de la chance de l'avoir, car en plus de remplir les conditions que je recherche chez un meneur, WA est intelligent et courageux.NB: je ne connais pas personnellement WA. Je ne le connais que par ce conflit que j'ai suivi dans les médias comme tout guadeloupéen.Je sais que notre scrutateur l'aime bien, ce cher WA. Alors s'il pouvait lui faire part de ma réflexion...
Répondre
G
Je l'ai déjà fait à plusieurs reprises mais je réitère mes encouragements et mon soutien à Mr Angèle et toutes les personnes qui courageusement font front façe à ces fous lors des négociations mais aussi au quotidien par les insultes et les menaces qu'ils recoivent en permanence.Tenez bon messieurs.
Répondre
R
france antilles a évoqué ces violences sur son site internet mais le fera t-il dans la version papier de demain ?
Répondre
J
Edifiant : la logique DOMOTA est en route ! la situation est très grave.
Répondre